Challenge Delhalle : Ardennaise 2018, l’Enfer en mode « Vade retro, Satanas »

1996 (première participation) : 1:45:56 pour les 20,5 km ; 1998 : 1:36:45 pour les 20,5 km ; 1999 : 1:39:11 pour les 20 km ; 2007 : 1:40:01 pour les 21 km ; 2000 : 1:38:30 pour les 20,2 km ; 2001 : 1:38:41 pour les 20,5 km ; 2005 : 1:43:43 pour les 21 km ; 2016 (avant-dernière participation en date) : 2:17:11. Il y a eu pire (à moins que cette année-là le Phénix des hôtes de ce blog et de ces bois, se sentant de joie, ne s’y soit perdu) : 2013, 2:29:06 pour les 22,8 km.

L’excellent David De Dapper a collationné pour ses amis et connaissances leurs performances sur l’Ardennaise depuis 1996. Il pourra ajouter à son tableau : 2018, Thierry, 21e participation, 2:03:37 pour les 20,1 km annoncés par l’ineffable homme au chapeau de paille et à la chemise à fleurs qui vous invitait samedi à déguster un apéritif pétillant avant le départ. Voilà sans doute ce qui manqua pour repasser sous les deux heures…

Comme toute belle, l’Ardennaise est chatoyante et changeante. Que l’on ait raccourci son « Enfer » de 1600 m (d’où le titre de ce compte-rendu pour les intellectuels parmi vous qui n’auraient pas saisi) et que les 21,7 km prévus dans la brochure du Challenge Delhalle en soient devenus 20,1 km cette année ne changeait pas grand-chose à l’affaire pour David, le valeureux chef Mystère dont l’acuité visuelle est fort diminuée et qui s’en trouve obligé de faire cette belle course le nez (et non le pied) au plancher pour éviter de se prendre un billet de parterre.

Ce fut le cas pour beaucoup d’autres, pourtant bien voyants, qui se mangèrent une racine, un morceau de roche, un sillon raviné par les pluies d’avant l’été et terminèrent empoussiérés, lessivés, voire ensanglantés. Les soixante-huitards qui lancèrent la mode du jogging ayant pris du lest entre-temps, les G.O. du Jogging Club Croix Scaille ne pourraient-ils pas s’inspirer de leurs confrères des somptueuses Forges de la Forêt d’Anlier et Descente de la Lesse (26.08.2018, à 11 heures) et envisager de refaire de l’Ardennaise, ne serait-ce qu’une année sur deux, une course nature plutôt qu’un simili trail ? Et, les années paires, le faire savourer (le trail) au sémillant Jean-Noël, question qu’il débulle entre pairs ?

Il y avait 619 inscrits et 605 partants sur l’Ardennaise proprement dite et 215 inscrits et 214 partants sur la Mini-Ardennaise de 8,5 km. Victoires sur les 20,1 km de Michael Brandenbourg en 1:13:48 devant Ward et Thijs Oosterlinck (respectivement 1:15:39 et 1:17:34) ainsi que Sabine Froment dont, paraphrasant Corneille (« la valeur n’attend point le nombre des années »), l’on peut constater que le nombre des années n’atteint pas la valeur, en 1:30:24, devant Dorothée Cupers (1:30:33) et Sandra Haulait (1:33:46). (Résultats complets et détaillés sur Chronorace.)

Ces podiums détrompèrent l’aimable compétitrice qui, il y a quelques semaines encore, jugeait que le niveau sportif des challenges de jogging était en régression. D’une part, le vainqueur hommes de l’Ardennaise est l’un des six marathoniens belges qui avaient réussi le minimum olympique en vue des J.O. de Rio 2016 et, d’autre part, cette aimable compétitrice qui en était une habituée n’accéda cette fois pas au podium féminin. Scratch scratch.

Pour la prochaine épreuve du Challenge Delhalle, l’on changera de vallée. Après celle de la Semois, ce sera celle de l’Ourthe, pour le jogging à Hamoir, le dimanche 19 août 2018, à 10 heures 30, un somptueux « festival sport nature » sur 15 km. Renseignez-vous et pré-inscrivez-vous en suivant ce lien.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Hors Challenge du Brabant Wallon : Près de 200 participants au Jogging de Plancenoit

Qui ne se souvient des paroles de cette chanson enfantine provenant d’un poème anonyme et datant d’entre le XVe et le XVIIIe siècle  : « A la claire fontaine, m’en allant promener, j’ai trouvé l’eau si belle, que je m’y suis baigné » ? Certains des participants du Jogging de Plancenoit, qui se déroula dimanche matin sous un plein soleil, trouvèrent le parcours si engageant qu’ils le prolongèrent motu proprio d’un bon kilomètre (selon la police, deux kilomètres selon les manifestants, la vérité se situant sans doute au milieu).

Ceux qui connaissaient le parcours depuis la nuit des temps (« Il y a longtemps que je t’aime, jamais je ne t’oublierai », extrait de la même comptine) eurent donc la surprise de voir débouler d’un sentier ignoré dans le dernier kilomètre quelques dizaines de coureurs qui les avaient précédés et s’étaient fourvoyés dans les bois. S’agissait-il d’une seconde épreuve sur distance courte, d’un autre jogging ?

Peu importe, eût dit Pierre de Coubertin, l’essentiel est de participer. En outre, ceux qui prirent le rallongis n’en eurent-ils pas plus pour leur argent ? Mais, certains grognards (n’étions-nous pas en terres napoléoniennes ?) ne l’entendirent pas de cette oreille. « J’étais venu pour faire un temps », récriminait l’un des poilus, « et pour me classer en ordre utile dans ma catégorie d’âge ; c’est inadmissible, il eût fallu un signaleur à l’endroit où  » – ah bon ?

Le Jogging de Plancenoit se court un dimanche matin d’été, entre amis, sans se casser la tête ni autre chose de préférence, sur un circuit mi-champêtre, mi-villageois, sélectif, de 9,3 km (d’après les relevés concordants de plusieurs podomètres satellitaires) avec un dénivelé positif de plus de 100 mètres. Nous étions près de deux cents à nous aérer dans la campagne lasnoise, sous un ciel radieux, dans une atmosphère bon enfant, et il y eut deux beaux lauréats, Alexis Matthys et Claire Cammas. Elle est pas belle la vie ? Non mais et oh-oh, non mais oh, on n’est pas bien là eh ?

Les plus fringants se déplaceront samedi prochain, jour de la Fête Nationale, à Louette-Saint-Pierre, pour courir l’Ardennaise (Challenge Delhalle) sur 21,7 km (départ à 16 heures) ou la Mini-Ardennaise sur 8,5 km (départ à 16 heures 15). Le Challenge du Brabant Wallon fait la trêve estivale. Il reprendra le samedi 18 août 2018, à Nil-Saint-Vincent, pour le 31e jogging de l’entité.

Entre-temps, voici, en exclusivité, le classement des vingt premiers du Jogging de Plancenoit :

1. Matthys, Alexis en 34:13
2. Ruytenbeek, Oliver 34:20
3. Mahaux, Yvan 34:26
4. Wallon, Steve 34:53
5. Vandercam, Nicolas 34:57
6. Naslain, Damien 35:22
7. Thonnart, Julien 35:30
8. Bolain, Dairy 36:27
9. Oldenhove, Xavier 37:34
10. Plasmanne, Maxime 38:10
11. De Coninck, Benoit 39:04
12. Meute, Sebastien 39:22
13. Quintela, Daniel 39:38
14. Lefevre, Benoit 39:46
15. Cammas, Claire-Marie 39:59
16. Derniens, Olivier 40:04
17. Cado, Paul 40:11
18. Luyckfasseel, Hugues 40:12
19. Crokaert, Wouter 40:20
20. Furnari, Roberto 40:58

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge Famenne-Ardenne : Les Mochons au Jogging de Laneuville-au-Bois

Après Rendeux, Nadrin, Wéris, Aye, Humain, Bomal, Sinsin, Erezée, Noiseux et Verdenne, c’était à Laneuville-au-Bois, la onzième de ses 19 étapes officielles plus une course amie (Vecmont) que le Challenge Famenne-Ardenne s’était arrêté vendredi en fin (19h30) d’une chaude après-midi estivale pour deux boucles de 5,6 km et de 11,2 km (214 m de dénivelé positif) presque entièrement dans le vaste massif forestier de Freyr.

Si vous ne connaissez pas l’endroit, rassurez-vous, sans doute peu le connaissent-ils et est-ce mieux ainsi pour les quelque 200 habitants de ce merveilleux village de l’Ardenne, fleuri, paisible, blotti au fond des bois que les mochons (étymologiquement, « petits oiseaux de toutes espèces ») fréquentent avec délectation et il n’y a certes pas qu’eux.

Nous étions 108 à grimper et à dévaler les 11,2 km de sous-bois et sentiers forestiers, parsemés de cailloux, de racines, de sillons, de ponts de fortune sur les rys qui traversent (victoires de Jonathan Xhardez en 42:42 – 3:49 au km, 15,7 km/h de moyenne – et de Séverine Pekel en 51:30 – 4:36 au km, 13 km/h de moyenne). Ils étaient 62 sur la distance de 5,6 km avec 85 m de dénivelé (victoires d’Anthony Servais en 21:14 et de Lucie Lejeune en 29:50). Tous les participants étaient invités par Leslie Bosendorf, l’une des chevilles ouvrières du jogging, au bal populaire qui complétait le programme de cette radiante soirée d’été au pays de la Chouffe.

Le lendemain du Jogging des Mochons avaient lieu les joggings (6 et 12 km) et trails (21 et 42 km) de la Grimace de Saint-Monon à Nassogne. (Seuls les joggings entraient en ligne de compte pour le Challenge Famenne-Ardenne.) Le prochain rendez-vous du challenge est fixé à Oster-Manhay, ce vendredi 7 juillet à 19 heures 30 sur 4, 7 et 11 km. Le dimanche 9 juillet à partir de 10 heures suivra un trail sur 16 et 29 km comptant pour le Challenge Haute-Ardenne de Trail (CHAT). Dépaysez-vous : courrez l’Ardenne et ses challenges et passez-y un weekend sportif, aéré, et plus si communion !

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

La Corrida de Limelette : Deuxième édition, torridement sympa

« Une valse а trois temps, Qui s’offre encore le temps, De s’offrir des détours, Du côté de l’amour, Comme c’est charmant… » Brel, tu nous manques. La Corrida de Limelette, fidèle à l’esprit festif de la corrida version jogging, se valse, toujours en musique, aussi en trois temps, l’avant-course et sa zumba, la course en un, deux ou trois tours et détours tous terrains de 3,5 km selon votre choix, l’après-course et son buffet, son bar, ses concerts et sa tombola, toutes et tous généreux et mémorables. Cette corrida est le fruit de l’amour de son G.O. Jean-Yves Marchal pour le jogging dans lequel il a trouvé santé, plaisir et vigueur. Charme garanti.

Samedi, une quatrième dimension s’était inscrite au programme pourtant déjà fourni de l’après-midi, la chaleur. Limelette, c’était Torre, Torre, Torremolinos (vous savez, « cette ville de la Costa del Sol où il y a plus de Belges que d’Espagnols »), bref il y faisait torride. Quelques Schtroumpfs courageux mais point téméraires réduisirent leurs ambitions d’un tour, mais rien ne retint les plus zinzins d’aller jusqu’à la fin des fins comme ce super-champ qui, répondant à l’appel de l’organisateur d’arborer les couleurs nationales, les hissa au mât, façon de parler, se contentant de porter un mini mini mini slip noir-jaune-rouge, genre « il est midi-minuit, Docteur Schweitzer, I really don’t care, do you ? ». Mais, où avait-il mis ses clefs de voiture ?

Si, comme le chante Jacques Dutronc, « tout est mini mini mini dans notre vie », il n’en est rien de la Corrida de Limelette. Elle est maxi, maximum, maxi-Marchal. Rendez-vous en 2019 ? (Résultats complets de la corrida 2018 sur O’Top Services – Photos : Laurent Saublens)

Que ceux qui trépignent d’impatience de rechausser leurs baskets mettent à leurs agendas le Jogging de Plancenoit qui aura lieu le dimanche 15 juillet 2018 à 10 heures sur un circuit de 9,6 km dans les traces des anciennes et regrettées Foulées Lasnoises (maransartoises) du Challenge du Brabant Wallon. Rendez-vous pour les inscriptions au Jogging de Plancenoit à partir de 8 heures 30 à la Maison de Tous, rue de la Bachée 17, à Plancenoit.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge du Brabant Wallon : Un Jogging d’Oisquercq du matin, allez savoir pourquoi

Les 12 km 350 annoncés du Jogging d’Oisquerq dans le petit livre vert du Challenge du Brabant Wallon n’en sont plus que 11,300, mais ils sont agrémentés d’un dénivelé de 210 m. Non seulement l’on démarre en montée, mais l’on en termine aussi par une double montée dont un mur dans le dernier kilomètre, avant de bifurquer dans un sentier pédestre stabilisé et de se jeter au bout d’une courte descente sur la ligne d’arrivée, dans les bras de son juge à l’arrivée préféré.

Et, comme plats de consistance, il y a bien toujours la longue montée derrière la centrale électrique, ce 3e km qui n’en finit pas et qui s’éternise même jusqu’à la fin du 4e, puis la montée des 8e/9e km après que l’on ait folâtré dans les buissons le long de la Senette et du canal de Charleroi.

Organisé exceptionnellement le matin (allez savoir pourquoi!), le Jogging d’Oisquercq bénéficia d’une organisation impeccable, servit de l’eau potable en bouteille aux ravitaillements et se montra fort généreux en offrant des prix aux trois premiers des différentes catégories d’âge de la grande course ainsi qu’aux trois premiers de la petite course et des lots estimables à la tombola qui s’ensuivit. Les absents eurent tort.

429 coureurs prirent le départ de la grande distance et 77 de la petite, soit 506 au total, contre 467 et 57, soit 524 au total, l’an dernier. Les victoires sur la grande distance échurent à des coureurs qui ne participent habituellement pas aux courses du challenge, Abdessamad Asri en 39:37 devant Lahcen Elmatougui (40:19), Guillaume Demeulemeester (41:07), Molla Demeke (41:21) et Alexis Matthys (41:42) et de Claire Cammas en 48:55 devant Marleen Renders (49:46), Donatienne Gicquel (49:53), Gaëlle Gillot (51:52) et Véronique Metrot (52:59). Christian Capelle (19:48) et Kararzyna Kaczkielo (24:44) s’imposèrent sur la petite distance (5,4 km). (Photo : Pascal Vaudoisey)

Prochains rendez-vous

Le Challenge de jogging du Brabant Wallon respectera la trêve estivale jusqu’au 18 août 2018, date du Jogging de Nil-Saint-Vincent. Que cela ne vous empêche pas de courir, de découvrir ou redécouvrir d’autres horizons et ce dès samedi prochain, 30 juin 2018, à la Corrida de Limelette, dont ce sera la deuxième édition, sur 3,5 km, 7 km et 10,5 km (départ à 17 h), avec zumba fitness à l’échauffement, ravitaillement barbar(e), animations musicales, vestiaires, douches, consigne, super-tombola. Il y a déjà presque autant de pré-inscrits cette année (434) qu’il y avait de participants l’an dernier pour la grande première déjà couronnée de réussite ! (Lisez l’article via le lien.) A ne pas manquer !

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge de jogging du Brabant Wallon : Godefroid de Bouillon autour de Baisy-Thy

Jean Teulé (Rainbow pour Rimbaud – qu’est la vie si ce n’est un arc-en-ciel ?, Les lois de la gravité, toujours bonnes à connaître pour un joggeur, Héloïse ouille ! – lisez d’abord, reparlons-en ensuite) est, paraît-il, dans la vie, le compagnon de Sylvette Herry, dite Miou-Miou, que la plupart découvrirent, au propre comme au figuré, non sans ravissement, dans le film Les Valseuses de Bertrand Blier en 1974.

D’après la presse people, Miou-Miou aurait trouvé auprès de Jean Teulé équilibre et sérénité, ce qui grand bien lui fasse. Peut-être l’actrice est-elle devenue la muse de l’écrivain, lequel se distingue par la grande fraîcheur chaloupée de ses récits historiques. Dans Le Montespan, Teulé évoque la grâce de la femme du marquis, Françoise, qui devint par la suite la maîtresse de Louis XIV, le Roi-Soleil, en ces termes flatteurs : « C’est vrai que la marquise a un bas de dos très beau et d’une gaieté folle auquel il ne manque que la parole ».

Difficile de dire quelle association d’idées me fit revenir cette vision toute de poésie en tête pendant la Baisythoise, si ce n’est que cette manche du Challenge de jogging du Brabant Wallon est baptisée Tour Godefroid de Bouillon en souvenir de cet illustre aïeul qui fut, lui aussi, roi (de Jérusalem) et qui naquit, au début du précédent millénaire, dans l’alleu de Genappe, à Baisy, dont les galbes faits de vallées sinueuses, de bois profonds et de rus rieurs vous invitaient samedi à vous plonger dans les souvenirs littéraires. A cette gaieté folle ne manquait, de fait, que la parole, remplacée par le souffle court des atours.

Pour toutes celles et tous ceux – que l’on espère nombreux – qui ont jusqu’ici suivi les méandres de ces pensées idylliques, voici les résultats des plus pressés à avoir atteint la place d’Hattain au terme des 14 km qui n’en seraient que 13,4 avec un dénivelé de 221 mètres (merci, Alexis !) : victoires de Guillaume Demeulemeester en 49:27 devant Molla Demeke (49:45), Benoît Berthe (49:54), Alexis Matthys (50:18), Adrien Montoisy (50:39) et de Virginie Vandroogenbroeck en 55:58 devant Marleen Renders (1:00:38), Karen Peeters (1:03:29), Elise Piraux (1:04:40) et Isabelle Godefridi (1:05:07). Martin Tilman (22:58) et Kararzyna Kaczkielo (26:54) furent les lauréats de la petite distance.

Malgré la concurrence d’une épreuve du Challenge Delhalle et de bon nombre de trails, corridas et autres occasions de se dé-fouler, nous étions 590 photométéores (« arc-en-ciels ») à effectuer le Tour Godefroid de Bouillon à Baisy-Thy (le deuxième plus gros score depuis 2010), 511 sur la grande distance et 79 sur la petite, et autant à remercier les photographes (Georges Depré, Vince Rombaut et tous les autres) d’avoir pixellisé nos efforts pour la postérité.

Le prochain rendez-vous du Challenge de jogging du Brabant Wallon est fixé samedi prochain, le 23 juin 2018, exceptionnellement à 10 H 30 pour cause de Roi Football, sur 12 km 350 et sur 5 km 400, à Oisquercq.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge du Brabant Wallon à Ottignies : Dans la vallée oh oh avec la tribu la li la la

Pour paraphraser le titre de leur encyclopédie de la vie moderne que Steve Lowe et Alan McArthur avaient intitulée « Is it just me or is everything shit ? », était-ce uniquement moi ou avaient-ils omis d’afficher les kilomètres samedi au Jogging d’Ottignies Louvain-la-Neuve, était-ce uniquement moi ou faisait-il vraiment pétant de chaud, même sous les frondaisons des bois des Rêves et de Lauzelle, était-ce uniquement moi ou avaient-ils changé le parcours (11,8 km, 165 m de dénivelé positif selon la Garmin d’Alexis Matthys), parcours qui semblait plus long alors qu’il était plus court que 12 km ? Comme l’eût chanté Manau dans une nouvelle version hip hop super slam de Dana, nous étions-nous égarés oh oh dans la vallée la li la la de la Malaise ?

Si vous veniez à douter de votre santé mentale, rassurez-vous. Sachez que, comme le rapporte Scott Douglas dans son livre « Running is my therapy », des études montrent qu’un effort aérobie tel que le jogging (et les galipettes aussi sans doute, à moins que vous n’hyperventiliez) peut s’avérer plus efficace que les antidépresseurs dans le traitement d’une dépression (et de l’anxiété) et présente des effets secondaires (meilleure gestion de la santé et du poids) plus séduisants que les ballonnements et les troubles sexuels associés avec une « médicamentation oiseuse ».

Comment le fait de bouger son corps change-t-il l’esprit ? Nombre de recherches, tant en laboratoire qu’en pratique, montrent, selon Scott Douglas, qu’il y a plus que la sécrétion d’endorphines, l’opioïde bien connu, pendant la pratique de certaines activités physiques. Une analyse plus sophistiquée de la santé mentale tient également compte des modifications structurelles à long terme dans le cerveau et nos capacités cognitives. La science continue à chercher pour étayer la théorie derrière ce que les joggeurs connaissent déjà de la pratique. Une challengiste psychologue de profession, spécialiste de l’hypnose et sexologue en formation pourra très certainement bientôt nous en dire plus et de manière complète, d’autant qu’il nous revient qu’elle appartient à une famille de géniaux expérimentateurs des sciences modernes. Stay attuned.

Les joggeurs avaient plein d’occasions de cultiver leurs opioïdes (leur « shit » à eux) ce weekend. Aussi n’étions-nous que 709 endorphinomanes sur la grande distance et 86 sur la petite, soit 795 au total, dans les bois et autour du lac de Louvain-la-Neuve pour le jogging du CS Dyle à Ottignies contre 883 l’an dernier.

Victoires de Guillaume Demeulemeester en 42:37 devant Adrien Montoisy (42:39), Alexis Matthys (43:19), Molla Demeke (44:23) et Benjamin Riquet (44:54) et de Donatienne Gicquel en 54:14 devant Véronique Metrot (56:48), Anne Joly (57:07), Laura Natalis (57:08) et Wendy Vermaelen (57:23), sur la grande distance ; de Valentin Grégoire en 23:23 et de Katarzyna Kaczkielo en 28:35, sur la petite distance.

Le Challenge de jogging du Brabant Wallon vous emmènera samedi prochain 16 juin à 15 heures à Baisy-Thy, par bois et vallées, sur 14 km (la plus longue distance du Challenge de jogging du Brabant Wallon), pour le 35e Tour Godefroid de Bouillon, à prix modéré et toujours apprécié en ces temps d’inflation galopante…

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Connaissance de soi

Challenge du Brabant Wallon 2018 : Jogging à l’Hèze, ne vous déplaise

Dans l’interview exclusive qu’elles accordèrent à Marathonien de coeur et d’esprit après le Jogging à l’Hèze, deux accortes joggeuses wavriennes affirmèrent que le parcours leur avait bien plu et qu’il ne leur avait « pas paru si difficile que ça. C’est vrai qu’on n’a pas arrêté de papoter, ajoutèrent-elles, ça fait passer le temps. » Combien elles en mirent pour parcourir les 13,3 km, les six montées (sans compter le faux plat d’environ un kilomètre au départ), les 267 mètres de dénivelé positif, elles ne le précisèrent pas mais, bien sûr, comme le chantait Léo Ferré, « avec le temps, va, tout s’en va », et, apparemment donc, les dénivelés s’aplanissent.

Pour une majorité des autres participants (491 sur les 13,3 km, 63 sur les 6,2 km, 554 au total) à cette 26e édition du Jogging à l’Hèze, ce dernier reste la course la plus « sélective » du Challenge de jogging du Brabant Wallon bien que, dans leurs genres, les parcours d’Orp-Jauche, Wavre, Baisy-Thy dans deux semaines, Gastuche après les vacances, ne se défendent pas mal non plus.

Bref, vraiment à l’aise, ne vous déplaise, le Jogging à l’Hèze ne l’est pas, à moins de donner le temps au temps, comme l’eût dit Cervantès (les plus futés d’entre vous auront saisi que ça rime avec le reste…), et il y en a certes de moins ardus, d’autant que, comme le veut l’un des 25 axiomes de la course à pied, « courir en montée vous ralentit plus que courir en descente ne vous accélère ».

Et si, ayant couru les 20 Km de Bruxelles le dimanche précédent, vous enfreigniez cet autre axiome de la course à pied qui prescrit un jour de repos par kilomètre et demi de course, le Jogging à l’Hèze vous invitait de fait à un superbe circuit de découverte de ce charmant coin discrètement blotti dans la campagne grézienne.

Victoires de Martin Braquet (48:36), devant Guillaume Demeulemeester (48:39), Benoît Berthe (48:40), Alexis Matthys (48:47, lire son passionnant commentaire de la course en tête sur sa page Facebook) et Julien Thonnart (50:17), et de Marleen Renders (1:00:55), devant Karen Peeters (1:01:47), Anne Joly (1:03:55), Isabelle Godefridi (1:04:52) et Nathalie Lucas (1:06:50), sur les 13,3 km ainsi que de Mathias Vanmunster (22:15) et de Katarzyna Kaczkielo (29:13) sur les 6,2 km. (Photos de Laurent Saublens)

La prochaine course du Challenge de jogging du Brabant Wallon, le Jogging d’Ottignies Louvain la Neuve, organisé par le Club Sportif de la Dyle dans les bois de Lauzelle et des Rêves, aura lieu samedi prochain, 9 juin 2018, à 15 heures. Rendez-vous au centre sportif Jean Demeester, rue de l’Invasion 80, à Ottignies.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec:
Posté dans Accomplissement de soi

20 Km de Bruxelles 2018 : chaud, chaud les marrons !

Comme le fit remarquer, après l’arrivée, une aimable concurrente qui, en délicatesse de cartilage, s’était contentée d’en courir les 15 premiers puis de prendre le métro à Delta pour rejoindre ses amis au Cinquantenaire, les 20 Km de Bruxelles servent chaque année de test pour comparer les forces des uns et des autres et se jauger par rapport aux autres, tous joggeurs devant l’éternel. C’est « LA » course de l’année, il faut absolument en être pour exister, même le Premier ministre (présent au départ, mais pas comme coureur) semble en convenir, il faut y faire un temps, un classement, un quelque chose.

A défaut d’un marathon national digne des plus grands marathons populaires qui ont lieu à l’étranger (Berlin, Paris, Rome, noem maar op…), c’est aux 20 Km de Bruxelles que tout joggeur belge doit se faire voir ou, sinon, il peut aller se faire voir. L’on s’étonne, presque, qu’Alexandra Tondeur, qui dès son plus jeune âge courait déjà beaucoup plus vite que la plupart de ses aînées dans les vallées du Brabant Wallon, ait attendu aussi longtemps pour se montrer dans cette course phare de la saison belge pedibus sur route. Personne ne doutait que cette ironwoman y brillerait. C’est fait : victoire, dimanche, par une météo hawaïenne, en 1:14:38 (37:11 à la mi-parcours), 16,40 km/h, 72e au scratch.

Et, comme l’eût dit Jean-Luc Fonck, s’il avait fait du footing au lieu de faire du Sttellla, « il fallait le faire, c’est pour ça qu’on l’a fait, tu vois, dis, tu vois? » C’est tout vu. Dimanche, quoi que ceux qui n’ont pas couru en aient dit, il faisait pétant de chaud (fallait-il mettre des points de suspension après le « p » ?), il faisait « douf » comme on dit encore parfois à Bruxelles, et plus d’un et d’une après les tunnels de l’avenue Louise se sont sentis transportés sur une autre planète, voire dans une tente de secouristes pour y retrouver le fil de leurs idées et, par la suite, courageusement reprendre le cours des choses là où il s’était subitement interrompu.

C’est même l’aspect primordial qu’ont retenu de ces 20 Km de Bruxelles ces médias toujours friands de catastrophisme qui titrèrent leur compte-rendu de la course du nombre d’interventions médicales qui y furent requises (environ 550 « soins » et 15 évacuations). Mais la palme d’or de la zieverderaa revient aux zievertotjes commis au reportage en direct sur la télé régionale. Parmi d’autres zwanzes : au départ, lorsque retentit le coup de canon, ils crurent entendre un coup de tonnerre et n’hésitèrent pas à signaler l’arrivée d’un orage, et, à l’arrivée, de la première femme, ils dirent et répétèrent qu’il s’agissait d’une certaine Alexandra Toqueur. Ces docs tocs de l’info s’offusqueraient-ils de ce qu’on les qualifiât gentiment de tocards ?

Finissons-en sur une note optimiste que tous ces braves gens bien intentionnés des médias (« tous champions, des premiers aux derniers » et bla-bla-bla) ont omis de relever. Raymond Rasquin, que l’on n’avait plus aperçu ces derniers mois sur les challenges de jogging (Brabant Wallon, Delhalle), a vaillamment terminé ses 39es 20 Km de Bruxelles, à 90 ans, en 3:36:22 (1:49:32 au passage des 10 km). Tous champions, c’est sûr, mais certains ne le sont-ils pas plus que d’autres ?

Elections législatives obligent, oyé, oyé, la date des prochains 20 Km de Bruxelles sera avancée au dimanche 19 mai 2019. Les résultats complets de l’édition 2018 sont disponibles sur le site depuis dimanche. (Photo : Pascal Vaudoisey)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , , , ,
Posté dans Dépassement de soi

La Châtelettaine : Challenge Delhalle chez Magritte au Pays Noir

Ayant quelques autres occupations que de rédiger ses comptes-rendus de joggings et soucieux de ne pas s’attirer les foudres de sa kinésithérapeute qui n’aura pas manqué de lire son compte-rendu de la course de la veille à Céroux et qui lui commande de ménager son ménisque quelque peu déchiré et de ne pas courir deux jours de suite, Marathonien de coeur et d’esprit avait envisagé de la jouer pas vu pas pris, ni vu ni connu, de participer à la Châtelettaine en catimini et de s’abstenir d’en parler.

C’eût été fort injuste – et comment pourrait-on l’être en ayant été formé comme juriste – à l’égard de cette belle course du Road Runners Team de Châtelet, course dans laquelle vous rencontrez plus de coureurs buffaloniens, castelinois et châtelettains (les gentilés des habitants des entités qui forment la ville de Châtelet, c’est à dire Bouffioulx, Châtelineau et Châtelet) éminemment sympathiques que vous n’en rencontrerez nulle part ailleurs et beaucoup d’autres coureurs sympathiques venus d’ailleurs, sur un parcours de pentes et de côtes – 400 m de dénivelé – comme il se doit un dimanche de Pentecôte.

Châtelet n’est probablement pas la première destination à laquelle vous penseriez pour vos vacances mais les joggeurs du RRTC qui ont repris l’organisation de la Châtelettaine au passage du millénaire l’ont conçue comme une fête conviviale et généreuse du jogging, une fête qui rencontre d’année en année l’adhésion enthousiaste des joggeurs qui y participent, sur les 14 km 054 qui comptent pour le Challenge Delhalle ou sur les 7,2 km de la Mini-Châtelettaine, mettant en valeur les aspects inédits d’un patrimoine luxuriant dont l’histoire remonte à l’âge du silex, il y a 8000 ans.

Victoires de Valentin Poncelet en 47:32 et d’Elodie Van den Abeele en 58:35 sur les 14 km 054. Les classements complets, généraux et par catégories, ont été publiés dès le soir même sur Chronorace. Il y eut 457 finishers (sur les 468 inscrits) sur la grande distance, 134 inscrits et tous finishers sur la petite.

Les prochaines manches du Challenge Delhalle 2018 seront les Forges de la forêt d’Anlier à Habay-la-Neuve, le samedi 16 juin à 14 heures (sur 19 km et Mini-Forges sur 7 km) et l’Ardennaise à Louette-Saint-Pierre, le samedi 21 juillet à 16 heures (sur 21,7 km et Mini-Ardennaise sur 8,5 km). Vous trouverez les renseignements complets sur le site du Challenge Delhalle.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Accomplissement de soi