20 Km de Bruxelles 2019 : Mémorables 40es et devoir de mémoire

Cette édition mémorable des 20 Km de Bruxelles (40e anniversaire, près de 34.000 finishers, un tiers de femmes, proportion en progression constante vers l’égalité des sexes constatée ailleurs – aux Etats-Unis par exemple –, 137 nations représentées) ne peut nous faire oublier que nous remontions autrefois la rue de la Loi, après avoir traversé le rond-point Robert Schuman, du nom de l’un des pères fondateurs de l’idée européenne (avec Jean Monnet, Konrad Adenauer, Johan Willem Beyen, Paul-Henri Spaak, Joseph Bech et Alcide De Gasperi), et que désormais nous bifurquons à gauche sur le rond-point, dans la rue Froissart, et remontons par la rue Belliard.

Autrefois, c’était avant que le terrorisme islamiste ne frappe à Bruxelles, le 22 mars 2016, tue 32 personnes et en blesse 340 autres, à l’aéroport de Bruxelles et dans une rame de métro à la station Maelbeek, devant laquelle, depuis lors, et ce n’est pas un hasard, les coureurs ne passent donc plus. Cette année-là, les 20 Km de Bruxelles ont perdu leur innocence.

A la veille des élections européennes, fédérales et régionales belges de ce 26 mai, les blocs de béton qui agrémentent désormais le parcours des 20 Km de Bruxelles et l’important dispositif policier qui le cerne doivent nous rappeler que les partis qui ne condamnent pas avec la plus grande fermeté les idéologies mortifères, voire, pire, qui encouragent le radicalisme, l’intégrisme et le barbarisme (que l’on songe au tract électoral distribué à Bruxelles par ce parti se proclamant pour l’autorisation de l’abattage des animaux sans étourdissement), ces partis ne méritent pas nos suffrages dans une société qui se veut démocratique et fondée sur des institutions laïques.

Quant aux aspects purement sportifs des 20 Km de Bruxelles, gageons que la presse officielle et subsidiée vous aura informés à satiété. Epinglons toutefois le bien sympathique podium féminin qu’a rendu cette 40e édition des 20 Km de Bruxelles, avec Alexandra Tondeur (32 ans, 1:13:04), Amélie Saussez (31 ans, 1:14:16) et Hélène Depoorter (31 ans, 1:17:41), « road-runneuses » que l’on a vues au départ d’épreuves des challenges de jogging régionaux, Challenge du Brabant wallon et Challenge Delhalle en particulier, et le beau vainqueur « hommes », Valentin Poncelet (27 ans, 1:00:34) devant Nick Van Peborgh (1:02:31) et Justin Mahieu (1:02:42). (Photos : 20 Km de Bruxelles)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge de jogging du Brabant wallon 2019 à Wavre : Entre « amants du Spoutnik »

Lors d’un anodin entraînement dans la vallée de la Dyle, une aimable joggeuse wavrienne me parla, à ma grand surprise, de l’auteur japonais Haruki Murakami dont elle avait lu quelques romans, mais ne connaissait pas l’Autoportrait de l’auteur en coureur de fond. Un estimé joggeur, lui aussi du Sport pour tous Wavre, le club organisateur de la manche wavrienne du Challenge de jogging du Brabant wallon, confia dans la foulée qu’il avait, quant à lui, découvert Murakami à la lecture de sa somme en trois tomes de quelque 1000 pages chacun, 1Q84.

Nombre de joggeurs connaissent l’Autoportrait, mais la plupart ne s’aventurent guère plus loin, à lire La ballade de l’impossible, Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil, ou le dernier Murakami en date et en deux volumes, Le Meurtre du commandeur (découvrez-en la recension en suivant le lien).

Dans Les amants du Spoutnik, un roman sur le thème des réalités décalées et du passage du miroir, Murakami explique que « spoutnik », le nom donné en 1957 par les Soviétiques au premier satellite artificiel qui gravita autour de la terre ainsi qu’à celui qui emporta l’année suivante la chienne Laïka pour un voyage dont le billet ne comportait qu’un aller simple, signifie « compagnon de voyage ».

Soyez rassurés, loin de moi l’idée d’expédier tous nos compagnons quadrupèdes qui font partie du peloton du Challenge sur orbite dans l’espace ! Mais, samedi, les photos (1034 !) de Laurent Saublens vous le rappelleront si vous étiez passés de l’autre côté du miroir, les Sentiers Macas balayés par le vent et les averses de pluie et de grésil avaient un petit air de ballade de l’impossible, au sud de la frontière et, surtout, très à l’ouest du soleil.

Nous étions 479 amants du Spoutnik sur les 12 km et 51 compagnons de voyage sur la petite orbite de 5,5 km, à chercher des appuis dans les chemins creux et à saluer au passage les volontaires qui, stoïques, signalèrent, ravitaillèrent et nous évitèrent de nous égarer dans la voie lactée. Victoires de Denis Galerin en 45:06 et de Virginie Vandroogenbroeck en 54:37 sur les 12 km. (Photos de Denis Galerin et de Delphine Permentier : Laurent Saublens.)

Prochain rendez-vous du Challenge de jogging du Brabant wallon à Hèze, le samedi 25 mai 2019 à 15 heures, pour 13,5 km ou 6 km. Entre-temps, bons 20 Km de Bruxelles à toutes et à tous.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Dépassement de soi

Challenge de jogging du Brabant wallon à Wauthier-Braine : Des Boignées mouillées

Avec 6 courses répertoriées à l’agenda running du vendredi, 13 à l’agenda du samedi et 17 à l’agenda du dimanche dans la seule Wallonie, sans compter les championnats d’athlétisme du Brabant wallon, le Jogging des Boignées a souffert de la concurrence autant que des prévisions météorologiques. Fraîcheur (6° C à l’heure d’aller chercher les pistolets) et pluie étaient bien au rendez-vous et sans doute ont-elles découragé une partie de ceux qui n’étaient pas partis ailleurs.

Nous étions 445 joggeurs et joggeuses sur les 12,3 km et 77 sur la petite distance de 5,8 km, à peine trente-et-un au total de moins que l’an dernier, à courir sur des Boignées plus grasses qu’à l’habitude et nous fûmes récompensés de quelques rayons de soleil au moment de remonter la chaussée à la mi-course.

Victoires de Denis Galerin en 42:33 devant Romain Paul (43:00) et Guillaume Demeulemeester (43:45) ainsi que de Sabine Vanderzwalmen en 52:58 devant Donatienne Gicquel (54:12) et Margot Chauveteau (54:41). Sur la courte distance, c’est une femme qui s’est imposée au scratch général, Nathalie Lecat. (Photos : Laurent Saublens)

La prochaine course du Challenge de jogging du Brabant wallon aura lieu à Wavre, ce samedi 4 mai à 15 heures. Rendez-vous au Centre sportif de Wavre, à proximité duquel se donnera le départ et se jugera l’arrivée de cette épreuve qui se voudra conviviale et festive et dont le parcours champêtre et boisé vibrera au son de la cornemuse et des percussions.

* * *

Le Jogging des Boignées à Wauthier-Braine était la neuvième manche du Challenge de jogging du Brabant wallon 2019. A la suite de l’incident de parcours lors de la précédente à Orp-le-Petit, les organisateurs du challenge rappellent qu’il faudra être inscrit au challenge et bien avoir participé à neuf courses au minimum – « l’Orpoise » entrant en ligne de compte dans ces neuf courses pour ceux qui l’ont courue – afin d’être classé à la fin de la saison mais que seuls vos huit meilleurs résultats seront pris en considération pour les classements finaux. Ainsi, personne ne sera lésé.

Donc, si vous avez couru les neuf premières manches du challenge y compris celle d’Orp et si vous vous êtes inscrit au challenge 2019, vous serez classé sur base de vos huit autres résultats, ceux de la course d’Orp ayant été annulés.

Si vous n’avez pas encore couru neuf courses du challenge 2019, il vous faudra bien en courir neuf au minimum (y compris, éventuellement, celle d’Orp) pour être classé, mais seuls vos huit meilleurs résultats entreront en ligne de compte.

Et, si vous n’aviez toujours pas compris ou aviez le moindre doute, adressez-vous à Roland Poulain. Sa longue carrière d’enseignant et d’organisateur de courses du challenge lui a conféré la sagesse et la patience d’éveiller même les plus engourdis.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: ,
Posté dans Accomplissement de soi

Marathon de Londres 2019 : Eliud Kipchoge, vainqueur pour la quatrième fois

Au Marathon de Londres qui s’est déroulé dimanche, le champion olympique et détenteur du record du monde de marathon Eliud Kipchoge a confirmé son statut de plus grand marathonien de l’histoire en s’imposant pour la quatrième fois dans la capitale britannique et réussissant le deuxième meilleur chrono de tous les temps et nouveau record de l’épreuve, 2:02:37 (son record du monde, réalisé en septembre dernier à Berlin, est de 2:01:40).

Au palmarès du champion kényan de 34 ans figurent quatre victoires au Marathon de Berlin et onze victoires au total sur les douze marathons officiels auxquels il a participé. Il est invaincu sur la distance depuis 2013.

L’Ethiopien Mosinet Geremew (27 ans) resta le plus longtemps dans la foulée du futur vainqueur du Marathon de Londres 2019 et fut récompensé d’un premier accessit en 2:02:55, nouveau record d’Ethiopie et troisième chrono le plus rapide de l’histoire du marathon. Un autre Ethiopien, Mule Wasihun, entra lui aussi dans le top 10 mondial des meilleurs chronos de tous les temps en terminant en 2:03:16.

Le Belge Bashir Abdi a pris la septième place à Londres et battu en 2:07:03 le record national belge de marathon qui appartenait depuis le 24 septembre 1995 à Vincent Rousseau (2:07:20 – Berlin). Le Belge Koen Naert s’était approché de ce record, il y a trois semaines, lors du Marathon de Rotterdam (2:07:39).

La Kényane Brigid Kosgei, lauréate de la course féminine du Marathon de Londres (2:18:20), est la plus jeune athlète féminine (25 ans) à s’y être imposée et son chrono, le neuvième chrono féminin le plus rapide de tous les temps sur la distance.

Le Marathon de Londres enregistra 42.906 partants et pas moins de 42.549 finishers sur le Mall avant 19 heures, éclipsant le record précédant (40.273 en 2018) de plus de 2.000 finishers.

(Photos : Virgin Money London Marathon)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Actualité

Challenge Delhalle : le plein de soleil et de Chimay au Jogging de la Principauté

La vie de prince, ça se mérite. La botte du Hainaut où se déroulait samedi le Jogging de la Principauté de Chimay, il vous fallait posséder un prénom composé dont la première partie commence par la première lettre de l’alphabet et la seconde par un P pascal pour y arriver du Brabant wallon en « une heure vingt minutes », sinon ça prenait environ deux heures, car votre GPS vous entraînait par des routes en travaux avec passage alternatif sur une voie de circulation et des routes détournées.

Pourtant, il y en avait du monde et des Brabançons à cette quatrième manche ensoleillée de la saison 2019 du Challenge Delhalle, 911 finishers sur les 14,3 km et 330 sur les 5,8 km. Dommage que le chronométrage officiel n’ait pu leur fournir leur temps réel, car ceux qui partirent à l’arrière du peloton sur la grande distance ne franchirent la ligne qu’environ deux minutes après le départ !

Il faut donc croire que le produit phare du terroir local avait suscité les vocations. De dégustation en dégustation, des Ch’tis marathoniens faillirent même en arriver hors des délais et eussent chanté Ch’timay aux accents bréliens : « c’est plein d’horizons à vous rendre fous, mais l’alcool est blond et le diable est à nous, les gens sans Espagne ont besoin des deux, on fait des montagnes avec ce qu’on peut… ». La route de Londres à Berlin passe par Chimay, son château et ses princiers jardins. L’on y est revenu, l’on y retournera.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Ce samedi, le Challenge Delhalle visitera la Principauté de Chimay

Le Challenge Delhalle se porte bien, merci pour lui. Après avoir enregistré 1314 inscrits et 1265 classés sur les 15,7 km de la Printanière, la course d’ouverture de la saison, (et près de 300 sur la petite distance de 5 km) à Erpent en février ainsi que 558 inscrits et 542 classés sur les 15 km du Cross de Bousval (en plus de quelque 200 participants sur les deux autres distances, 5 et 10 km) en mars, le Challenge Delhalle a attiré 586 inscrits et en a classé 564 sur les 14,3 km du Val d’Heure (en plus de 252 finishers sur les 7,68 km) le 7 avril, à Ham-sur-Heure, où les participants furent accueillis comme des châtelains pour un événement dont l’organisation et le déroulement furent irréprochables et qui couronna sur les 14,3 km deux beaux vainqueurs, Nicolas D’Harveng (48:49) et Amélie Saussez (55:27 et 17e au scratch). (Photos dans la cour et sur le perron du château de Ham-sur-Heure.)

Ce samedi 20 avril, à 15 heures, c’est carrément de manière princière que les challengers du Delhalle seront reçus par le J.A.C.O. (Jogging Athlétique Club de l’Oise) à Chimay pour les 14,3 km du Jogging de la Principauté dont le parcours princier sera agrémenté de 70% de sentiers forestiers, d’un passage par le château de Chimay et le parc du Prince de Chimay, ainsi que par quatre ravitaillements au breuvage du terroir qu’un prince, a fortiori s’il est coureur, ne refuserait. Une course sur 5,8 km ainsi que des courses pour enfants complètent le programme du jour.

A l’heure de la publication de cet article, 663 coureurs sont déjà inscrits sur les 14,3 km et 154 sur les 5,8 km du Jogging de la Principauté de Chimay.

Les pré-inscriptions restent ouvertes jusqu’à ce vendredi à 23 heures 59. Il sera possible de s’inscrire sur place, mais ça coûtera sensiblement plus cher.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Actualité

Challenge de jogging du Brabant wallon à Orp : L’Orpoise, du paradis à l’enfer

Ceux qui le suivent sur Facebook savent que notre Marcel aime les chansons d’antan. Aussi, pour le consoler de sa déconvenue de samedi à Orp, je lui ai composé une ritournelle sur l’air de Vesoul du grand Jacques que je vous propose d’écouter en suivant le lien, d’abord, afin de vous remettre l’air dans l’oreille, d’autant que le grand Jacques parlait déjà, à cette glorieuse époque, de Marcel.

Les deux signaleurs à l’embranchement fatidique se sont-ils gourés ou n’avaient-ils pas été bien briefés ? Voici donc avec quelques licences poétiques comme s’en accordait le grand Jacques qui, saluons sa mémoire, aurait eu 90 ans, ce 8 avril, aujourd’hui :

L’Orpoise

T’as voulu voir l’Orpoise
On n’a vu que l’Orpoisse
T’as cru au paradis
Ça a été l’enfer
Pas vraiment le bonheur
La faute aux signaleurs
T’as fait l’plein de tarmac
Tu t’es fait ric-à-rac
C’était pas l’paradis
Mais franchement l’enfer
T’as voulu voir l’Orpoise
T’as eu que de la noise
Bien l’ bonjour

T’as plus aimé l’Orpoise
On a quitté l’Orpoise
Pour aller à Lincent
Pas à vingt mais des cents
Pour l’même prix à Hannut
On aurait aussi pu
Ou Jandrain-Jandrenouille
J’te raconte pas des… ouille !
Plus aimé Orp-le-Grand
Ç’a donc été Lincent
Et pas que ses faubourgs
Mais tous les alentours
Bien l’ bonjour

Mais je te le dis
Je n’irai pas plus loin
Et je te préviens
J’vais pas au paradis
D’ailleurs j’ai horreur
D’écouter les flonflons
Et de tourner en rond
En plein Armageddon

T’as voulu l’paradis
C’était pas l’paradis
T’as voulu voir des joncs
C’était que du béton
Ça a battu le beurre
Et t’étais pas d’humeur
T’es rien mis sous la dalle
Avant le point final
J’avais cru voir Byzance
J’ai rencontré Florence
Moi j’ai gagné au change
Pas vraiment le challenge
Par hasard

Et je te le redis (Chauffe, Marcel ! Chauffe !)
Je n’irai pas plus loin
Mais ça ne fait rien – kaï kaï
Le voyage est fini
Pas au septième ciel
Ni de quoi chanter Brel
Mais de tourner en rond
Comme une bande de …

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge de jogging du Brabant wallon : A Oisquercq, en ahanant par monts et par vaux

Si vous vous demandiez pourquoi le Jogging de Oisquercq a eu lieu au début du printemps au lieu du début de l’été comme auparavant, je vous confie mon impression : c’est parce Baudouin Charlier, l’un des co-organisateurs, avait décidé d’en organiser la 25e édition le jour de son anniversaire ! Profitons-en pour aussi saluer Jean-Alfredo Bebe, fidèle challenger d’entre les fidèles, toujours souriant, qui fêtait le sien le même jour.

Certains organisateurs ont la chance à leur côté : que ce soit en juin ou en mars, il fait plein soleil au Jogging de Oisquercq. Le premier coup de chaleur de la saison s’ajoutait à la difficulté du profil du jour et à ses 200 mètres de dénivelé positif : ça part en montée et ça arrive en montée (sauf les 100 derniers mètres, je vous le concède) et, entre le départ et l’arrivée, les 11,3 km sur les deux versants de la vallée idyllique de la Sennette sont agrémentés de deux belles côtes d’environ 2 km chacune, au 3e et au 8e km.

Bref, ça craignait, comme ils disent, et parfois ça ahanait à un point tel que l’on se serait cru dans la salle d’un obstétricien. A l’accouchement, record local de participation (686 inscrits au total, 564 sur la grande distance et 122 sur la petite) et premières victoires de la saison sur le Challenge de jogging du Brabant wallon d’Alexis Matthys en 40:56 devant Aurélien Lauwers (41:15) et Guillaume Demeulemeester (41:25) ainsi que de Sabine Vanderzwalmen en 49:34 devant Donatienne Gicquel (50:44) et Emily Devick (50:46). Les gagnants se portent bien et les organisateurs sont heureux. (Photos : Marc Fourmois)

Samedi prochain, à partir de 15 heures, ça galopera de l’Enfer au Paradis sur 13,5 km, à Orp-Jauche. Nouveau rendez-vous à l’étang du pêcheur gethois, à Orp-le-Grand. Une course sur 5,5 km est aussi prévue au programme.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge du Brabant wallon à Vieusart : A 816, au Train, le long du Pisselet

Depuis le début de cette saison, mais déjà auparavant, cette chronique a mis plusieurs organisateurs de courses du Challenge du Brabant wallon, dont le Jogging du Pisselet de samedi était la sixième manche de 2019, au centre de ses commentaires. Justice leur est ainsi rendue, car sans eux et leurs bénévoles les courses n’auraient tout simplement pas lieu, il va sans dire. Certains, qui ont la critique prompte, auraient-ils parfois tendance à l’oublier ?

C’est lors d’un cross organisé par Daniel Louagie à Loupoigne que l’idée de créer le Challenge avait été conçue par Freddy Van Pée et Jean Aerts. La manche inaugurale se déroula à Waterloo-Chenois en mai 1985 et réunit 120 coureurs. 79 figurèrent au classement final de la première édition du challenge, édition au cours de laquelle il fallait participer à 6 des 14 manches reprises au calendrier. Samedi, nous étions 816 au total des deux distances à courir dans les vallées du Train et du Pisselet.

Si l’on se réfère ici à l’histoire du Challenge de jogging du Brabant wallon, dont 2019 célèbre la 35e édition, c’est que Roland Poulain, le responsable du Jogging du Pisselet à Vieusart, est le recordman absolu de l’organisation de manches du Challenge – il en a organisé un plus grand nombre que le Challenge ne compte d’éditions, car « Maître » Roland organisa aussi des courses du Challenge à Wavre et à Hamme-Mille – et c’est aussi que le Jogging du Pisselet est le plus ancien figurant au calendrier du Challenge.

Sur le tracé de 12,6 km parcouru en sens inverse cette année pour éviter l’engorgement dans le petit boyau que l’on grimpait autrefois peu après le départ et que l’on dégringolait cette fois-ci à l’arrivée, victoires de Denis Galerin en 42:13 devant Molla Demeke (42:29) et Benjamin Pierre (42:54) et de Virginie Vandroogenbroeck en 48:18 devant Sabine Vanderzwalmen (49:43) et Nathalie Archen (56:10).

Ce samedi 30 mars 2019, c’est à Oisquercq, dans la vallée de la Sennette, que l’on se retrouvera à 15 heures sur la ligne de départ d’une manche de 11,2 km qui avait lieu fin juin, voire même en juillet, par le passé. (Une seconde course est prévue sur 5,4 km.)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge de jogging du Brabant wallon : 13.000 Yards de Waterloo, ¡Hasta siempre!

793 joggeurs et joggeuses sur la grande distance (12,7 km) et 82 sur la petite (4,8 km), soit 875 au total des deux distances de cette 5e manche du Challenge de jogging du Brabant wallon 2019 à Waterloo : c’est un très beau score, car la météo n’était pas encore printanière, au matin les rafales de vent vous faisaient vous demander si la course aurait bien lieu, surtout qu’elle se déroulait en forêt, et, inscription et paiement s’effectuant le jour même sur place, ne doutons pas qu’un certain nombre de concurrents potentiels ne se soient finalement pas déplacés.

Louons les mérites de Philippe Dejardin et de Robert Schils ainsi que de leurs bénévoles. Robert a passé le cap des 80 ans. Il avait cédé l’organisation de cette belle manche du Challenge de jogging du Brabant wallon à un comité de trois athlètes qui s’est disloqué après seulement un an et dont déjà faisait partie Philippe. Ils ont uni leurs forces, pour le meilleur et non pour le pire, puisque le but des 13 000 Yards de Waterloo est de venir en aide à diverses oeuvres sociales.

Que Philippe et Robert, s’ils sont à court de signaleurs l’an prochain, embrigadent le spectateur à la grande écharpe rouge qui était planté le long du parcours. Ainsi, il rendra service à notre communauté, à moins qu’il ne s’en désintéresse après les élections du 26 mai et qu’il ne se retire à Cuba pour « encourager », hasta la victoria siempre, ce « rempart face à la menace populiste, réactionnaire et raciste qui sévit aux USA comme au Brésil », s’il faut en croire son récent tweet rendant hommage au 60e anniversaire de la révolution de Fidel Castro.

Entre-temps, signaleur, ce fidèle eût peut-être évité au futur vainqueur de se gourer de direction à l’embranchement des deux distances et clôturons cette chronique impertinente en signalant les victorias de Mohamed Mazid (44:37) devant Benoît Berthe (44:44) et Guillaume Demeulemeester (44.50) ainsi que d’Alexandra Tondeur (48:14) devant Sabine Vanderzwalmen (52:56) et Nicole Desille, souriante « régionale de l’étape », (55:59) sur les 12,7 km, et en adressant à Philippe et Robert un vigoureux hasta siempre : continuez, amigos !

Samedi prochain 23 mars (départ à 15 H), la caravane du Challenge de jogging du Brabant wallon animera le village de Vieusart en s’étirant sur 12,6 km et 5,790 km dans les vallées du Pisselet et du Train. 784 challengers avaient envahi le village l’an dernier qui avait couronné de super champions, Pierre Balty et Sophie Hardy (celle-ci première dame et 4e au scratch général).

(Photo ci-dessous à l’embranchement des deux distances à Waterloo : Laurent Saublens)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: ,
Posté dans Accomplissement de soi