Au fond, il n’y a pas que l’ail qui s’ensauvage

Quel plaisir de courir dans le splendide décor du parc Solvay et de la forêt de Soignes par un temps sec et presque printanier. La pluie qui s’était annoncée au jogging du Fond des Ails attendit que chacun soit arrivé à bon port et au généreux buffet pour se mettre à tomber, sans méchanceté. Les non partants, récalcitrants, jamais contents et autres absents eurent tort.

Joe-l’homme-à-la-cloche et son team de G.O. du CEPAL et des Tendons Détendus se montraient ravis de la participation : 696 arrivants sur la grande distance (13 km), 269 sur la petite (7,5 km), soit 965 au total, un fort beau score pour la deuxième des vingt épreuves au calendrier 2024 du Challenge de jogging du Brabant wallon.

Le parcours long, inchangé et passablement vallonné, au départ du centre sportif Solvay situé rue Général De Gaulle à La Hulpe, traversait le parc Solvay à l’aller et au retour et faisait une incursion dans la forêt de Soignes avec une côte d’un kilomètre pour arriver au ravitaillement et en redescendre par le chemin du Fond des Ails qui fleurait bon l’ail sauvage ou piquait même de temps à autre quand un membre de la horde avait attendu le samedi de la course pour faire ses premières ablutions de la semaine.

Prochain rendez-vous du challenge le samedi 24 février 2024 à 15 heures à Lillois pour les 20es Crêtes brainoises sur 12 km 800 ou 6 km 200. Le lieu de rendez-vous est la salle omnisports de l’Ecole communale de et à 1428 – Lillois. Qu’on se le dise. (Photos : Jacques “Papy” Wasterlain)

* * *

Soutenez le site Marathonien de coeur et d’esprit. Partagez l’article avec vos amis et connaissances et offrez le livre à un proche. Il est en stock !

Dans Chemin faisant, ses Carnets de route qui ont été publiés au début de l’an dernier, votre auteur joggeur et marathonien préféré met en avant une pratique récréative et conviviale de la course à pied sur route et à travers champs et bois.

Achetez ce livre paru en 2021 sur Amazon.fr ou directement chez l’éditeur en Belgique en cliquant sur le lien correspondant à votre choix.

Ce recueil de près de 200 pages consiste en un prologue en guise d’échauffement, 42 chapitres hauts en horizons divers et un épilogue en guise de retour au calme – comment aurait-il pu en être autrement ?

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge de jogging du Brabant wallon : Reprise à Nivelles et dernières nouvelles

Plus de 1300 inscriptions sur les deux distances (10 km 530 et 4 km 500) et plein soleil samedi : les organisatrices du jogging du Collège Sainte-Gertrude à Nivelles avaient reçu la bénédiction pour la première manche du Challenge de jogging du Brabant wallon 2024. Même les portions sentier des parcours étaient praticables pour ceux qui préféraient contourner les quelques flaques éparses et ne pas en éclabousser leurs concurrents en faisant splitch-splatch-splotch comme de grands dadais.

Bref, tout le monde, il est beau, tout le monde, il est grand, assez grand pour tout l’monde, Zazie, pas besoin de le répéter dix fois. Ce fut aussi l’occasion de prendre connaissance des dernières nouvelles. Le calendrier figurant sur le petit carton jaune distribué lors de la remise des prix 2023 a été modifié : les trois « épreuves Saublens » annoncées pour les 3 février, 18 février et 22 juin n’y apparaissent plus et deux nouvelles s’y sont ajoutées, l’une à Lincent le samedi 30 mars (« au cœur de la Hesbaye et de son limon fertile, à l’extrême nord-ouest de la province de Liège ») et l’autre le samedi 27 avril à Marbais (un village du Brabant wallon méridional appartenant à la commune de Villers-la-Ville), pour un total de 20 épreuves.

Autres nouveautés, le 39e Jogging de Céroux qui aura lieu le samedi 18 mai au départ de la place communale en mémoire de l’un des fondateurs du challenge, Jean Aerts, sera organisé par Eddy Kuypers et ses joyeuses tortues du James Club (présentes en nombre à Nivelles) et le 15e Jogging du Buchet organisé par le club d’athlétisme du RIWA partira, le jeudi de l’Ascension (9 mai), du terrain de football du CS Biergeois, à proximité de la salle Jules Colette, d’où était donné le départ avant que ce jogging ne se déplace, contraint et forcé par les travaux de rénovation de ladite salle, au centre sportif de Limal.

La prochaine manche du Challenge de jogging du Brabant wallon aura lieu le samedi 10 février au départ du centre sportif Solvay à La Hulpe. Ce sera la 10e édition du Jogging du Fonds des Ails, une organisation conjointe de Joe Declercq du CEPAL et de Rolande Grossen des Tendons Détendus au profit de l’ASBL Pêcheur de Lune. Qu’on se le dise ! (Photos de Laurent Saublens et du James Club)

* * *

Soutenez le site Marathonien de coeur et d’esprit. Partagez l’article avec vos amis et connaissances et offrez le livre à un proche. Il est en stock !

Dans Chemin faisant, ses Carnets de route qui ont été publiés au début de l’an dernier, votre auteur joggeur et marathonien préféré met en avant une pratique récréative et conviviale de la course à pied sur route et à travers champs et bois.

Achetez ce livre paru en 2021 sur Amazon.fr ou directement chez l’éditeur en Belgique en cliquant sur le lien correspondant à votre choix.

Ce recueil de près de 200 pages consiste en un prologue en guise d’échauffement, 42 chapitres hauts en horizons divers et un épilogue en guise de retour au calme – comment aurait-il pu en être autrement ?

Tagué avec: , , , , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Des Cimes et courses à pied qui ont une âme

Voici venu pour Marathonien (si peu ces dernières années) de coeur et d’esprit (encore affûtés quant à eux) (N. de l’A. : pour acheter le second livre, Chemin faisant, suivez les instructions ci-dessous), le moment de revenir sur la saison finissante, très sélective par contrainte plutôt que par choix, agrémentée de neuf courses du Challenge de jogging du Brabant wallon, cinq courses du Challenge Delhalle, les 20 Km de Bruxelles et, last but not least, les Cimes du Pays de Herve, limitées à deux pour votre essayiste galopant au lieu des quatre glorieuses, sélectivité oblige, encore une fois.

Les autres événements cités ayant déjà fait l’objet de commentaires, ce sont ces Cimes du Pays de Herve, quatre (33 km) ou deux (16 km) selon votre choix, qui inspirent cette réflexion, au second degré, comme les plus fidèles lecteurs de cette chronique parmi vous s’y attendront, pour en célébrer le caractère exceptionnel.

Henri Bergson (non, ce n’est pas un coureur, ni même quelqu’un dont la plupart des coureurs sont d’occasionnels lecteurs) écrivit dans son Essai sur les données immédiates de la conscience, publié en 1970, que « nous sommes libres quand nos actes émanent de notre personnalité tout entière, quand ils ont avec elle cette indéfinissable ressemblance que l’on trouve parfois entre l’oeuvre et l’artiste. En vain on alléguera que nous cédons à l’influence toute-puissante de notre caractère : notre caractère c’est encore nous. »

Proust, sur lequel l’ascendant de Bergson est indéniable, renchérit par rapport à l’idée de liberté exprimée ci-dessus en invoquant la nécessité de rejeter la « lâcheté qui nous détourne de toute tâche difficile, de toute oeuvre importante ». Mais, sans doute est-ce l’écrivain allemand Ernst Jünger (1895-1998) qui se rapproche le mieux du propos de cette réflexion, quand il dit dans Le mur du Temps (An der Zeitmauer, 1959) : « L’Occident a des sciences en grand nombre et il sait faire science du plus infime objet, mais il lui manque la science du bonheur. »

Les Cimes du Pays de Herve ont une âme et du caractère. Une nouvelle équipe (photo ci-dessous) a repris avec maestria les rênes de l’organisation de l’équipe d’origine depuis l’an dernier et a su les lui conserver ainsi que cet esprit de liberté qui, entre Vesdre et Meuse, assure l’indéfinissable ressemblance entre tous ces artistes s’y retrouvant et leurs oeuvres et qui vous apprend la science du bonheur.

* * *

Soutenez le site Marathonien de coeur et d’esprit. Partagez l’article avec vos amis et connaissances et offrez le livre à un proche. Il est en stock !

Dans Chemin faisant, ses Carnets de route qui ont été publiés au début de l’an dernier, votre auteur joggeur et marathonien préféré met en avant une pratique récréative et conviviale de la course à pied sur route et à travers champs et bois.

Achetez ce livre paru en 2021 sur Amazon.fr ou directement chez l’éditeur en Belgique en cliquant sur le lien correspondant à votre choix.

Ce recueil de près de 200 pages consiste en un prologue en guise d’échauffement, 42 chapitres hauts en horizons divers et un épilogue en guise de retour au calme – comment aurait-il pu en être autrement ?

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge de jogging du Brabant wallon : Clap ! Clap ! Clap ! de fin (de saison)

La 39e édition du Challenge de jogging du Brabant wallon a vécu. Vivement la prochaine ! C’était, samedi, le clap ! clap ! clap ! de fin de saison, mais pas encore de fin de l’aventure comme eût pu le faire craindre l’annonce de Patricia et Marcel Denis que la prochaine saison serait leur dernière. En fait, ils ont formulé le projet que le challenge se constitue en ASBL avec, si l’on a bien compris malgré le brouhaha qui préside habituellement à ce genre de soirée, les organisateurs des différentes épreuves comme membres de l’association, laquelle s’en trouverait ainsi pérennisée et les membres responsabilisés dans l’organisation générale. Cela marquerait la fin d’une époque mais assurerait une bonne base pour débuter la suivante.

Deux cent trente-huit coureurs se sont classés au final sur la grande distance, la catégorie hommes 60-69 étant, signe des temps (sans jeu de mots), la plus nombreuse (55 classés et « M. 99 victoires » Bernard Simonet comme vainqueur), suivie par celles des hommes 50-59 (47 classés, vainqueur : Yves Vanderbeck) et des hommes 40-49 (36 classés, vainqueur : Alexis Matthys). La catégorie la plus nombreuse chez les dames fut celle des 50-59 avec Florence Pirson à la première place. La catégorie hommes 70+ était plus représentée au final que chacune des catégories hommes 15-19, 20-29 et 30-39 tandis que les dames de plus de 70 était aussi nombreuses que les 20-29 (trois dans chacune des deux catégories) et qu’il n’y avait aucune classée en 15-19. Y aurait-il des conclusions à en tirer?

Les catégories 20-29 hommes et dames fournirent toutefois les vainqueurs à l’indice de performance sur 9 épreuves : Amandine Ollinger et Dorian Moureau. Celui-ci cumula le maillot jaune (indice de performance sur 9 épreuves) et le maillot vert (classement aux points sur toutes les épreuves). Le maillot vert féminin fut remporté par Gaëlle Gillot (aussi victorieuse en D/30-39).

Neuf joggeurs ont participé aux 21 étapes de la saison (une 21e s’était ajoutée en cours de saison à Court-Saint-Etienne), 2 joggeurs à 20. Rolande Grossen, victorieuse dans la catégorie des 70+, a gagné le super prix tiré au sort parmi les différents vainqueurs des catégories d’âge. Figureront, sauf surprise, au calendrier du Challenge de jogging du Brabant wallon 2024, vingt-deux courses. Waterloo disparaît à la suite d’un manque de bénévoles et le lieu et l’heure de trois épreuves restent à déterminer.

* * *

Soutenez le site Marathonien de coeur et d’esprit. Partagez l’article avec vos amis et connaissances et offrez le livre à un proche. Il est en stock !

Dans Chemin faisant, ses Carnets de route qui ont été publiés au début de l’an dernier, votre auteur joggeur et marathonien préféré met en avant une pratique récréative et conviviale de la course à pied sur route et à travers champs et bois.

Achetez ce livre paru en 2021 sur Amazon.fr ou directement chez l’éditeur en Belgique en cliquant sur le lien correspondant à votre choix.

Ce recueil de près de 200 pages consiste en un prologue en guise d’échauffement, 42 chapitres hauts en horizons divers et un épilogue en guise de retour au calme – comment aurait-il pu en être autrement ?

Tagué avec: , , , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Le Challenge de jogging du Brabant wallon, c’est (bientôt) fini !

La remise des prix du Challenge de jogging du Brabant Wallon 2023 aura lieu le samedi 21 octobre 2023 à 17 heures 30 à la salle de Tangissart comme l’an dernier. Quelque 300 joggeurs et joggeuses ont terminé au moins 9 des finalement 21 épreuves au calendrier de cette saison libérée du Covid. Outre Marcel Denis, sept autres coureurs en ont courues 21 (grandes et petites confondues), quatre autres 20. Retrouvez les noms des élus via le lien.

Deux cent trente-huit participants ont couru au moins 9 grandes courses. Ils figurent au classement officiel (à consulter via le lien) et ont droit à la récompense de fin de saison. Signe des temps (ou d’étant, eût dit Heidegger s’il eût encore été parmi nous et eût pratiqué la course à pied), la catégorie la plus nombreuse de lauréats des neuf grandes courses est celle des hommes âgés de 60 ans et plus (54 classés, emmenés par le champion aux 99 victoires sur le challenge, Bernard Simonet). Chez les femmes, ce sont les 50+ les plus nombreuses.

Amandine Ollinger (20-29) a fait honneur à son dossard numéro 1 en se classant première toutes catégories d’âge confondues chez les femmes. Côté hommes, c’est Dorian Moureau (20-29). En cas d’empêchement, seul le cadeau de fin de saison pourra être remis à un tiers pour autant que la personne empêchée en formule la demande. Pour les prix podium, les lauréats doivent être présents.

C’est donc bientôt la fin d’une fort belle saison, fort humide et glisse au début (on a tendance parfois à l’oublier quand le soleil brille) mais majoritairement clémente par la suite. C’est aussi bientôt la fin d’une époque, car Patricia Denis a fait savoir que 2024 sera la dernière année, leur quinzième, que Marcel et elle passeront à la tête du challenge dont ce sera l’an prochain la 40e édition. Qu’on se le dise.

Tous les renseignements concernant la soirée de clôture du Challenge de jogging du Brabant Wallon se trouvent sur le site du challenge.

* * *

Soutenez le site Marathonien de coeur et d’esprit. Partagez l’article avec vos amis et connaissances et offrez le livre à un proche. Il est en stock !

Dans Chemin faisant, ses Carnets de route qui ont été publiés au début de l’an dernier, votre auteur joggeur et marathonien préféré met en avant une pratique récréative et conviviale de la course à pied sur route et à travers champs et bois.

Achetez ce livre paru en 2021 sur Amazon.fr ou directement chez l’éditeur en Belgique en cliquant sur le lien correspondant à votre choix.

Ce recueil de près de 200 pages consiste en un prologue en guise d’échauffement, 42 chapitres hauts en horizons divers et un épilogue en guise de retour au calme – comment aurait-il pu en être autrement ?

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Marathon de Berlin : « Le couple de rêve »

Dans leur communiqué d’après-course, les organisateurs du Marathon de Berlin 2023 parlaient des victoires de Tigst Assefa et d’Eliud Kipchoge comme de celles d’un « couple de rêve » et d’un « redux » de la dernière édition. Il y a un an, Eliud Kipchoge avait réalisé un nouveau record du monde en 2:01:09 et Tigst Assefa s’imposait dans ce qui était alors la troisième performance féminine la plus rapide de l’histoire du marathon en 2:15:37.

Dimanche, les résultats se présentèrent de manière inversées. L’Éthiopienne a triomphé en battant le record du monde féminin dans le temps époustouflant de 2:11:53 et le Kényan a gagné en courant le huitième temps le plus rapide de l’histoire en 2:02:42. Leurs performances chronométriques combinées ont fait que le Marathon de Berlin a enregistré, pour la deuxième année consécutive, l’agrégat le plus rapide de l’histoire du marathon pour deux vainqueurs. L’année dernière, le temps total mis par les deux vainqueurs était de 4:16:46. Cette année, il fut encore plus rapide avec 4:14:35.

Le chemin emprunté par Tigst Assefa vers le record du monde du marathon a été inhabituel. Elle débuta comme coureuse de 800 m et a réalisé un meilleur chrono sur cette distance de 1:59.24, certes rapide, mais pas assez pour s’imposer lors de championnats internationaux. En 2018, l’Ethiopienne est passée de la piste à la route.

Après l’épisode du Covid, elle avait fait ses débuts sur le marathon à Riyadh, en Arabie saoudite, où elle avait terminé septième en 2:34. Elle avait révélé qu’une blessure l’avait gênée, mais que l’expérience avait constitué une leçon pour elle, à savoir qu’elle devait s’entraîner davantage. Elle est basée à Addis Abeba et fait partie du groupe d’entraînement dirigé par Gemedu Dedefo. Parmi les autres membres de ce groupe figurent le champion du monde de marathon 2022 Tamirat Tola et le vainqueur du Marathon de Berlin 2021 Guye Adola.

Eliud Kipchoge a quant à lui remporté son cinquième Marathon de Berlin, un record, même s’il n’a pas réussi à s’approcher de son propre record du monde d’il y a un an. Plus que de s’épancher sur ses exploits, Kipchoge a toutefois insisté sur le fait que pour lui le marathon et sa préparation sont devenus un travail d’équipe. Lors de sa première victoire à Berlin en 2015, il avait eu, confia-t-il, l’impression d’un succès individuel, alors que maintenant sa philosophie et celle de sa running team est collective.

Un nombre record de 47 912 personnes en provenance de 156 nations s’étaient inscrites à la 49e édition du Marathon de Berlin, la course sur route à proprement parler la plus spectaculaire d’Allemagne, qui fait partie des World Marathon Majors et est labellisée « Platinum » par World Athletics (la fédération internationale d’athlétisme). (Crédit photos : SCC EVENTS / Jean-Marc Wiesner et www.photorun.net)

* * *

Soutenez le site Marathonien de coeur et d’esprit. Partagez l’article avec vos amis et connaissances et offrez le livre à un proche. Il est en stock !

Dans Chemin faisant, ses Carnets de route qui ont été publiés au début de l’an dernier, votre auteur joggeur et marathonien préféré met en avant une pratique récréative et conviviale de la course à pied sur route et à travers champs et bois.

Achetez ce livre paru en 2021 sur Amazon.fr ou directement chez l’éditeur en Belgique en cliquant sur le lien correspondant à votre choix.

Ce recueil de près de 200 pages consiste en un prologue en guise d’échauffement, 42 chapitres hauts en horizons divers et un épilogue en guise de retour au calme – comment aurait-il pu en être autrement ?

Tagué avec: , ,
Posté dans Actualité

L’Ourthe sous tous ses atours à Hamoir

A la demande générale et en particulier du chef Mystère, le grand sorcier qui aura tôt fait d’habiller tout le peloton du challenge Delhalle de bleu ciel, voici un compte-rendu du Jogging de l’Ourthe à Hamoir, lequel, parlant du ciel, s’était mis en harmonie puisqu’il se courut samedi par un temps ensoleillé et une température idéale pour la pratique de la course à pied, qui plus est sur un parcours largement épargné par les pluies abondantes des jours précédents.

Les pluies de saison et la chute des températures, voire aussi le fait d’avoir avancé à l’avant-veille de la course la date limite pour les pré-inscriptions et le cut-off time à 18 heures, firent qu’une centaine seulement s’étaient pré-inscrits sur les 16,7 km, une dizaine sur les 8,7 km. Bien heureusement, les tarifs raisonnables appliqués par les organisateurs en ces temps d’inflation galopante ont contribué à grossir le peloton et finalement il y eut 44 inscrits sur la petite distance et 200 sur la grande.

Les plus ambitieux se farcirent d’emblée un faux plat tout aussi céleste que la météo sur quelque 4 km qui comptent pour la plus grande part du dénivelé positif total de 255 m. La suite était plus amène si vous étiez quelque peu à court d’entraînement et se courait en mode bucolique au travers des villages de Hamoir et Filot et des hameaux de Xhignesse et Tabreux et de la verte vallée avant de rejoindre le long de l’Ourthe le hall omnisports de Hamoir.

La commune de Hamoir a cette particularité de faire partie de quatre régions naturelles différentes : la Famenne, l’Ardenne, la Calestienne et le Condroz. Comme l’eût dit un guide gastronomique qui lui eût accordé trois « macarons » pour son organisation irréprochable, le Jogging de l’Ourthe vaut le voyage. (Crédit photo : Clo – RC Namur)

* * *

Soutenez le site Marathonien de coeur et d’esprit. Partagez l’article avec vos amis et connaissances et offrez le livre à un proche. Il est en stock !

Dans Chemin faisant, ses Carnets de route qui ont été publiés au début de l’an dernier, votre auteur joggeur et marathonien préféré met en avant une pratique récréative et conviviale de la course à pied sur route et à travers champs et bois.

Achetez ce livre paru en 2021 sur Amazon.fr ou directement chez l’éditeur en Belgique en cliquant sur le lien correspondant à votre choix.

Ce recueil de près de 200 pages consiste en un prologue en guise d’échauffement, 42 chapitres hauts en horizons divers et un épilogue en guise de retour au calme – comment aurait-il pu en être autrement ?

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Ce samedi 17 juin, Habay sera la plus belle pour aller courir, courir

Sans doute sommes-nous de moins en moins nombreux dans le peloton à nous souvenir de la chanson que chanta Sylvie Vartan en 1964, « La plus belle pour aller danser » (réécoutez la chanson via le lien), non que le covid soit passé par là et ait complètement décimé le peloton de ses ancêtres, mais il en a pour une part changé les habitudes et le peloton s’est rajeuni. L’offre s’est étendue et la demande s’est diversifiée (comme dirait Houellebecq, mais en parlant d’autre chose car le jogging, très peu pour lui, il l’a écrit).

Où est passé le temps de l’Ardennaise (« Louette, c’est chouette »), des 13 Croix de Bure (« Bure, c’est dur »), de la Durboyse, de la Ronquiéroise et de tant d’autres courses du Challenge Delhalle qui donnaient l’impression fugace que le temps s’immobilisait dans nos Marquises à nous. Reste Habay. Allons, tentons pour se mettre du baume au coeur : « Habay, c’est le pied » (pour rester dans le registre de la course à pied, d’autres rimes étant susceptibles de prêter à confusion). Ça l’est d’ailleurs, super ! Génial ! Fo-or-mi-da-ble !

Car, au fil des éditions et pour avoir participé aux premières, les Forges de la Forêt d’Anlier (le pays du tourisme lent et l’un des plus grands massifs forestiers de l’Ardenne belge) se sont transformées en un événement épique et grandiose, bref incontournable, qu’il faut avoir couru et dégusté goutte à goutte au moins une fois dans son existence de coureur et répété sans modération. Voilà, c’est dit, c’est fait. Inscrivez-vous en suivant le lien mais ne tardez pas : les inscriptions seront définitivement clôturées ce jeudi à 23H59 et il n’y aura pas moyen de s’inscrire sur place. (Photo : Les Forges de la Forêt d’Anlier sur Facebook)

* * *

Soutenez le site Marathonien de coeur et d’esprit. Partagez l’article avec vos amis et connaissances et offrez le livre à un proche. Il est en stock !

Dans Chemin faisant, ses Carnets de route qui ont été publiés au début de l’an dernier, votre auteur joggeur et marathonien préféré met en avant une pratique récréative et conviviale de la course à pied sur route et à travers champs et bois.

Achetez ce livre paru en 2021 sur Amazon.fr ou directement chez l’éditeur en Belgique en cliquant sur le lien correspondant à votre choix.

Ce recueil de près de 200 pages consiste en un prologue en guise d’échauffement, 42 chapitres hauts en horizons divers et un épilogue en guise de retour au calme – comment aurait-il pu en être autrement ?

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Des 20 Km de Bruxelles 2023 ensoleillés et festifs

Sport est synonyme de record, pour le meilleur et pour le pire, comme on dit au moment de s’unir. Le premier chiffre à retenir des 20 Km de Bruxelles 2023 qui se sont déroulés sous le soleil et dans une ambiance festive le dimanche de Pentecôte est celui du nombre des arrivants, 36 692, selon la DH – Les Sports, un nombre renforcé par l’incitation faite aux marcheurs de se joindre à la cohorte des coureurs. Un deuxième, à titre personnel, est 39, celui du nombre de participations de votre marathonien de coeur et d’esprit qui a manqué les trois premières éditions des 20 Km de Bruxelles ainsi que la première organisée « post-covid » en septembre 2021. (Illustration ci-dessus : capture d’écran 20 Km de Bruxelles)

D’autres retiendront le nombre d’interventions de la Croix-Rouge (638) dont 82 concernaient des problèmes sérieux (en particulier liés à la déshydratation et à la chaleur) ayant nécessité le transfert de 36 personnes à l’hôpital. Il faisait chaud dimanche, bien que les organisateurs des 20 Km aient pris depuis plusieurs années la précaution de donner le départ de la course à 10 heures, et la liberté de courir une telle épreuve emporte la responsabilité de se connaître et de se préparer, nul n’étant à l’abri d’un accident qui peut se produire à l’entraînement mais reste sans doute plus susceptible de se produire en course en raison de l’émulation que suscite la foule.

Et foule, il y eut, tant donc sur le parcours foulé par les 36 692 coureurs et marcheurs que le long du parcours où cette météo enfin printanière et presque estivale (dans moins d’un mois) avait attiré les spectateurs en très grand nombre et souvent bien en voix. Bruxelles enfin une fois vraiment apaisée, fieu, ça valait la peine ! Et avec la Reine Mathilde et son fils Emmanuel et en prime le Premier avec son dossard no 16 pour la zwanze, non, Jef, t’étais pas tout seul.

Hommage à la mémoire d’Emile Dereymaeker

Terminons-en ici en saluant avec émotion, pour l’avoir connu personnellement, la mémoire d’Emile Dereymaeker, décédé le 21 décembre 2022 à l’âge de 81 ans. Il avait créé les 20 Km de Bruxelles et y a consacré, avec Carine Verstraeten, une grande partie de sa vie.

* * *

Soutenez le site Marathonien de coeur et d’esprit. Partagez l’article avec vos amis et connaissances et offrez le livre à un proche. Il est en stock !

Dans Chemin faisant, ses Carnets de route qui ont été publiés au début de l’an dernier, votre auteur joggeur et marathonien préféré met en avant une pratique récréative et conviviale de la course à pied sur route et à travers champs et bois.

Achetez ce livre paru en 2021 sur Amazon.fr ou directement chez l’éditeur en Belgique en cliquant sur le lien correspondant à votre choix.

Ce recueil de près de 200 pages consiste en un prologue en guise d’échauffement, 42 chapitres hauts en horizons divers et un épilogue en guise de retour au calme – comment aurait-il pu en être autrement ?

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

La course à pied, deuxième activité sportive la plus pratiquée après la randonnée

Une enquête du département Consumer Insights de l’institut de statistiques allemand Statista a donné un aperçu des sports les plus pratiqués en France.

Sans grande surprise, la randonnée se trouve en tête de liste – pratiquée au moins occasionnellement par 42 % des Français interrogés au cours de l’année écoulée.

Elle est suivie par la course à pied (28 %), le vélo (26 %) et la gymnastique de mise en condition (fitness, aérobic, cardio, etc. (25 %).

Sport professionnel le plus suivi dans l’Hexagone, le football complète le top 5 avec 21 % de pratiquants occasionnels, juste devant la natation et la plongée (19 %).

Parmi les autres activités physiques les plus appréciées des Français, sont cités le tennis, le basketball, la danse et le yoga.

Gageons que la Belgique présente un profil d’activités pratiquées préférées des Belges semblable à celui de la France pour les Français. Bons 20 Km de Bruxelles 2023 aux pratiquants des deux activités sportives les plus populaires de la liste.

* * *

Soutenez le site Marathonien de coeur et d’esprit. Partagez l’article avec vos amis et connaissances et offrez le livre à un proche. Il est en stock !

Dans Chemin faisant, ses Carnets de route qui ont été publiés au début de l’an dernier, votre auteur joggeur et marathonien préféré met en avant une pratique récréative et conviviale de la course à pied sur route et à travers champs et bois.

Achetez ce livre paru en 2021 sur Amazon.fr ou directement chez l’éditeur en Belgique en cliquant sur le lien correspondant à votre choix.

Ce recueil de près de 200 pages consiste en un prologue en guise d’échauffement, 42 chapitres hauts en horizons divers et un épilogue en guise de retour au calme – comment aurait-il pu en être autrement ?

Tagué avec: , , , , ,
Posté dans Accomplissement de soi
Archives