Challenge de jogging du Brabant wallon : 13.000 Yards de Waterloo, ¡Hasta siempre!

793 joggeurs et joggeuses sur la grande distance (12,7 km) et 82 sur la petite (4,8 km), soit 875 au total des deux distances de cette 5e manche du Challenge de jogging du Brabant wallon 2019 à Waterloo : c’est un très beau score, car la météo n’était pas encore printanière, au matin les rafales de vent vous faisaient vous demander si la course aurait bien lieu, surtout qu’elle se déroulait en forêt, et, inscription et paiement s’effectuant le jour même sur place, ne doutons pas qu’un certain nombre de concurrents potentiels ne se soient finalement pas déplacés.

Louons les mérites de Philippe Dejardin et de Robert Schils ainsi que de leurs bénévoles. Robert a passé le cap des 80 ans. Il avait cédé l’organisation de cette belle manche du Challenge de jogging du Brabant wallon à un comité de trois athlètes qui s’est disloqué après seulement un an et dont déjà faisait partie Philippe. Ils ont uni leurs forces, pour le meilleur et non pour le pire, puisque le but des 13 000 Yards de Waterloo est de venir en aide à diverses oeuvres sociales.

Que Philippe et Robert, s’ils sont à court de signaleurs l’an prochain, embrigadent le spectateur à la grande écharpe rouge qui était planté le long du parcours. Ainsi, il rendra service à notre communauté, à moins qu’il ne s’en désintéresse après les élections du 26 mai et qu’il ne se retire à Cuba pour « encourager », hasta la victoria siempre, ce « rempart face à la menace populiste, réactionnaire et raciste qui sévit aux USA comme au Brésil », s’il faut en croire son récent tweet rendant hommage au 60e anniversaire de la révolution de Fidel Castro.

Entre-temps, signaleur, ce fidèle eût peut-être évité au futur vainqueur de se gourer de direction à l’embranchement des deux distances et clôturons cette chronique impertinente en signalant les victorias de Mohamed Mazid (44:37) devant Benoît Berthe (44:44) et Guillaume Demeulemeester (44.50) ainsi que d’Alexandra Tondeur (48:14) devant Sabine Vanderzwalmen (52:56) et Nicole Desille, souriante « régionale de l’étape », (55:59) sur les 12,7 km, et en adressant à Philippe et Robert un vigoureux hasta siempre : continuez, amigos !

Samedi prochain 23 mars (départ à 15 H), la caravane du Challenge de jogging du Brabant wallon animera le village de Vieusart en s’étirant sur 12,6 km et 5,790 km dans les vallées du Pisselet et du Train. 784 challengers avaient envahi le village l’an dernier qui avait couronné de super champions, Pierre Balty et Sophie Hardy (celle-ci première dame et 4e au scratch général).

(Photo ci-dessous à l’embranchement des deux distances à Waterloo : Laurent Saublens)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge de jogging du Brabant wallon au Ronvau : à près de mille à affronter le vent

Et, ce que nous fîmes « n’avait d’autre sens que repousser les limites de la fureur et de la souffrance, au-delà de l’imaginable », sur ce terrain d’entraînement dont, chaque jour, du lever au coucher ou, la nuit tombée, à la lueur de leurs frontales dans le creux de l’hiver, les joggeurs du Ronvau peuvent du regard mesurer la largeur et la longueur. Nous apprîmes, sur les 12,8 km du 28e Jogging du Ronvau, qu’il existait de nombreuses manières de courir, à contre-sens déjà, (pas) toutes infiniment douloureuses.

Que la charmante joggeuse qui m’en parla samedi pendant le premier kilomètre de la course et m’en envoya un extrait après la course me pardonne l’emprunt paraphrasé au Serment d’Ulysse de Valerio Manfredi et y voie ma vive reconnaissance de ce qu’elle m’ait apporté de ce compte-rendu l’inspiration.

Certes, la fureur du vent et la souffrance dans les endroits boueux restèrent chez la plupart d’entre les mille bien en-deçà des limites de l’imagination fertile du joggeur impénitent, mais, émergeant sur le plateau du dernier kilomètre dans un vent violent, nous nous sentîmes mille contre mille, seuls, à apprécier un peu de drafting, un terme que j’ignorais jusqu’à ce qu’une aimable joggeuse, encore une – le seraient-elles donc toutes ? – me l’apprit, après m’avoir fait brièvement – j’en fais le serment (d’Ulysse) – bénéficier samedi, non plus ici de son inspiration, mais de l’aérodynamisme de son aspiration.

Victoires de Denis Galerin (45:37) et de Mariska Tjeerdsma (53:57) (sur la photo du dessous, courtesy of Laurent Saublens) sur la distance de 12,8 km.

Ce samedi 16 mars 2019, à 15 heures, cinquième manche du Challenge de jogging du Brabant wallon 2019 à Waterloo. Tous les renseignements via ce lien.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge Delhalle 2019 : Le 41e Cross de Bousval, « doyenne » de la course nature

En consultant la veille du jour J la liste des pré-inscriptions au 41e Cross de Bousval, l’on aurait pu craindre que beaucoup de joggeurs ne soient partis fêter le Mardi Gras aux sports d’hiver ou sur les plages de sable chaud. Que, malgré les aléas du calendrier et une météo de saison, cette belle course brabançonne chère à René Denruyter depuis 35 ans ait enregistré 761 inscriptions au total sur les trois distances (dont 558 sur les 15 km comptant pour le Challenge Delhalle, 123 sur les 10 km et 80 sur les 5 km) constitue un réel succès et une chouette récompense pour l’équipe de 60 bénévoles qui participent à son organisation et dont de nombreux sont des fidèles d’entre les fidèles que l’on retrouve d’année en année au même endroit avec la même sympathie.

Reconnu le dimanche précédent par votre serviteur à l’occasion plein soleil de la marche ADEPS de Baisy-Thy dont les boucles des 15 et 20 km en empruntaient une partie (ainsi qu’une autre partie au Tour Godefroid de Bouillon du Challenge de jogging du Brabant wallon), le parcours des 15 km du Cross de Bousval avait entre-temps été quelque peu arrosé, question de le mettre en conformité avec son appellation, mais point trop, Patrice, rassure-toi, ceci n’est pas une critique, comment s’imaginer le Cross sans glisse, sans traversée de la prairie en dévers sur les quarts, sans patinage artistique sur les portions congrues.

Puissent, l’an prochain, pour la 42e édition du Cross de Bousval en 2020 – car l’on ne pourrait pas concevoir le Challenge Delhalle sans ce monument du jogging et sa côte de l’église qui ne serait qu’absolution (du joggeur) si elle ne se prolongeait jusqu’au cimetière (des ardeurs et des illusions) –, puissent, donc, les grands clubs de jogging du Brabant wallon mobiliser leurs troupes en tout grand nombre et donner tout l’éclat qu’elle mérite à cette fort aimable « doyenne » de la course nature récréative « hors piste ».

Victoires sur les 15 km de Nicolas d’Harveng (50:45) et de Malorie Deboni (1:05:10). Suivez le lien et revoyez-vous y dans l’effort et en beauté : Laurent Saublens a publié 1.485 photos du 41e Cross de Bousval sur Facebook. Joggeurs et joggeuses, remerciez-le pour sa bonne grâce !

Samedi prochain, le 9 mars, à 15 heures, quatrième manche du Challenge de jogging du Brabant wallon 2019 à Chaumont-Gistoux, sur 12,8 km et 5,4 km. Prochaine course du Challenge Delhalle, le dimanche 7 avril 2019 à 10 heures 45, Le Val d’Heure, sur 14 km, à Ham sur Heure.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge de jogging du Brabant wallon sur les Crêtes ensoleillées de Lillois

Dans son essai « The Happy Life, The Search for Contentment in the Modern World » paru en 2011, l’écrivain australien David Malouf évoque la version, ni scientifique, ni religieuse, de la genèse selon Protagoras. Ce penseur, qui vécut dans la Grèce antique, au Ve siècle avant notre ère, racontait que Zeus, le dieu suprême dans la mythologie grecque, se déchargea de la tâche de la création sur le Titan Prométhée qui, à son tour, la délégua à son frère jumeau Epiméthée.

La tâche consistait à distribuer parmi les espèces animales les attributs leur permettant de vivre une vie pleine et accomplie et d’instaurer entre les espèces un équilibre qui tienne compte des différences de taille, de force, d’agressivité et protège chacune de toutes les autres dans leur rivalité pour le partage des ressources afin que le système tout entier fonctionne correctement.

Epiméthée se mit à l’ouvrage et distribua force plumes, fourrures, carapaces, crocs, griffes, pinces et tout le toutim, tant et si bien que lorsqu’il arriva à l’Homme, qu’il avait complètement oublié tout nu dans son coin, le sac à ruses fut vide. C’est là la différence entre les deux frères, Pro-méthée prévoit, Epi-méthée réfléchit après coup, et c’est donc Prométhée, fidèle à sa réputation de clairvoyance, qui trouvera la solution en incitant son frère, après que les dieux eurent pris en charge par Titan interposé les autres animaux de la création, à laisser l’Homme prendre soin de lui-même.

C’est ainsi qu’un jour l’Homme, soucieux de sa santé de coeur et d’esprit, créa la course à pied, puis le jogging, qui est la version de masse et parfois franchement festive de la précédente, puis le trail (prononcer « tra-ïl » pour faire encore plus trail), qui est une version plus élitaire, souvent plus onéreuse, de la recherche du contentement de soi en soi et en pleine nature, surtout quand il s’agit de faire l’ultra-tour d’un massif montagneux, enfin le triathlon, une sorte de transfiguration « aquaérienne » de soi en 3D.

Samedi à Lillois, lors de la troisième manche du Challenge de jogging du Brabant wallon 2019, il fut question de trail (certains avaient été rouler leurs bosses le matin dans le bois de la Houssière à Braine-le-Comte et d’autres songeaient déjà à l’été) et de triathlon (les vainqueurs du jour sur les 12,8 km à Lillois pratiquent tous les deux le triathlon), mais il fut, surtout, question de jogging, de happy life et de contentement de soi. Comment en serait-il autrement avec près de 1300 joggeurs lancés par crêtes et par vaux sous un ciel aussi ardent que le sont les dieux de l’Olympe et les G.O. de l’USBW ?

Le weekend prochain, le Challenge de jogging du Brabant wallon fera relâche. Place au Challenge Delhalle et au Cross de Bousval, ce dimanche 3 mars à 14 heures (sur 15-10-5 km). Qu’on se le dise !

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge de jogging du Brabant Wallon à La Hulpe : La der a failli ne pas avoir lieu

Nato Runners Team et Les Tendons Détendus : c’est la détente finale. L’équipe qui mettait sur pied le Jogging des Ails depuis 2014 et jusqu’à cette année, on nous l’a dit et répété samedi, jette l’éponge après six éditions.

C’est infiniment dommage, car cette manche du Challenge de jogging du Brabant Wallon attirait une participation nombreuse (samedi encore, plus de 1000 joggeurs et joggeuses sur une seule distance) et déployait ses quelque 13 km bucoliques et vallonnés dans le cadre enchanteur du Parc Solvay et de la Forêt de Soignes au départ du Centre sportif Solvay à La Hulpe.

Peut-être ce succès de participation convaincra-t-il un autre club de course à pied ou une nouvelle association de reprendre l’organisation de cette épreuve bien sponsorisée qui battait tous les records de participation lorsqu’elle ouvrait la saison du challenge mais qui souffrit d’une interruption de dix ans entre 2004 et 2014. Des candidats repreneurs se seraient manifestés.

Les conditions météorologiques difficiles du jour précédent et de la nuit avaient incité les autorités à fermer des bois à Bruxelles. Ce ne fut pas le cas à La Hulpe où le jogging a pu avoir lieu dans de relativement bonnes conditions compte-tenu de la saison, si l’on excepte la drache que beaucoup de coureurs n’ont pas pu éviter à l’arrivée. Même au Fond des Ails, ce n’était pas aïe aïe aïe comme on l’eût craint, en particulier pour ces optimistes revêtues de jaune canari, de rose bonbon et de vert pomme, pas à l’abri de ces patauds pataugeant à travers tout et vous projetant la vague, l’écume et les embruns.

Victoires de Pierre Balty (43:11) et de Dorothée Cupers (51:27). (Photo : Laurent Saublens)

Prochaine manche du Challenge de jogging du Brabant Wallon à Lillois, le samedi 23 février 2019, à 15 heures. Deux distances au programme : 12,8 km et 6,2 km.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

« Why women win in the long run »

Il m’est arrivé une chose étrange l’autre jour. Une belle neige toute fraiche avait samedi recouvert les alentours d’un tapis de quelques centimètres et mes camarades de club et moi nous étions retrouvés moins nombreux que d’habitude dans l’air vif mais pas très vivifiant du matin à la séance d’exercices d’échauffement, précédant l’entraînement proprement dit pour lequel le groupe se subdivisa en deux, chaque partie choisissant un versant différent de la vallée de la Dyle à Wavre.

Mon groupe s’était fixé comme objectif de courir de 8 à 10 km, m’avait-il semblé comprendre, mais, sous un bonnet d’hiver, allez savoir ! Toujours est-il qu’après deux kilomètres le long du chemin de fer, à travers champs et d’un petit raidillon, nous avions tous les pieds mouillés glacés complètement transis, à vrai dire nous ne les sentions plus, fallait-il s’en inquiéter ?

Aussi l’objectif initial fut-il revu à la baisse par une large majorité, sauf par un gang de cinq. Nous décidâmes, quatre accortes compagnes et moi, de profiter du spectacle féérique que nous offrait ce matin d’hiver. Aucune ne rechigna, ni ne se plaignit de ce que cela allait trop comme ci ou trop comme ça, de ce que cela glaçait et glissait quand même un peu, jusqu’au bout des douze kilomètres que nous parcourûmes finalement.

En fait, la chose – que je me retrouve seul avec quatre femmes à vouloir aller au bout de l’effort, si modeste soit-il en soi, fût-ce en plein hiver – n’est pas si étrange, ne l’est même pas du tout et me remit en mémoire un article publié dans la section Life & Arts du Financial Times des 26 et 27 janvier 2019 sous le titre « Why women win in the long run » et consacré à la victoire d’une femme dans la « Montane Spine Race », une course à pied, l’une des plus brutales d’Angleterre, dont elle détient désormais le record absolu en 83 heures 12 minutes 22 secondes.

C’est que la « Spine Race » se court en hiver, en janvier, sur les collines de la Pennine Way, l’épine dorsale de l’Angleterre, d’Edale et à Kirk Yetholm, et sur une distance de 268 miles (430 kilomètres) avec 13.135 mètres de dénivelé positif, correspondant respectivement à dix fois un marathon et une fois et demi l’Everest ! Jasmin Paris – c’est ainsi que se nomme la lauréate, une Britannique de 35 ans, mère d’une enfant qu’elle allaite encore, l’obligeant à extraire du lait en cours de route – précéda son adversaire le plus proche d’un peu plus de 15 heures.

L’édition 2019 prit tournure à l’avant-dernier point de contrôle, dans une auberge de jeunesse où les coureurs avaient l’occasion de se sustenter, de se faire soigner et de dormir. Jusque-là, la future lauréate avait couru la plupart des 194 miles (311 km) en compagnie d’Eugeni Roselló Solé, un spécialiste espagnol de l’ultra-endurance qui s’était imposé dans cette course en 2013. Celui-ci se fit soigner d’ampoules aux pieds et décida de dormir ; Jasmin Paris, bien qu’ayant dormi moins de trois heures pendant les 54 précédentes et étant sujette à des hallucinations (les arbres faisaient du yoga et les pierres se transformaient en petits animaux), se remit, quant à elle, en route. A son réveil, l’Espagnol se lança dans une poursuite effrénée qui l’épuisa. Il dut être secouru et abandonna à 6 km de l’arrivée.

Notre sortie hivernale de samedi à mes quatre compagnes et moi-même n’était bien évidemment pas comparable, loin s’en fallait, à cette épreuve surhumaine dans le Nord de l’Angleterre, mais n’en était-elle pas moins une éclatante démonstration de la capacité de résilience féminine, même si mes quatre compagnes ne se mirent pas à halluciner, ce dont ma présence, j’imagine, les empêcha ?

(Photos, dessus : Jasmin Paris, Montane Spine Race ; dessous : Sport Pour Tous Wavre)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Dépassement de soi

Challenge de jogging du Brabant wallon à Nivelles : Gertrude, c’est reparti pour un tour

Quand nous rencontrâmes, ma partenaire et moi, deux âmes, seules et perdues, sur la marche Adeps de Corroy-le-Grand, dimanche matin, et qu’elle sortit son so-smart-phone de sa poche pour remettre les deux bonnes âmes d’un âge déjà respectable sur le chemin le plus court vers le point de départ, je me rendis une nouvelle fois compte que mon petit téléphone portable d’une grande marque finnoise, aujourd’hui tombés l’un et l’autre en désuétude, avait rang de pièce de musée (comme mes aimables interlocuteurs chinois munis d’iPhones dernier cri me l’avaient déjà fait remarquer lors d’un voyage en Chine, il y a quelques années).

Mais quand, après ce décrassage de 15 km boueux et inondés, au lendemain de l’épreuve d’ouverture du Challenge de jogging du Brabant wallon 2019 à Nivelles, et en pleine dégustation de la soupe à l’oignon traditionnelle (fromage râpé et croûtons compris) de ces marches d’hiver, ma partenaire du jour reçut un message d’un zigue lui demandant où l’on pouvait consulter les résultats du jogging de la veille et se gaussant, à la réception de la réponse (immédiate) – à partir du mercredi sur le site du challenge –, de la longanimité dont on ferait preuve dans la toujours Jeune Province, je me dis que, en définitive, un téléphone portable qui datait environ de l’époque de la moniale et sainte franque Gertrude de Nivelles me suffisait.

Le culte de l’immédiateté, peu me sied à la course à pied, a fortiori après une course courue sous un crachin persistant, sur un parcours, parfois un peu gras quand même, de 10 km 530 dont les portions planes se mesurent au décamètre et dans un vent qui s’ingéniait à souffler de face où que vous vous trouviez. (Photo du départ : Benoît Reuss – 1253 arrivants sur la grande distance)

Patients, soyons. C’est une preuve d’intelligence, comme en témoigna le Stanford marshmallow experiment (« le test de la guimauve »), une recherche sur la gratification différée menée en 1972 par le professeur Walter Mischel de l’université Stanford, un spécialiste de l’étude de la personnalité et de la psychologie sociale, décédé le 12 septembre 2018. Le test consistait à offrir une guimauve à des enfants en promettant à chacun d’en recevoir une seconde s’il résistait à manger la première pendant un certain temps. Les résultats du test (les enfants furent suivis jusqu’à l’âge adulte) démontrèrent que plus grands sont la faculté de différer la gratification, le contrôle sur soi, la patience, plus grandes – vous en étonneriez-vous ? – sont les chances de réussite.

La gratification différée, voilà la raison pour laquelle cette chronique galopante paraît désormais le mercredi : elle ne s’adresse qu’à des coureuses et coureurs intelligents. Qu’ils n’hésitent pas à partager cet article sur Facebook avec leurs amis et connaissances et à laisser un commentaire si le coeur et l’esprit leur en disent.

Prochain rendez-vous du Challenge de jogging du Brabant wallon : le Jogging du Fond des Ails, le samedi 9 février 2019 à 15 heures, à La Hulpe, sur 12 km 700.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: ,
Posté dans Accomplissement de soi

Vive le jogging ! Quelques autres challenges wallons de jogging (4e partie)

Après les challenges de jogging ACRHO, Condrusien, Delhalle (1ère partie), Allures Libres de Gaume, Famenne-Ardenne, Vals et Châteaux (2e partie) et Brabant wallon (3e partie) qui firent l’objet des trois présentations de ces dernières semaines, voici encore d’autres occasions de se défouler en Wallonie en 2019.

Challenge Jogging de la Province de Hainaut

Le Challenge Jogging de la Province de Hainaut entend mettre l’accent sur la convivialité et sur la régularité plus que sur la performance pure et récompenser dignement les plus présents comme les plus rapides.

La saison 2019 du Challenge Jogging de la Province de Hainaut débute ce dimanche 27 janvier à Binche, à 10 heures 15, avec le Jogging de l’Athénée. Elle se poursuivra tout au long de l’année et de 43 épreuves.

Souvenir de l’année 2018 :

Le Semi-Marathon de Binche

Voici le calendrier complet de la saison 2019 du Challenge Jogging de la Province de Hainaut.

Challenge Val de Sambre Hainaut

Le Challenge Val de Sambre Hainaut présente la particularité d’être transfrontalier. Il a été créé en 2001 par un groupe de coureurs et d’organisateurs belges et français. Leur but est de promouvoir la course à pied accessible à tous dans la convivialité, l’amitié, le respect et la solidarité ainsi que de favoriser la découverte de la région transfrontalière dans les villes et villages dans que le challenge traverse de janvier à décembre.

La première épreuve de la saison aura lieu en Belgique, à Wihéries (Dour), ce dimanche 27 janvier 2019. Les « Bosses wihérisiennes » font également partie du Challenge des Belles du Haut-Pays.

Souvenir de l’année 2012 :

La Corrida des Ruelles à Thuin

Voici le calendrier complet de la saison 2019 du Challenge Val de Sambre-Hainaut.

Challenge Cours la Province ! (ClaP)

Le « ClaP » (par)court la Province de Liège. Selon le site du challenge, 43 épreuves étaient inscrites au calendrier 2017 et 45 en 2018, réparties de janvier à décembre. Le calendrier 2019 n’en compte à ce jour que 18, de janvier à mai, mais l’on imagine que le calendrier sera complété par la suite. L’on court le vendredi, le samedi ou le dimanche, sur des terrains variés et des distances aux alentours de 10 km.

Deux épreuves ont déjà eu lieu, à Antheit, le 6 janvier, et à Hannut, le 20 janvier. La prochaine est prévue pour ce dimanche 27 janvier 2019, à 10 heures 30, à Sprimont, où l’on courra le Jogging d’Hiver sur 11,6 km.

Voici le calendrier complet de la saison 2019 du Challenge Cours la Province !

Vive le jogging ! (A suivre)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Vive le jogging (3) ! Le Challenge de jogging du Brabant wallon 2019, 35e édition

Le Challenge de jogging du Brabant wallon entamera sa 35e édition le samedi 26 janvier 2019 à 15 heures, à Nivelles, à l’occasion du 28e Jogging Sainte-Gertrude dont le responsable, Cédric Biot, a déclaré, lors de la présentation de l’édition 2019 du challenge vendredi dernier à Ottignies, que le départ en serait donné à l’heure, quel que soit le nombre de lambins qui se présenteraient aux inscriptions en dernière minute.

C’est que le Jogging Sainte-Gertrude, du nom de la collégiale romane et du collège où se situe le quartier général du jogging, est habituellement le plus couru du challenge (1885 participants, dont 185 sur la petite distance, l’an dernier), les possibilités de parking dans le centre-ville de Nivelles ne sont pas illimitées et la police locale insiste pour que l’horaire soit respecté. Arrivez bien à l’heure : qu’on se le dise !

Si les manches du Challenge de jogging du Brabant wallon resteront comme l’an dernier au nombre de 19 que nous étions 25 (photo ci-dessus, Jean-Christophe Champagne, Christophe Debruyne, Guillaume Demeulemeester, Olivier Demoulin, Pascal Di Vincenzo, Corentin Dupuis, Janika Durita, Stéphane Fallier, Claude Goudmaeker, Jérôme Gustin, Stéphane Huppe, Michèle Janssens, François Lambert, Alain Lejeune, Alexis Matthijs, Daniel Quintela, Pino Seggio, Salvatore Siragusa, Karim Slimani, Eddy Sosman, Thierry Thibaut, Claude Van Bamis, Émile Vanden Borre et Claude Velghe et votre serviteur) à avoir toutes courues, plusieurs changements interviendront dans le calendrier et l’organisation du challenge ainsi que dans le déroulement de plusieurs courses.

Le dossard du jour pour la grande course passe à 7 € (droit de participation du challenger disposant d’un dossard permanent inchangé à 5 €), et l’inscription à la petite course s’élèvera à 6 €. Des petites courses, il y en aura plus, en l’occurrence partout, sauf à La Hulpe, Bierges et Nil-Saint-Vincent.

Le calendrier sera quelque peu bousculé par rapport aux années précédentes. Beauvechain cède la place à Sombreffe dont le 11e jogging de 13 km 300 aura lieu le 29 juin 2019 à 15 heures (la petite distance sera de 5 km 850 km). Olivier Moreaux, le GO du Jogging de Sombreffe, était très entouré vendredi et se montrait enthousiaste quant à voir son organisation rejoindre le Challenge de jogging du Brabant wallon.

La date du Jogging d’Oisquercq (de Baudouin Charlier et Isabelle Coosemans) a été avancée au samedi 30 mars. Il sera précédé par le Jogging du Pisselet à Vieusart (Roland Poulain) qui aura lieu le samedi 23 mars dans le sens inverse de celui de l’année dernière. Le Jogging du Ronvau (le samedi 9 mars, Quentin Buis et Adrien Stouffs), qui depuis l’an dernier se court aussi à sens inverse, a fait des émules.

Le doyen du peloton n’en sera malheureusement plus. Raymond Rasquin nous a en effet quittés le 2 janvier 2019, à l’âge de 90 ans. Né à Strasbourg le 21 novembre 1928, le valeureux Raymond a 102 marathons à son palmarès et a terminé les 39 éditions des 20 Km de Bruxelles qui se sont déroulées à ce jour. Raymond Rasquin est le fondateur du Groupe Allure Libre (GAL) du RCB. Marathonien de coeur et d’esprit avait rencontré ce champion hors norme (photo ci-dessous, prise à Baisy-Thy) une première fois il y a quelques années au Jogging d’Oisquercq et lui avait consacré une partie de son compte-rendu de l’époque que vous retrouverez en suivant le lien.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: ,
Posté dans Accomplissement de soi

Vive le jogging ! Quelques autres challenges de jogging wallons pour l’an neuf (partie 2)

Vive l’an neuf et vive le jogging ! Après les challenges ACRHO, Condrusien et Delhalle qui firent l’objet d’une présentation la semaine dernière, voici d’autres belles occasions de se défouler en 2019.

Challenge des Allures Libres de Gaume

Pour la 39e année, l’A.C. Dampicourt organise le Challenge des Allures Libres de Gaume. Avec ses 42 courses officielles sur l’année qui attirent en moyenne plus de 500 participants par course, c’est assurément l’un des plus anciens et des plus importants de Belgique. Son objectif consiste à faire découvrir la joie de la course à pied à chacun à son allure à travers les villages, forêts et chemins campagnards de la Gaume, la partie romane de la Lorraine belge, dans l’extrême sud de la province de Luxembourg, aux frontières française et luxembourgeoise.

Deux distances sont habituellement proposées (5 et 10 km). Figurent aussi au calendrier deux semi-marathons (le Semi-Marathon des 2 Luxembourg à Beckerich, au Grand-Duché, le 1er mai, et le Semi-Marathon Pol David à Tintigny, le 15 septembre). Un challenge jeunes (sur la distance de 1 km) est prévu pour les moins de 12 ans.

Début de la saison à Virton avec la 36e Doyenne, le dimanche 27 janvier 2019.

Voici le calendrier complet de la saison 2019 du Challenge des Allures Libres de Gaume.

Challenge Famenne-Ardenne

Ils seront à nouveau plusieurs milliers de joggeurs à parcourir cette année les magnifiques tracés du Challenge Famenne-Ardenne, assurément l’un des plus conviviaux dans l’une des plus belles régions de Belgique. Les courses ont lieu un vendredi, un samedi ou un dimanche et le jour férié du 1er mai, un mercredi.

Les « villes-étapes » seront Rendeux, Rochefort, Weris, Humain, Aye, Bomal, Sinsin, Erezée, Noiseux, Verdenne, Laneuville-au-Bois (Tenneville), Nassogne, Oster (Manhay), Vecmont, Lierneux, Hotton, Somme-Leuze.

Début de la saison le dimanche 3 mars 2019 à Rendeux avec la Rendeusienne, à 9 heures 45 pour les courses des enfants et à 10 heures 30 pour 6 et 12,5 km.

Quelques souvenirs d’années antérieures :

Jogging des Mochons à Laneuville-au-Bois (2015)

Jogging des Mochons à Laneuville-au-Bois (2018)

Le calendrier complet de la saison 2019 du Challenge Famenne-Ardenne a été publié sur le compte Facebook du challenge.

Challenge Vals et Châteaux

Le Challenge Vals et Châteaux en sera à sa 11e édition cette année. Il se veut « un challenge qui soit accessible à toutes et à tous, sans d’excessives contraintes, et, surtout, un challenge où les valeurs sportives restent la priorité ». Il s’arrêtera à Charleroi, Velaine sur Sambre, Vedrin, Gesves, Bioul, Thuin, Bouffioulx, Villers Poterie, Loyers, Villers-Perwin, Mellet, Marcinelle, Floreffe et Monceau sur Sambre.

La première des 15 manches au calendrier 2019 se déroulera à Charleroi, le dimanche 10 mars, avec les « 10 Miles », complétés par une course sur 7 km.

Quelques souvenirs d’années antérieures :

Jogging de la Fraternité à Villers Poterie (2015)

Jogging de la Miaou à Loyers (2015)

Voici le calendrier complet de la saison 2019 du Challenge Vals et Châteaux.

Vive le jogging ! (A suivre)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi