La Châtelettaine : Challenge Delhalle chez Magritte au Pays Noir

Ayant quelques autres occupations que de rédiger ses comptes-rendus de joggings et soucieux de ne pas s’attirer les foudres de sa kinésithérapeute qui n’aura pas manqué de lire son compte-rendu de la course de la veille à Céroux et qui lui commande de ménager son ménisque quelque peu déchiré et de ne pas courir deux jours de suite, Marathonien de coeur et d’esprit avait envisagé de la jouer pas vu pas pris, ni vu ni connu, de participer à la Châtelettaine en catimini et de s’abstenir d’en parler.

C’eût été fort injuste – et comment pourrait-on l’être en ayant été formé comme juriste – à l’égard de cette belle course du Road Runners Team de Châtelet, course dans laquelle vous rencontrez plus de coureurs buffaloniens, castelinois et châtelettains (les gentilés des habitants des entités qui forment la ville de Châtelet, c’est à dire Bouffioulx, Châtelineau et Châtelet) éminemment sympathiques que vous n’en rencontrerez nulle part ailleurs et beaucoup d’autres coureurs sympathiques venus d’ailleurs, sur un parcours de pentes et de côtes – 400 m de dénivelé – comme il se doit un dimanche de Pentecôte.

Châtelet n’est probablement pas la première destination à laquelle vous penseriez pour vos vacances mais les joggeurs du RRTC qui ont repris l’organisation de la Châtelettaine au passage du millénaire l’ont conçue comme une fête conviviale et généreuse du jogging, une fête qui rencontre d’année en année l’adhésion enthousiaste des joggeurs qui y participent, sur les 14 km 054 qui comptent pour le Challenge Delhalle ou sur les 7,2 km de la Mini-Châtelettaine, mettant en valeur les aspects inédits d’un patrimoine luxuriant dont l’histoire remonte à l’âge du silex, il y a 8000 ans.

Victoires de Valentin Poncelet en 47:32 et d’Elodie Van den Abeele en 58:35 sur les 14 km 054. Les classements complets, généraux et par catégories, ont été publiés dès le soir même sur Chronorace. Il y eut 457 finishers (sur les 468 inscrits) sur la grande distance, 134 inscrits et tous finishers sur la petite.

Les prochaines manches du Challenge Delhalle 2018 seront les Forges de la forêt d’Anlier à Habay-la-Neuve, le samedi 16 juin à 14 heures (sur 19 km et Mini-Forges sur 7 km) et l’Ardennaise à Louette-Saint-Pierre, le samedi 21 juillet à 16 heures (sur 21,7 km et Mini-Ardennaise sur 8,5 km). Vous trouverez les renseignements complets sur le site du Challenge Delhalle.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge du Brabant Wallon : 34e Jogging de Céroux, en mémoire de Jean Aerts

Organisé comme le veut la tradition le weekend de Pentecôte dans le cadre des festivités de l’entité, le 34e Jogging de Céroux s’est déroulé cette année en mémoire de Jean Aerts, l’un des fondateurs du Challenge du Brabant Wallon. Déjà frappé par la maladie lors de l’édition de l’an dernier, Jean Aerts avait encore tenu à donner le départ de son Jogging de Céroux, auquel il consacrait toute son énergie et tout son savoir afin d’en préparer le parcours et d’y accueillir les joggeurs dans les meilleurs conditions possibles.

Après avoir respecté une minute de silence en mémoire de cette figure discrète, affable, serviable et regrettée du challenge, les joggeurs s’élancèrent de la magnifique place de Céroux sur la non moins magnifique boucle de 13 km 600 qui traverse la campagne et les bois de Céroux et de Bousval, par monts et par vaux, sur les revêtements les plus divers, tarmac, pavés, sentiers forestiers, terreux ou sablonneux, un vrai régal en pleine nature pour le plus grand plaisir partagé des amateurs de jogging et de trail.

Victoires sur les 13,6 km d’Adrien Montoisy en 47:18 devant Guillaume Demeulemeester (48:34), Benoît Berthe (48:36), Quentin Dalaiden (49:14), Alexis Matthys (49:46) et Yves Vanderbeck (50:18) ainsi que de Virginie Vandroogenbroeck en 54:05 devant An Renckens (59:10), Donatienne Gicquel (1:01:04), Isabelle Gracia (1:02:50), Elise Piraux (1:03:05) et Isabelle Godefridi (1:04:23). Nasser Shehu (24:06) et Stéphanie Lambot (33:01) remportent la course sur la petite distance. (Photos : Laurent Saublens)

731 coureurs ont été classés sur la grande distance, 88 sur la petite. C’est une remarquable participation pour cette belle course qui, cette année, n’entrait pas en concurrence avec les 20 Km de Bruxelles.

La prochaine course du Challenge du Brabant Wallon aura lieu à Hèze (Grez Doiceau), le samedi 2 juin, à 15 heures, sur 13 km 300 en ce qui concerne la course comptant pour le challenge proprement dit. Une seconde course, sur 6 km 200, figure aussi au programme de la journée. Entre-temps, nombre de challengers participeront à la 39e édition des 20 Km de Bruxelles, la plus grande manifestation sportive du pays, dimanche prochain, 27 mai 2018, à 10 heures, au départ du parc du Cinquantenaire à Bruxelles.

* * *

Demain lundi, suivra un compte-rendu de La Chatelettaine qui a eu lieu le lendemain, dimanche de Pentecôte. Restez branché !

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

London Marathon 2019 : Record du monde des inscriptions, 414.168 !

Le London Marathon a battu son propre record du monde de demandes de dossards en vue de la prochaine édition qui aura lieu le dimanche 28 avril 2019.

414.168 candidats (7,3% de plus que les 386.050 de l’an dernier) se sont inscrits au tirage au sort qui décidera de l’attribution des précieux dossards.

347.876 des candidats pour 2019 sont originaires du Royaume-Uni, soit 20.376 que le précédent record de 327.500 pour l’édition 2018, et 66.292 proviennent de l’extérieur. Au sein du contingent britannique, environ 55% des inscrits n’ont jamais couru de marathon auparavant et 44% des Britanniques inscrits sont des femmes.

Parmi les néo-marathoniens, les femmes sont majoritaires. Lors de la première édition en 1981, il n’y eut que 300 femmes parmi les 6.300 arrivants. Que de chemin parcouru !

Ces chiffres font du London Marathon le marathon le plus populaire au monde. Les inscrits seront informés des résultats du tirage au sort en octobre. (Photo : London Marathon)

Marathonien de coeur et d’esprit avait participé au London Marathon en 2016 et lui avait attribué une note de 96/100. Relisez les articles via les liens surlignés.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: ,
Posté dans Actualité

Challenge de jogging du Brabant Wallon : 725 participants à l’Ascension du Buchet

L’étymologie de Buchet proviendrait de « buchot », dérivé de bûche, désignant un petit bois, ou un bûcheron, ou encore un marchand de bois, et prendrait la forme féminine de « buchotte » (bûchette, alors, « petit morceau de bois sec et menu » selon la définition du dictionnaire, pour Buchet ?).

Quoi qu’il en soit, il n’y en avait guère de secs et de menus à montrer de quel bois ils se chauffaient parmi les 725 bûcherons et bûchettes qui s’égayèrent hier dans la campagne aux alentours du centre Jules Colette pour le 12e Jogging du Buchet, organisé de maîtresse façon et dans le bon esprit par le RIWA, Christophe Ratinckx et sa solide équipe de généreux et précieux bénévoles.

En ce jour de l’Ascension (du Buchet, donc), ils furent tous bénis par les dieux puisque les joggeurs et tous ceux qui assuraient la logistique finirent pas ne pas être arrosés de toutes les pluies du ciel, parfois fort sombre puis soudain franchement rieur, hésitant de bout en bout entre ses humeurs, tout au long des 11 km 500 au menu de la fête.

Victoires d’Adrien Montoisy, déjà vainqueur l’an dernier, en 38:31 (contre 39:49 il y a un an) devant Abdessamad Asri (39:38), Molla Demeke (40:44), Tom Vandiest (41:08), Alexis Matthys (41:11) et Guillaume Demeulemeester (41:31) ainsi que de Virginie Vandroogenbroeck en 46:02 devant An Renckens (48:54), Sandra Haulait (49:34), Marleen Renders (50:05) et Donatienne Gicquel (50:25). Consultez les résultats complets du Jogging du Buchet 2018 via le lien surligné.

Au terme de cette 11e des dix-neufs manches du Challenge de jogging du Brabant Wallon 2018, An Renckens et Guillaume Demeulemeester restent leaders du prix du maillot vert, le classement par points du challenge. (Photos : Laurent Saublens avec les remerciements des apôtres et de leurs disciples.)

La prochaine course du Challenge de jogging du Brabant Wallon aura lieu le samedi 19 mai, à 15 heures, à Céroux. Elle se déroulera en mémoire de Jean Aerts, l’un des fondateurs du challenge, décédé l’hiver dernier, victime d’une foudroyante maladie.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Challenge de jogging du Brabant Wallon à Wavre : Soleil radieux sur les Sentiers Macas

« M… ! » (mot en cinq lettres étroitement associé à un général du Premier Empire qui l’aurait utilisé lors de la bataille de Waterloo en guise de réponse au général britannique Charles Colville qui le sommait de se rendre). « P… ! » (mot en six lettres appartenant au langage populaire pour désigner péjorativement une femme pratiquant assidument un sport physique qui n’est pas le jogging, ni n’est considéré comme sport olympique).

Après qu’une gracieuse jeune femme eut été victime de deux chutes et eut proféré ce gros juron « M… ! P… ! » en se tordant le pied juste devant vous dans l’un des chemins creux dont les Sentiers Macas sont truffés, vous attendriez-vous à ce qu’elle vous dise à l’arrivée : « Ça m’a bien plu ! Je suis contente de les avoir courus, ces Sentiers Macas, pourtant je suis plus « béton » que sentiers ! » ? Et pourtant, pourtant, Charles, ce fut bien ainsi, avec un sourire ciel bleu-soleil radieux en plus.

Cette concurrente stoïque, refusant de se rendre à l’adversité, ne fut pas la seule, loin s’en faut, à aimer ces Sentiers Macas sillonnant la campagne wavrienne au départ de la ferme de l’Hosté et retour le long de la voie de chemin de fer avec terminus obligatoire avant le passage à niveau de la gare de Basse-Wavre.

Nombre d’autres concurrents s’attardèrent, une fois franchie la ligne d’arrivée, pour se désaltérer et se raconter leurs vaillants exploits guerriers en cette superbe après-midi de printemps. Tous se dirent enchantés par le parcours très sportif, très nature, sans doute l’étape la plus verte – et pour cause : c’est aussi la couleur qu’arborent les maillots du Sport Pour Tous Wavre ! – de toutes les étapes du Challenge de jogging du Brabant Wallon.

Beau succès d’organisation et de participation pour Jacques Clément, Louise-Marie Vincent, Anne-Pascale Sauvegarde, Louis Leroy, Colette Hanchard et toute leur super-équipe de précieux bénévoles : 578 participants sur la grande distance et 58 sur la petite.

Victoires de Guillaume Demeulemeester en 46:21 devant Arnaud Descampe (46:44), Alexis Matthys (46:54), Molla Demeke (47:29) et Corentin Dupuis (48:04) et de Virginie Vandroogenbroeck en 52:49 devant Yewbdar Denys (54:21), Marleen Renders (59:07), Karen Peeters (59:37) et Elise Piraux (1:00:57) dans l’épreuve comptant pour le challenge proprement dit, ainsi que de Christophe Speth en 20:46 et de Kararzyna Kaczkielo en 25:46 sur la petite distance. (Photos: Laurent Saublens, avec les remerciements de toute la caravane du challenge.)

Prochaine manche du Challenge de jogging du Brabant Wallon dès ce jeudi de l’Ascension (du col du Buchet) : 12e Jogging du Buchet, jeudi 10 mai 2018 à 15 heures, organisation du RIWA, le club d’athlétisme de Rixensart-Wavre, rendez-vous au centre « Jules Colette » à Bierges pour un parcours de 11,5 km.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Hamburg Marathon, le deuxième plus grand en Allemagne : La Belge Nina Lauwaert, 7e

Le Hamburg Marathon, le plus grand marathon de printemps en Allemagne, a été remporté chez les femmes par Shitaye Eshete, une athlète d’origine éthiopienne naturalisée bahreïnie, en 2:24:51, devant l’Ethiopienne Birke Debele (2:25:28) et une autre Bahreïnie, Mimi Belete, dont les débuts sur la distance furent couronnés d’une troisième place et d’un chrono de 2:26:06. Le groupe de tête passa en 1:13:23 à la mi-course et en 2:00:58 au 35e km.

La lauréate est l’épouse d’un ancien vainqueur du Hamburg Marathon, Shumi Dechasa (2014 – 2:06:43), lequel court désormais aussi sous les couleurs du Bahreïn.

Une Belge, Nina Lauwaert, se classa à une fort belle 7e place à Hambourg pour un premier essai sur la distance. « J’étais anxieuse avant le départ car je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, a-t-elle déclaré à marathonien-coeur-esprit.com. Mon objectif était de réaliser un chrono autour de 2 h 38 min. Jusqu’au 30e km, tout s’est bien passé et j’ai pu pleinement profiter de la visite de cette belle ville et des encouragements de la foule. »

« Par la suite, avoua-t-elle, j’ai eu quelques douleurs aux genoux et à la hanche et, à partir du 37e km, lorsque mon lièvre Cédric Van de Putte (qui m’a été d’une aide vraiment très précieuse) s’est arrêté, je me suis accrochée pour essayer de tenir la cadence. Je suis très heureuse de mon résultat (2:37:26) car je sais à présent que j’ai encore une marge de progression et cela augure bien de la suite. J’en redemande ! »

Passée la ligne d’arrivée, Nina Lauwaert eut la joie de retrouver son compagnon Tommy Kinders qui, lui aussi, réalisa un beau chrono, de 2:28:55. (Photo : Nina Lauwaert)

Chez les hommes, le podium fut entièrement éthiopien au terme d’une course dont l’enjeu pour les protagonistes fut la victoire plutôt qu’un record, Solomon Deksisa (2:06:34, à 12 sec de son record personnel) creusant l’écart décisif à deux kilomètres de l’arrivée et devançant un débutant âgé de 20 ans, Tadu Abate (2:06:54), et Ayele Abshero (2:07:19). Le record de l’épreuve à Hambourg est, depuis le 21 avril 2013, au nom d’un certain Eliud Kipchoge (2:05:30).

Y compris les courses auxiliaires, le 33e Hamburg Marathon enregistra 33,183 inscriptions dont 14,250 sur le marathon proprement dit, ce qui devrait en faire le deuxième plus important de l’année après le Berlin Marathon qui aura lieu en septembre.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Actualité

Challenge du Brabant Wallon à Wauthier-Braine : Des Boignées fort peu ensoleillées

On a connu des Boignées plus ensoleillées. Une vingtaine de degrés de moins que lors du jogging d’Orp le weekend précédent, la pluie pour vous accompagner au rendez-vous du jour (elle cessa toutefois avant l’heure du départ), la concurrence d’une épreuve du Challenge Delhalle à Charleroi, la perspective du long weekend du 1er mai : l’on aurait pu craindre que certains ne préfèrent faire la grasse matinée, aller courir ailleurs ou s’en aller tout court.

Le Jogging des Boignées, organisé afin de faire vivre l’ASBL « L’Atout », une ASBL de l’IPPJ de Wauthier-Braine visant à améliorer, à l’occasion d’activités extérieures, l’ordinaire des mineurs qui y sont hébergés, a finalement accueilli 499 participants sur son parcours de 12 km à cheval sur le ring, parcours exigeant avec ses côtes du 3e km après la ferme, du 5e km au sortir du bois de Samme, du 10e km, avant de retraverser le ring par le dessus, et son arrivée en montée, et 54 participants sur les 5,5 km, grâce notamment aux présences bien en vue du JAMES de Louvain-la-Neuve et du NAC de Nivelles parmi les autres clubs de jogging de la jeune province.

Cette 9e manche du Challenge de jogging du Brabant Wallon 2018 couronna des vainqueurs inattendus : Amélie Saussez en 47:58 devant la lauréate de l’an dernier, Virginie Vandroogenbroeck, (48:46), An Renckens (53:44), Donatienne Giquel (54:30) et Véronique Metrot (55:30) ainsi que Abdessamad Asri en 42:02 devant Quentin Dalaiden (42:58), Guillaume Demeulemeester (43:34), Molla Demeke (44:00) et Alexis Matthys (44:20). (Photos : Laurent Saublens.)

Le prochain rendez-vous du Challenge de jogging du Brabant Wallon, samedi prochain 5 mai à 15 heures au centre sportif de Wavre (nombreuses possibilités de parking sur place et à proximité), est à ne manquer sous aucun prétexte : les Sentiers Macas vous feront traverser sur leur parcours boisé de 12,5 km le parc du château de Laurensart ayant servi de décor au film « Sans rancune ! » avec l’acteur français Thierry Lhermitte dans le rôle principal. Figurent aussi au programme une course sur 5,5 km et la traditionnelle marche. Le centre sportif de Wavre et sa cafétéria ont été rénovés : le Sport Pour Tous Wavre vous y promet un accueil V.I.P.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Eliud Kipchoge : « Le marathon, c’est la vie. Tant j’aime la vie, tant j’aime le marathon »

Eliud Kipchoge s’est imposé de manière souveraine dans le London Marathon 2018 qui s’est déroulé dimanche. Cette victoire, sa troisième à Londres (ils ne sont que trois marathoniens à avoir réalisé le triplé), et son troisième titre de champion de la ligue des World Marathon Majors, il les considère comme les faits les plus étincelants de sa carrière.

Cette splendide victoire en présence d’une opposition de premier rang, sa neuvième consécutive sur la distance et sa dixième au total, s’ajoute à un palmarès qui comprend déjà deux victoires dans le Marathon de Berlin et une dans le Marathon de Chicago ainsi qu’une médaille d’or olympique à Rio en 2016 sur le marathon.

Kipchoge fit la course en tête depuis le départ. Il imprima un rythme implacable (61 min à la mi-course, malgré la chaleur) et resta parfaitement concentré, les yeux fixés sur la route devant lui. Il ne dévia de sa trajectoire que pour se ravitailler, ne se souciant pas de ses adversaires.

Au moment d’atteindre Canary Wharf, il ne restait plus que deux hommes – le jeune Ethiopien Tola Shura Kitata et le monument de l’athlétisme britannique Sir Mo Farah – dans le sillage du champion kényan. Farah dut se résigner au 30e km, le jeune Ethiopien résista encore 5 miles supplémentaires.

« Si vous voulez courir vite, vous devez courir devant, se confia Kipchoge à l’arrivée. Je ne courais contre personne en particulier, je courais comme Eliud. Mon esprit était entièrement concentré sur la distance. C’était dur à la mi-course, donc je devais me concentrer sur ce qu’il me restait à faire. Je ne visais pas le record du monde. »

Quant à l’avenir, Kipchoge a déclaré : « Mon plan s’est terminé dimanche à Londres. Pour l’instant, je n’ai rien de prévu. C’est à mon entraîneur de décider ». « Le marathon, c’est la vie, a-t-il ajouté, et tant j’aime la vie, tant j’aime le marathon. »

La victoire de Vivian Cheruiyot était aussi une affaire de beauté, bien que d’un autre style, car elle a couru une course d’attente, parfaitement mesurée et équilibrée, qui a fini par payer lorsque ses adversaires qui visaient le record du monde, la Kényane Mary Keitany et l’Ethiopienne Tirunesh Dibaba, ont heurté le mur.

Cheruiyot, qui avait terminé quatrième et de son propre aveu « complètement kaput » son premier marathon à Londres l’an dernier, a remporté la plus prestigieuse victoire de sa courte carrière marathonienne en franchissant la ligne d’arrivée en 2:18:31, soit cinq minutes plus vite qu’elle n’avait jamais couru sur la distance.

La future lauréate passa la mi-course en quatrième position en 68:56, avec une minute et 40 secondes de retard sur les deux athlètes à l’avant de la course, mais elle a tenu bon et est progressivement revenue sur ses rivales.

Elle a finalement pris les devants alors qu’il ne restait que trois miles (environ 5 km) à courir, passant Keitany sans le moindre regard et elle est devenue la quatrième femme la plus rapide de tous les temps. (Photos : London Marathon)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Dépassement de soi

Challenge de jogging du Brabant Wallon : L’Orpoise, de l’enfer au paradis

« Nous irons tous au paradis ! », déclarait cette chronique galopante dans l’article sur la précédente course du Challenge de jogging du Brabant Wallon. Encore fallait-il le trouver, le paradis de « L’Orpoise », le mériter et ne pas avoir à faire ailleurs.

C’est que les gentils organisateurs du Running Club L’Orpoise ne mentionnaient pas d’adresse précise dans la présentation de leur course, « L’Orpoise, L’Enfer au Paradis », une première, et que le GPS connaissait plusieurs terrains de football à proximité de l’entité, y compris un qui n’existait pas ou plus, mais pas le bon, le beau et le propret d’où partait et où arrivait « L’Orpoise ».

Trouver le paradis n’était donc pas évident, le mériter l’était encore moins : par 30° C, la montée du premier kilomètre par un chemin de briquaille et de gravaille (ces néologismes vous sont gracieusement offerts par la rédaction) et la descente qui s’ensuivait sur la route en béton surchauffé – d’où, certes, le panorama sur la campagne hesbignonne était magnifique -, vous éprouvaient les organismes et vous étiraient le peloton en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire. Et, il y avait la chaleur, et il y avait la distance, 13,5 km, toutefois agrémentés par la jolie promenade sous les feuillus le long de la Petite Gette, les escaliers et, enfin, le paradis.

Encore ne fallait-il pas avoir à faire ailleurs ! Comme l’avouait l’homme qui parlait sans micro et, à vrai dire, n’en avait pas besoin, la concurrence pour « L’Orpoise » était rude avec une épreuve du Challenge Delhalle à Chimay, la Bouillonnante, et, surtout, le Marathon International de Namur et le semi qui avaient drainé nombre de joggeurs brabançons (du James, du Sport pour tous Wavre, du Je cours à Incourt et d’autres clubs) vers d’autres cours d’eau.

Fidèles d’entre les fidèles du Challenge de jogging du Brabant Wallon, sanctifiés par le tribun de service pour leur foi en cette nouvelle organisation qui a pris le relais de celle de Jauche, les 357 participants à la course de 13,5 km (il y en eu 50 sur les 5,5 km) connurent l’enfer avant d’accéder au paradis mais, à l’arrivée, ils en redemandèrent.

Victoires de Molla Demeke en 47:52 devant Guillaume Demeulemeester (48:28), Alexis Matthys (48:40), Fabrice Van Espen (49:07) et Quentin Dalaiden (49:42) et d’An Renckens en 58:28 devant Donatienne Gicquel (1:00:34), Marleen Renders (1:01:33), Karen Peeters (1:02:32) et Wendy Vermaelen (1:04:40) sur les 13 km 500 ainsi que de René Devos en 23:43 et de Camille Mathieu en 26:33 sur les 5 km 500. (Photos de Vince Rombaut via Facebook où vous retrouverez aussi le reportage photographique de Jo Defrère.)

La prochaine course du Challenge de jogging du Brabant Wallon, le 10e Jogging des Boignées, aura lieu à Wauthier-Braine, dimanche prochain, le 29 avril, à 11 heures. En guise de mise en jambes, le Runnin’Grez, dont la souriante équipe présente à « L’Orpoise » apparaît ci-dessous, vous propose « La George’s Corrida », le vendredi 27 avril à 20 heures, sur 3, 6, 9 km, avec possibilité de choisir pendant la course. (Inscriptions via le lien.)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: ,
Posté dans Accomplissement de soi

Boston Marathon 2018 : Yuki Kawauchi et Desiree Linden, des champions d’exception

Le Boston Marathon 2018 s’est disputé lundi, le Patriots’ Day, et a couronné deux champions hors norme au terme d’une course hors norme. En effet, la 122e édition du Boston Marathon, qui eut lieu pour la première fois en 1897 et est connu pour être un marathon éprouvant, fut brutale. Elle se déroula par une température avoisinant le 0° C, sous une pluie battante et avec un fort vent de face.

Pour beaucoup de coureurs, le froid et le vent s’avérèrent plus qu’ils n’en pouvaient supporter et très tôt furent signalés de premiers cas d’hypothermie. 2 795 participants, dont 25 élites, firent l’objet de soins médicaux dans un concert continuel d’ambulances. D’autres concurrents se réfugièrent chez l’habitant pour y retrouver des couleurs.

Un athlète fit de ces conditions météorologiques pénibles un allié, l’extraordinaire Yuki Kawauchi, que Marathonien de coeur et d’esprit avait rencontré lors du Berlin Marathon 2016 et présenté dans un précédent article de cette chronique. Le champion franchit la ligne d’arrivée après 2 h 15 min 58 sec, le premier Japonais à s’imposer à Boston depuis la dernière victoire d’une autre légende du marathon, Toshihiko Seko, vainqueur en 1981 et en 1987.

A 31 ans, Kawauchi reste un marathonien infatigable. Il a achevé plus de 80 marathons et il en a remporté 30, dont les cinq derniers qu’il a courus (son dernier en 2017 et quatre déjà en 2018). Parmi ses quatre victoires de cette année figure le Marshfield Road Runners New Year’s Day Marathon, dans le Massachussets, un marathon qu’il fut le seul coureur à terminer, par une température de… -17° C.

« Des marathons comme Nagano en 2013, Zurich en 2016 et Marshville cette année ont constitué des expériences précieuses pour affronter une météo telle que celle qui présida au Boston Marathon de cette année, sans doute mes adversaires en manquaient-ils », commenta Kawauchi qui attaqua dès le premier mile et à plusieurs reprises par la suite pour durcir la course. Il déposa finalement son dernier adversaire, le Kényan Geoffrey Kirui, vainqueur du Boston Marathon 2017 et actuel champion du monde (Londres, 2017), dans le dernier mile, le précédant de 2 min 25 sec sur la ligne d’arrivée pour une première victoire dans un World Marathon Major, la ligue des six marathons dont font partie Tokyo, Boston, Londres, Berlin, Chicago et New York.

Du côté féminin, ce fut, pour la première fois depuis 33 ans, une Américaine qui s’imposa, Desiree Linden (34 ans, 1 m 55, 44 kg), au terme d’une épreuve non moins épique que cette autre marathonienne atypique et éminemment sympathique termina en 2:39:54 pour une première victoire – et quelle victoire ! – en 15 marathons. Linden a déjà par deux fois représenté les Etats-Unis sur marathon aux Jeux Olympiques (Londres 2012 et Rio 2016) et avait échoué deuxième (2:22:38 – record personnel) à 2 sec de la victoire à Boston en 2011. (Photos : Boston Marathon)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Dépassement de soi