Marathon de Berlin 2018 : Kipchoge, 2:01:39, record du monde, trois femmes sous les 2:19

Eliud Kipchoge a couronné le 45e Marathon de Berlin et sa carrière athlétique d’un époustouflant record du monde officiel du marathon qui, malgré sa domination de la discipline depuis cinq ans, lui avait échappé jusqu’à présent. Crédité d’un chrono de 2:01:39, le Kényan, âgé de 33 ans, a imprimé son propre rythme à l’épreuve dès le départ, larguant lièvres et adversaires au fil des kilomètres et en parcourant les 17 derniers en solitaire et la seconde moitié de l’épreuve (60:33) plus vite que la première (61:06), c’est à dire en negative split.

Son record du monde bat celui de son compatriote Dennis Kimetto (2:02:57), établi au Marathon de Berlin il y a quatre ans, de 1 min 18 sec et constitue la plus forte progression dudit record en plus de 50 ans ! (En 1967, l’Australien Derek Clayton, en courant le Marathon de Fukuoka en 2:09:36, avait fait progresser le record du monde de l’époque de deux minutes 24 secondes.)

Que Kipchoge ait dû courir à son rythme pour réussir son exploit et seul pendant aussi longtemps se comprend aisément lorsque l’on tient compte de ce que ses deux compatriotes deuxième et troisième classé terminèrent à près de et à plus de cinq minutes, Amos Kipruto (2:06:23) et Wilson Kipsang (2:06:48). Le Japonais Shogo Nakamura finit quatrième en 2:08:16.

Du côté féminin, l’on attendait l’Ethiopienne Tirunesh Dibaba, ce fut la Kényane Gladys Cherono qui triompha, défendant ainsi victorieusement son titre acquis l’an dernier. Ce Marathon de Berlin 2018 fut béni des dieux du (hors) stade car non seulement Cherono, qui s’imposait pour la troisième fois à Berlin, battit le record de l’épreuve (2:18:11, meilleure performance mondiale de l’année) et devint la quatrième marathonienne la plus rapide de l’histoire, mais elles furent aussi trois à terminer sous les 2 h 19 min (Ruti Aga, deuxième en 2:18:34 et Dibaba, troisième en 2:18:55, toutes deux Ethiopiennes) alors que jamais cela ne s’était produit dans un marathon et qu’aucune femme n’était descendue sous cette barre à Berlin jusqu’à présent !

Si l’on additionne les chronos des vainqueurs hommes et femmes, le Marathon de Berlin 2018 fut le plus rapide de tous les temps : Kipchoge et Cherono réussirent ensemble 4:21:08, le meilleur temps cumulé précédent ayant été les 4:22:48 du Marathon de Londres qui eut lieu au printemps dernier. (Photos : SCC Events – Agence Shot)

Avant même qu’il ne se déroulât, le Marathon de Berlin 2018 avait déjà réussi un premier record de l’épreuve, en enregistrant 44.389 inscriptions en provenance de 133 nations. Cette édition 2018, la 45e, fut assurément un tout grand cru. Cette chronique galopante ne manquera pas d’y revenir.

Dix premiers hommes

1. Eliud Kipchoge KEN 2:01:39 (nouveau record du monde)
2. Amos Kipruto KEN 2:06:23
3. Wilson Kipsang KEN 2:06:48
4. Shogo Nakamura JPN 2:08:16
5. Zersenay Tadese ERI 2:08:46
6. Yuki Sato JPN 2:09:18
7. Okubay Tsegay ERI 2:09:56
8. Daisuke Uekado JPN 2:11:07
9. Wily Chanchanya PER 2:12:57
10. Bart Nunen NED 2:13:09

Dix premières femmes

1. Gladys Cherono KEN 2:18:11 (meilleure performance mondiale 2018)
2. Ruti Aga ETH 2:18:34
3. Tirunesh Dibaba ETH 2:18:55
4. Edna Kiplagat KEN 2:21:18
5. Mizuki Matsuda JPN 2:22:23
6. Helen Tola ETH 2:22:48
7. Honami Maeda JPN 2:25:23
8. Carla Rocha POR 2:25:27
9. Miyuki Uehara JPN 2:25:46
10. Rei Ohara JPN 2:27:29

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Dépassement de soi

Marathon de Berlin 2018, ce dimanche : le plus rapide de la terre, favoris et challengers

Ce n’est pas un secret, le Marathon de Berlin est le plus rapide de la planète. Depuis 2003, en quinze ans, le record du monde masculin du marathon n’a été battu qu’à Berlin et il y a été battu à six reprises :

2 h 04 min 55 s Paul Tergat (Kenya) Berlin 28-09-2003 20,26 km/h
2 h 04 min 26 s Haile Gebreselassie (Éthiopie) Berlin 30-09-2007 20,34 km/h
2 h 03 min 59 s Haile Gebreselassie (Éthiopie) Berlin 28-09-2008 20,42 km/h
2 h 03 min 38 s Patrick Makau (Kenya) Berlin 25-09-2011 20,47 km/h
2 h 03 min 23 s Wilson Kipsang (Kenya) Berlin 29-09-2013 20,52 km/h
2 h 02 min 57 s Dennis Kimetto (Kenya) Berlin 28-09-2014 20,59 km/h

C’est assez dire si le parcours dans la capitale allemande se prête à l’exploit. Ce dimanche, deux des meilleurs marathoniens de l’histoire, les Kényans Eliud Kipchoge, champion olympique en titre et dernier vainqueur en date du Marathon de Berlin, et Wilson Kipsang, ancien recordman du monde du marathon, s’affronteront une nouvelle fois.

L’an dernier (photo du dessus), les deux étaient déjà présents au départ du Marathon de Berlin, dans lequel Kipchoge s’imposa en 2:03:32 et Kipsang, souffrant de l’estomac, abandonna. Mais, le seul marathon auquel Kipchoge ait participé et qu’il n’ait pas remporté, c’était précisément celui dans lequel, il y a cinq ans, Kipsang établit un nouveau record du monde en 2:03:23, record qui fut à nouveau amélioré l’année suivante, en 2014, par leur compatriote Dennis Kimetto en 2:02:57.

Si Kipchoge se montra humble dans ses aspirations (« améliorer son record personnel » – 2:03:05) à l’annonce de sa participation au Marathon de Berlin 2018, il va sans dire que la démonstration qu’il fit de sa maîtrise de la discipline au Marathon de Londres 2018 laisse entrevoir qu’il pourrait bel et bien s’attaquer au record du monde.

Kipchoge est d’ailleurs déjà officieusement l’homme le plus rapide de l’histoire sur les 42 km 195 depuis le 6 mai 2017 lorsque, sur le circuit de Monza en Italie, il courut le marathon Breaking2 de Nike en 2:00:25.

Du côté féminin, la course s’annonce aussi très prometteuse avec, en tête d’affiche, Tirunesh Dibaba, trois fois médaillée d’or aux Jeux Olympiques (5000 m et 10.000 m en 2008 à Pékin, 10.000 m en 2012 à Londres) et cinq fois championne du monde sur ces distances, Gladys Cherono, dernière lauréate en date du Marathon de Berlin, et Edna Kiplagat, une championne avérée sur la distance, deux fois championne du monde de marathon et lauréate des marathons de Los Angeles et New York (2010), Londres (2014) et Boston (2017).

Le record féminin du Marathon de Berlin date d’il y a treize ans et est au nom de la championne olympique japonaise Mizuki Noguchi en 2:19:12. Ce record reste aussi à ce jour celui du continent asiatique. La Fédération internationale (IAAF) reconnaît deux records du monde féminins, un record sur marathon « mixte » de 2:15:25, établi par la Britannique Paula Radcliffe le 13 avril 2003 au Marathon de Londres, et un record « Women Only » de 2:17:01, établi par Mary Keitany, le 23 avril 2017, aussi au Marathon de Londres.

Voici la liste des élites annoncées au départ du Marathon de Berlin 2018 et leurs records personnels sur marathon :

HOMMES

Eliud Kipchoge KEN 2:03:05
Wilson Kipsang KEN 2:03:13
Eliud Kiptanui KEN 2:05:21
Amos Kipruto KEN 2:05:43
Abera Kuma ETH 2:05:50
Arata Fujiwara JPN 2:07:48
Yuki Sato JPN 2:08:58
Daisuke Uekado JPN 2:09:27
Kohei Ogino JPN 2:09:36
Kenta Murayama JPN 2:09:50
Daichi Kamino JPN 2:10:18
Zersenay Tadese ERI 2:10:41

FEMMES

Tirunesh Dibaba ETH 2:17:56
Gladys Cherono KEN 2:19:25
Aselefech Mergia ETH 2:19:31
Edna Kiplagat KEN 2:19:50
Ruti Aga ETH 2:20:41
Mizuki Matsuda JPN 2:22:44
Rei Ohara JPN 2:23:20
Honami Maeda JPN 2:23:48
Andrea Deelstra NED 2:26:46
Inés Melchor PER 2:26:48
Carla Rocha POR 2:27:08
Caterina Ribeiro POR 2:30:10
Ines Montero POR 2:30:36
Rachel Hannah CAN 2:32:09
Anke Esser GER 2:43:14
Miyuki Uehara JPN Début sur marathon

44.389 coureurs se sont inscrits au Marathon de Berlin 2018. (Photos : Marathon de Berlin – SCC EVENTS/Petko Beier/Victah Sailer)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , , , ,
Posté dans Actualité

Le Semi-Marathon de Binche, une excellente mise en jambes pour la saison « marathons »

Henri Michaux, l’un des organisateurs et des sponsors de la manche binchoise du Challenge Jogging Province de Hainaut, avait invité Marathonien de coeur et d’esprit à découvrir le Semi-Marathon de Binche et à le courir sous les couleurs de son entreprise spécialisée en électricité et en sécurité, MH Electronics. C’eût dû être avec lui, si cet ancien fort bon joueur de football reconverti au jogging et à la marche, ne s’était blessé au pied, ce qui, pour le jogging, convenons-en, constitue une contre-indication rédhibitoire.

Aussi, afin d’éviter tout soupçon de partialité de la part de votre serviteur, est-il plus prudent de s’en remettre à l’avis d’un autre marathonien au long cours devant l’éternel, Eddy Kuypers, qui avait fait le déplacement avec quelques éclaireurs (quatre éclaireuses, en l’occurrence, si ça se dit : Sonia Grognet, Véronique Charlier, Aurélie Chatry et Laura Rizzerio, accompagnées d’Eric Romers) du JAMES de Louvain-la-Neuve. (Photo : « Gilbert » sur Papi-et.com)

Ça s’était bien passé puisque Eddy et ses « Tortues » se déclarèrent unanimement ravis de leur participation à ce semi-marathon qui, pour eux aussi, constituait une première et une mise en jambes en vue d’un prochain marathon de club, un rendez-vous qu’ils préparent avec tout le sérieux nécessaire comme en témoigna, par exemple, la cinquantaine de membres du JAMES qui coururent et terminèrent le Marathon de Barcelone en 2017.

Cette manière de courir en groupe, que ce soit autour de leur gourou ou livrés à eux-mêmes, typique des adhérents du JAMES, est celle qui convient pour un semi-marathon comme celui de Binche car, avec ses 266 arrivants, à moins de faire partie du gros de la troupe ou de trouver inopinément l’âme soeur pour vous accompagner et faire causette si vous le courez « à l’entraînement », vous risqueriez inévitablement d’en courir une partie seul et de transformer la causette en monologue, sauf à vous attardez aux ravitaillements… (Photo tout sourire : Caroline Thirion)

C’est que le semi-marathon n’est pas la seule épreuve au programme de cet événement binchois, excellemment organisé par le Funny Running Team de Binche (tout un programme!), avec départ de la Grand-Place, visite de l’enceinte médiévale à l’aller et, surtout, au retour, un certain dénivelé chemin faisant dans l’arrière-pays, et arrivée à la Brasserie binchoise. Une course sur 12 km avait attiré 236 coureurs, une troisième sur 6,6 km, 331, soit au total des trois courses, 833 participants.

Victoires de Jan Vervaet (1:11:55, 17,69 km/h) et Solenn Bonard (1:24:12, 15,11 km/h, 14e au scratch général) sur le semi-marathon, de François Decamk (40:24) et Amélie Saussez (44:32) sur les 12 km, et de Onesphore Nkunzimana (21:33) et Elodie Van den Abeele (25:13) sur les 6,6 km. (Les classements complets sont publiés sur le site du Semi-Marathon de Binche.)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Marathon de Francfort, le 28 octobre 2018 : 37e édition, trois étoiles et plus

Le mois de septembre correspond à l’ouverture de la seconde partie de la saison de marathons européens, avec, par exemple, ce dimanche 9 septembre, les marathons de Vilnius (Lituanie) et de Tallin (Estonie) et, le dimanche suivant, déjà, le Marathon de Berlin.

Le Marathon de Francfort, qui aura lieu cette année le dimanche 28 octobre, est l’un des maîtres-choix (cote globale : 97/100) recommandés par cette chronique galopante pour l’automne. La ville de Goethe dispose de nombreux atouts, dont l’accessibilité, pas uniquement pour les Belges et les Français du Nord qui s’y déplacent en voiture, mais aussi pour ceux qui s’y rendent en avion, puisque l’aéroport de Francfort est le troisième plus important d’Europe (après Londres et Paris).

C’est aussi l’un des marathons les plus plats de la planète (Wilson Kipsang faillit, à quatre secondes près, y battre le record du monde il y a quelques années). Cet aspect n’aura pas échappé aux quelque 15.000 participants attendus par les organisateurs (le Marathon de Francfort fait partie des trois plus grands d’Allemagne avec Berlin et Hambourg) ainsi qu’aux cracks de la spécialité qui y ont annoncé leur participation.

L’une des têtes d’affiche de cette 37e édition sera l’Ethiopienne Mare Dibaba, ancienne championne du monde de la spécialité (Pékin, 2015). Ce sera la première fois qu’une marathonienne ayant réussi un chrono sous les 2 heures 20 min s’alignera au départ du Marathon de Francfort. Le record féminin y est de 2:21:01 (Meselech Melkamu, ETH, 2012).

Mare Dibaba courut par deux fois son record personnel de 2:19:52, 3e à Dubai (2012) et victorieuse à Xiamen (Chine, 2015). Elle termina troisième aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, remporta le Marathon de Chicago en 2014 et se classa par deux fois deuxième de celui de Boston. Agée de 28 ans (elle en aura 29 en octobre, quelques jours avant de courir le Marathon de Francfort), cette athlète de 1 m 51 et 38 kg connaît déjà ce dernier pour l’avoir fini 5e en 2010 (2:25:27). (Photo : PhotoRun)

Ses adversaires directes seront ses compatriotes Haftamnesh Tesfay (24 ans), qui débuta sa carrière marathonienne en début d’année à Dubai où elle finit 5e en 2:20:13, le quatrième chrono le plus rapide de l’histoire pour une marathonienne débutante, et Dera Dida (21 ans), qui fit aussi ses débuts à Dubai cette année et y courut en 2:21:45.

Tesfay et Dida se distinguèrent deux mois plus tard sur le prestigieux semi-marathon Rome-Ostie, Tesfay finissant en 69:02 avec Dida en runner-up, à 19 secondes.

Le Marathon de Francfort est une course IAAF Gold Label. Visitez-en le site et inscrivez-vous en suivant le lien.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Actualité

Challenge du Brabant Wallon : Jogging de Sart-Risbart, à distance XXL, champions XXL

Comme le fit remarquer la paire d’aimables joggeurs qui m’accompagnaient au 10e des 12 km de la distance moyenne du Jogging de Sart-Risbart quand le leader de la grande distance nous dépassa (il avait donc couru, à cet endroit, environ 8 km de plus que nous dans le même laps de temps), cette dernière manche du Challenge de jogging du Brabant Wallon présente l’avantage de vous faire voir, à deux endroits, les meilleurs à l’oeuvre sur la grande distance, étant donné que ce parcours suit celui des 12 km, auquel se rajoutent en cours de route deux plus petites boucles pour arriver au total de 20 km.

« Allez Alexis ! » se risqua-t-on à encourager le sympathique Blanc Gilet à son passage, tout en se disant qu’il n’avait pas vraiment besoin de cette distraction, tant il paraissait concentré et bien à son affaire. Pourquoi se dépêchait-il tellement ? A deux kilomètres de l’arrivée, n’avait-il pas course gagnée ? C’était ignorer qu’Alexis était poursuivi par un félin qui, quand il nous dépassa à son tour, laissa une impression de grande élégance certes, mais aussi d’époustouflante puissance athlétique et d’extraordinaire détermination.

« Sophie m’avait précédé dans la manche du Challenge de jogging du Brabant Wallon à Vieusart. Je savais à quoi m’attendre. Ses performances sur les 20 Km de Bruxelles et la Descente de la Lesse en témoignent. J’ai préféré ne rien lâcher », avouait Alexis Matthys, heureux de sa seconde victoire de la saison sur le challenge. « J’ai tout donné, j’ai cru un moment pouvoir revenir sur Alexis, mais ce n’était pas évident sur ce parcours », concédait Sophie Hardy, 2e au scratch de la grande distance, à quelque 7 secondes à peine.

Ce qu’il y a de merveilleux dans cette histoire, c’est que ces deux athlètes, qui offrirent un spectacle grandiose aux nombreux dilettantes qui eurent le privilège de les observer, couraient pour un plateau de fruits (très bien fourni, du reste), s’alignèrent sur la grande distance, ne manquent ni de panache, ni d’esprit, et ne se prenaient pas la tête à l’arrivée pour vous raconter leur course et leurs émotions. Ils vous rappellent que c’est ça le véritable sport, la version désintéressée, le beau geste, si tant est que le sport-business vous l’avait fait oublier.

Casquette basse et bravo à ces beaux champions, ainsi qu’à Olivier Colmant et à son équipe de G.O. bénévoles pour l’impeccable organisation du Jogging de Sart-Risbart et le caractère terroir festif des ravitaillements !

Victoires d’Alexis Matthys (1:12:18) et de Sophie Hardy (1:12:25) sur les 20 km (183 arrivants), de Vincent Michotte (43:04) et de Sabine Vanderzwalmen (52:05) sur les 12 km (444 arrivants) et de Quentin Buis (22:50) et Laure Ellens (27:53) sur les 6 km (105 arrivants). (Sur la photo ci-dessous : les deux vainqueurs des 20 km avec Thibaut Do, troisième au scratch, à gauche.)

La soirée de clôture du Challenge de jogging du Brabant Wallon 2018 aura lieu le 20 octobre, au Hall Manifagri, avenue Solvay 5, à 1300 Wavre. N’oubliez pas de réserver vos repas via le site du challenge.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Dépassement de soi

Challenge Delhalle – Descente de la Lesse 2018 : Triplé de l’ARCH

Dimanche matin, de Houyet et de Gendron à Dinant, les athlètes de l’ARCH, le club organisateur, ont réalisé le triplé avec les victoires de Mika Brandenbourg (1:10:15) et d’Amélie Bihain (1:26:23) sur la Top Lesse (20,750 km) ainsi que de Sabine Froment (47:49) sur la Lesse Douce. Il s’en fallut de 9 sec que les « Archers » ne réalise un carton plein puisque Olivier Widart (41:53), un sociétaire de l’ARCH, termina deuxième de la Lesse Douce derrière Peter Leboda (41:44).

C’était la sixième victoire de Mika Brandenbourg, déjà vainqueur de la Descente de la Lesse sur la grande distance en 2009, 2012, 2013, 2015 et 2016. Cette année-là, Michael fut le sixième Belge à accomplir le minimum olympique en vue des J.O. de Rio en finissant 28e en 2:18:32 du Marathon de Hambourg, le deuxième plus grand d’Allemagne (après le Marathon de Berlin). Cette année-ci, cet ancien champion de Belgique de 10.000 m (2012, 29:26:22, RP), 31 ans, remporta le Marathon de Namur (2:28:17).

C’est donc un beau et grand champion qui en devança deux autres à Dinant, dimanche, Lander Van Droogenbroeck (1:10:43) et Raphaël Durviaux (1:11:24), de fort beaux chronos compte-tenu de la distance, du dénivelé et du terrain. Lander fut par deux fois (2010 et 2011) champion du Benelux de marathon, une distance sur laquelle il obtint un record personnel de 2:16:18. Il remporta aussi par deux fois le Semi-Marathon de Bruxelles (2015 et 2016) et s’y classa 2e en 2013. Raphaël est un excellent coureur sur route et sur piste. En mai 2018, il aligna des chronos de 8:50:67 sur 3000 m, 15:18:59 sur 5000 m, 31:21:97 sur 10.000 m, respectivement aux meetings de Herentals, Oordegem et Liège.

Amélie Bihain (découvrez-la si vous ne la connaissez pas encore sur le teaser de cette édition de la Descente de la Lesse !) et Sabine Froment échangèrent leurs rôles. Sabine s’était déjà imposée dans la « grande » descente par trois fois (2008, 2013 et 2014) et elle remporta dimanche la Lesse Douce, tandis que Amélie, la recordwoman des victoires sur la course qui part de Gendron, prit place sur la plus haute marche du podium de la course qui part de Houyet, devant Dorothée Cupers (1:27:59), la leader féminine au classement général du Challenge Delhalle 2018, et Zaina Semlali (1:34:26).

Il y eut 731 finishers sur les 20,750 km, 523 sur les 12 km. Champions et anonymes, tous glorieux, ils ont, certains plus longtemps que d’autres, eu le temps, dans cette merveilleuse vallée de la Lesse, de méditer, comme l’écrit Tom McNab dans La Grande course de Flanagan, « qu’en fin de compte, le sport est un combat contre soi-même. Si on en sort vainqueur, on peut marcher la tête haute, quel que soit le verdict du classement. »

Les deux dernières manches du Challenge Delhalle seront l’Ecotrail de Bruxelles à l’hippodrome de Uccle-Boitsfort le 8 septembre et le Semi-Vert d’Amay le 16 septembre. La remise des prix du Challenge Delhalle 2018 aura lieu le 17 novembre à Châtelineau. Ne manquez pas samedi prochain, le 1er septembre à 15 heures, le Jogging de Sart-Risbart, la manche festive de clôture du Challenge de jogging du Brabant Wallon 2018, organisée au départ du terrain de football de Sart-Risbart par Je Cours à Incourt, sur les distances de 20 km, 12,3 km et 6,3 km (seules les deux premières entrant en ligne de compte pour le challenge).

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge de jogging du Brabant Wallon à Gastuche : Tch’youppie, c’était excellent !

Laurent Saublens et son équipe des JTP (Jogging Triathlon Passion) Blancs Gilets avaient décidé d’innover cette année pour l’avant-dernière manche du Challenge de jogging du Brabant Wallon 2018. Bien leur en prit car leurs nouveaux tracés (11,360 km et 181 m de dénivelé positif ; 5,48 km et 92 m), soigneusement balisés, furent unanimement appréciés par les coureurs.

La principale difficulté du jour sur les 11,360 km, en partie villageois, en partie boisés, mais surtout champêtres, consistaient en la montée (au 3e km) et la descente (au kilomètre suivant), toutes deux techniques, du Bercuit. Pour le reste, le parcours faisait un aller-retour vers Dion-Valmont sur une jolie boucle d’environ 6 km, pratiquement à l’abri de toute circulation. La configuration ingénieuse du tracé en trois boucles faisait que les deux postes de ravitaillement servaient cinq fois au total.

Avec ces nouveaux tracés, les Blancs Gilets se sont assurément propulsés dans le top 5 des courses favorites du Challenge de jogging du Brabant Wallon des 505 participants sur la grande distance et 70 sur la petite (participation record depuis la nouvelle ère, c’est à dire l’arrivée du team de Marcel et Patricia Denis à la tête du challenge).

Ils ont aussi démontré qu’il ne faut pas hésiter à modifier la physionomie d’un parcours, l’argument selon lequel les coureurs préféreraient des tracés inchangés pour comparer leurs performances d’une année à l’autre paraissant spécieux à l’heure où les montres intelligentes vous permettent d’auditer vos exploits à la seconde et au mètre près en quelques clics.

Mais, l’esprit d’innovation et d’accueil de Laurent Saublens et de son équipe de précieux bénévoles, lesquels se dépensèrent sans compter les jours précédents pour que tout soit nickel, ne s’arrêta pas à redessiner le tracé. Les 11,360 km passant par le glacier local Tchoupy, il leur vint l’excellente idée d’offrir une glace à tous les participants à l’arrivée avant, une fois que chacun se fut réhydraté et sustenté, de procéder à la remise des coupes aux vainqueurs et au tirage au sort d’une généreuse tombola riche en lots de qualité.

Ne doutons pas que sur leur lancée les Blancs Gilets réussiront d’autres records de participation lors des prochaines éditions du Jogging de Gastuche !

Victoires de Molla Demeke en 40:29 devant Alexis Matthys (41:00), Thibaut Do (41:27), Quentin Dalaiden (41:56) et Guillaume Demeulemeester (41:59) ainsi que de Virginie Vandroogenbroeck en 45:38 devant Sabine Vanderzwalmen (49:23), Donatienne Gicquel (49:39), Isabelle Godefridi (54:09) et Nathalie Archen (54:31) sur les 11,360 km, et de Geoffrey Thornton en 22:26 ainsi que de Yewbdar Denys (deuxième au scratch…) en 23:12 sur les 5,46 km. (Photo ci-dessous de la tête de la course : Laurent Saublens)

La dernière manche, traditionnellement festive, du Challenge de jogging du Brabant Wallon 2018 aura lieu samedi prochain à 15 heures à Sart-Risbart sur trois distances au choix : 12,3 km, 20 km et 6,3 km, seules les deux premières entrant en ligne de compte pour le challenge proprement dit. Le lieu de rendez-vous est le terrain de football de Sart-Risbart, rue Alphonse Robert à Sart-Risbart (Incourt).

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Le Challenge Delhalle changeait de vallée, dimanche : Le Jogging de l’Ourthe à Hamoir

Le Challenge Delhalle changeait de vallée dimanche : après celle de la Semois pour l’Ardennaise et avant la Descente de la Lesse, c’était dans la vallée de l’Ourthe que se retrouvèrent les challengers – en tout cas, 244 d’entre eux – pour le jogging de 15 km organisé dans le cadre du Festival Sport Nature de Hamoir. L’événement faillit ne pas avoir lieu, si ce n’était l’opiniâtreté des ouvriers communaux qui déblayèrent les dégâts de la mini-tornade qui s’était abattue sur l’entité la semaine précédente.

La principale difficulté du parcours consiste en une montée d’environ 3 km, de la fin du 2e à la fin du 5e km, difficulté tempérée par le fait que le revêtement est en dur, au grand dam de ceux qui auraient préféré tracer à travers bois. La portion franchement à travers bois se situe plutôt sur le retour, avec l’une ou l’autre descente raide à flanc de coteau. Pour le reste, le Jogging de l’Ourthe vous fait suivre une voie romaine, visiter Hamoir, Lassus, Filot, Xhignesse, de merveilleux villages ou hameaux condruziens, et il se termine par un long sprint sur le chemin de halage le long de l’Ourthe, une fois passé le pont du chemin de fer et traversée la rivière elle-même.

Victoires de Raphaël Durviaux (Waco/Jogging +) en 52:17 et de Dorothée Cupers (Enjambée) en 1:03:25. Résultats complets sur Chronorace en suivant le lien.

La prochaine manche du Challenge Delhalle, la Descente de la Lesse, aura lieu ce dimanche 26 août 2018, sur 20 km 750, départ de Houyet à 11 heures et arrivée à Dinant. C’est une de ces courses que tout joggeur doit avoir courue au moins une fois, au risque d’y revenir chaque année. Vous trouverez plus de renseignements en suivant ce lien et il est toujours possible de vous y inscrire. Lesse Douce hors challenge avec départ à Gendron Gare à 10 heures 30. Le transport en bus au départ du casino de Dinant pour se rendre à Houyet (départ du dernier bus à 10 heures) et à Gendron Gare (départ du dernier bus à 9 heures 45) ainsi que les frais de paiement par carte de crédit sont compris dans le droit d’inscription. Courez si m’en croyez, n’attendez à demain !

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge de jogging du Brabant Wallon en vitesse de croisière sur le Nil

Cioran, dans ses Syllogismes de l’amertume, qualifia le « Nil admirari » de Cicéron et d’Horace de stoïcisme de parade et ceux qui le pratiquent d’« hystériques de l’ataraxie ».

Sans doute est-ce pourtant cette quiétude de l’âme (l’idéal du sage, dans l’épicurisme et dans le stoïcisme) que cherchaient à atteindre les joggeurs qui répondirent à l’invitation du comité des fêtes de l’entité en se rendant, samedi, à la 31e édition du Jogging de Nil-Saint-Vincent (une section de la commune de Walhain), l’antépénultième manche du Challenge de jogging du Brabant Wallon après une pause estivale de huit semaines.

Le parcours de 10 km 950, partant à proximité du centre géographique de la Belgique, indiqué par un monument en forme de triangle que supportent trois pieds, censé figurer la forme de notre pays et les trois régions qui le composent, se déroule presque entièrement sur du tarmac (des chemins de remembrement rural et des rues villageoises) et ne présente aucun dénivelé notoire.

Ce jogging est l’occasion de débouler entre amis et connaissances, anciennes et nouvelles, sans se préoccuper de se prendre les pieds dans des racines ou des pierres ou de se les tordre dans un chemin creux, et donc de voguer à sa vitesse de croisière près du Nil, l’affluent de l’Orne il va sans dire, pas l’autre, en évitant de se faire rattraper par le soleil, car c’est la particularité de ce circuit de n’offrir aucun abri.

Belles victoires d’Alexis Matthys (sa première sur le challenge) en 38:02 devant Alexandre Heuninck (39:00) et de Virginie Vandroogenbroeck en 42:33 devant An Renckens (44:49). Le Jogging de Nil-Saint-Vincent attira 588 participants. (Photo du vainqueur ci-dessous : courtesy of Laurent Saublens)

L’avant-dernière manche du Challenge de jogging du Brabant Wallon aura lieu samedi prochain, 25 août à 15 heures, à Gastuche, un hameau situé à 6 km de Wavre, le long de la route vers Hamme-Mille, sur une distance de 10 km 800. Une course sur 5,5 km figurera aussi au programme du jour ainsi que la traditionnelle marche. Vous trouverez tous les détails en suivant le lien.

* * *

(Un compte-rendu du Jogging de l’Ourthe qui a eu lieu ce dimanche 19 août à Hamoir dans le cadre du Challenge Delhalle sera publié lundi ou mardi sur ce site. Revenez-y régulièrement.)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Descente de la Lesse (26.08.2018) : « Courez si m’en croyez, n’attendez à demain ! »

Descente de la Lesse, 38e édition, ce 26 août 2018 : « Courez si m’en croyez, n’attendez à demain. Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie. » C’est l’une des plus belles courses de Belgique et des alentours, le 11e rendez-vous du Challenge Delhalle 2018, et les organisateurs de l’ARCH sont des poètes.

Ce sont eux qui paraphrasèrent le vers mémorable de Pierre de Ronsard (« vivez si m’en croyez… ») en guise d’invitation à la Top’Lesse (20,750 km, départ de Houyet à 11 heures), à la Lesse Douce (12 km, départ de Gendron à 10 heures 30), à la Rando Lesse (randonnée guidée de 12 ou 17 km, départ de Gendron à 9 heures 30) et à la Mini Lesse des jeunes (départ à 13 heures 30) de cette année. Pour rappel, Top, Douce ou Rando : l’on rejoint le départ en bus, il ne s’agit pas de se présenter au casino de Dinant à la dernière minute…

La sensibilité artistique des promoteurs de la Descente de la Lesse n’est pas que littéraire, comme en témoigne le teaser audio-visuel qu’en a réalisé pour cette édition l’excellent Emmanuel Morimont, teaser au casting duquel Marathonien de coeur et d’esprit eut l’honneur et le plaisir de figurer, ce qui lui valut de remonter les escaliers du 8e kilomètre plus de fois en courant qu’il ne les avait grimpés en marchant à la queue leu-leu au cours de ses nombreuses participations à la Descente de la Lesse elle-même.

Faire partie de ce casting fut un honneur et un plaisir d’autant plus grands que les têtes d’affiche en étaient féminines, deux vraies championnes, Sophie Hardy (dernière lauréate en date de la Descente de la Lesse) et Amélie Bihain (une athlète de l’ARCH et la recordwoman des victoires sur la Lesse Douce).

Sophie Hardy a gagné la Descente de la Lesse 2017 en 1:21:11 (3 min 55 sec au km, 15,34 km/h de moyenne horaire). Là ne s’arrêtent pas ses innombrables mérites. Originaire de Sauvenière, près de Gembloux, elle a achevé des études de médecine et s’est spécialisée en pneumologie. Cette femme de tête de 29 ans n’est pas une professionnelle de la course à pied. Si elle la pratique en amateur, par passion, ce n’est toutefois pas en dilettante.

En 2017, elle s’était déjà aussi imposée sur les 20 Km de Bruxelles en 1:13:42 (85e au scratch). En 2018, lors de son unique apparition sur le Challenge de jogging du Brabant Wallon, à Vieusart (photo ci-dessous), non seulement elle s’adjugea la victoire dans l’épreuve féminine mais elle se classa 4e au scratch général à 2 min 13 sec à peine du vainqueur hommes au terme des 12 km.

Cliquez ici pour regarder le teaser de la Descente de la Lesse 2018 et inscrivez-vous à la Top’Lesse et à la Lesse Douce en suivant ce lien : Descente de la Lesse.

Précédant d’une semaine cette prochaine Descente de la Lesse, aura lieu, à Hamoir, la 10e manche du Challenge Delhalle 2018, le Jogging de l’Ourthe, le dimanche 19 août 2018 sur 15 km, départ à 10 heures 30. Renseignements au sujet de cette superbe course, organisée dans le cadre du Festival Sport Nature de Hamoir, et inscriptions en suivant ce lien : Jogging de l’Ourthe.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Actualité