Challenge du Brabant Wallon : Willekens et Darrazi, lauréats du Jogging de Sart-Risbart

Le Jogging de Sart-Risbart, le dernier officiel de la saison 2015 du Challenge du Brabant Wallon, présentait deux particularités : trois distances étaient proposées aux coureurs (12,6 km, 20,1 km et 6,5 km dont seules les deux premières entraient en ligne de compte pour le classement du challenge) et de la bière était servie aux ravitaillements, à moins que vous ne préfériez, à vos risques et périls, vous désaltérer au château-la-pompe (les organisateurs n’étaient pas au courant de ce que l’eau de source ne coûte que 1,09 € par bidon de 5 litres dans la grande distribution).

Les points comptant pour le « maillot jaune » et les classements des différentes catégories d’âge du challenge étant attribués indépendamment pour les deux courses du jour sur 12,6 km et 20,1 km de la même manière que pour toutes les autres courses officielles du challenge, vous aviez tout intérêt à bien évaluer vos options, une première place sur les 12,6 km valant mathématiquement plus au classement indiciel que celle sur les 21,1 km où les partants sont sensiblement moins nombreux.

En effet, en se basant sur le nombre de partants des deux courses en 2014, 1 X 100 / 380 < 1 X 100 / 151 (en rappelant aux distraits que plus bas est votre indice calculé suivant la formule en question, meilleur est votre classement). Par contre, il vaut mieux terminer 25e de la course sur 20,1 km que 65e de celle sur 12,6 km car 25 X 100 / 151 < 65 X 100 / 380. Evidemment, le monde n’est pas parfait ni les marchés transparents : au moment de vous inscrire vous ne connaissiez ni le nombre des inscrits sur l’une et l’autre course, ni les forces relatives en présence.

Bref, Stéphanie Cappelle décida de courir les 6,5 km. Mauvais choix ! Mais, direz-vous, elle était déjà première de sa catégorie et aucune de ses suivantes ni aucune concurrente dont le Jogging de Sart-Risbart eût constitué la 9e course fatidique de la saison n’était susceptible de la menacer, et, quant à elle, elle ne pouvait plus inquiéter Louise Deldicque pour le « maillot jaune ». Certes ! Mais, il y a aussi le « maillot vert ». Et, comme la Louise (119 points après Gastuche) n’était pas là, la Stéphanie (112 points avant la dernière course) eût assurément pu, si elle s’était alignée sur les 12,6 km du Jogging de Sart-Risbart, grappiller les 8 points qui lui manquaient pour s’adjuger le « maillot vert », ce qui est loin d’être inintéressant ! Subtil, n’est-ce pas ? On en viendrait à se demander comment il se fait qu’il y ait tant de joggeurs alors que la fréquentation des cours et facultés de mathématiques serait en baisse !

Sur les 12,6 km, Darrazi (41:54) prit comme à son habitude la tête d’emblée et précéda Adrien Montoisy (41:58) de quelques foulées à l’arrivée, Danniau (43:40) terminant 3e. Dans la course féminine, après une année 2014 marquée par les blessures, Marijke Willekens (51:19) renoua avec la victoire sur le Challenge du Brabant Wallon alors qu’elle avait couru un 10.000 m au meeting de Vilvorde de la veille. Nicole Desille (51:53) resta longtemps au coude à coude, mena même jusqu’à la mi-course avant que de ne terminer deuxième. Laure Ellens (53:48) compléta le podium féminin.

Sur les 20,1 km, Brunetta remporta la victoire. Chapeau bas à tous les concurrents sur la grande distance car ils ramassèrent tous une belle averse automnale par une température qui avait baissé de moitié par rapport au week-end précédent. (Classements et chronos sont officieux. Au besoin, ils seront mis à jour.)

La remise des prix du Challenge du Brabant Wallon aura lieu le 17 octobre 2015 à 17H45, rue Sainte du Chêne, à 1390 Grez-Doiceau. Elle sera suivie d’une course hors challenge le samedi 7 novembre 2015 à 15 heures, l’Enfer de Céroux, sur 10,600 km, au départ de la Place Communale de Céroux. Inscription sur place : 5 €.

* * *

Commandez le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés sur ce site concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Suivez aussi Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook www.facebook.com/marathonien.coeur.esprit et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*