Challenge Delhalle : L’Ardennaise, clap de fin

Le comité organisateur de l’Ardennaise a décidé de ne plus organiser les futures éditions de cette grande classique du jogging nature régional wallon qui figurait depuis des temps immémoriaux au calendrier du Challenge Delhalle.

Le prétexte avancé par les membres du comité organisateur est que l’organisation ne répondrait plus à l’article 1 des critères de qualité du challenge à savoir « des courses organisées par des coureurs pour des coureurs ».

Adepte de la course à pied, quand on l’a été, cesse-t-on jamais de l’être ? L’organisation impeccable de l’Ardennaise a-t-elle jamais souffert de ce que les responsables en soient des coureurs qui couraient moins qu’ils ne le firent autrefois, voire plus du tout ?

Les auteurs de l’e-mail de désistement envoyé au président du Challenge Delhalle – e-mail dont un vent favorable a permis à Marathonien de coeur et d’esprit de prendre connaissance – ont toutefois eu la franchise d’évoquer parmi d’autres motifs de leur décision, une certaine lassitude de la part des G.O. et un manque de motivation lié à la pénurie de bénévoles.

L’hiatus de la pandémie de Covid-19 et les contraintes de toutes sortes qui se sont accumulées au fil des années à charge des organisateurs d’événements sportifs destinés au grand nombre ont certainement aussi joué un rôle.

Cela fait quelque temps que l’on pressentait que le coeur n’y était plus et c’est bien triste, d’autant plus que pour leur édition virtuelle de cette année les organisateurs de l’Ardennaise avaient ré-emprunté un parcours tout aussi nature mais plus jogging susceptible d’attirer, en temps normal, la toute grande foule des joggeurs amateurs.

En plus, la vallée de la Semois regorge de ressources hôtelières, gastronomiques et touristiques pendant l’été pour qui veut y passer un weekend.

A moins qu’une nouvelle équipe ne se constitue – les épreuves de course à pied sont nombreuses dans cette partie du pays – et reprenne à son compte l’organisation de l’Ardennaise, la course qui durait 24 heures ne restera qu’un beau souvenir.

* * *

Soutenez le site Marathonien de coeur et d’esprit et offrez le nouveau livre à un proche. Il est en stock !

Dans Chemin faisant, ses Carnets de route qui ont été publiés au début de l’année, votre auteur joggeur et marathonien préféré met en avant une pratique récréative et conviviale de la course à pied sur route et à travers champs et bois.

Achetez ce livre paru cette année sur Amazon.fr ou directement chez l’éditeur en Belgique en cliquant sur le lien correspondant à votre choix.

Ce recueil de près de 200 pages consiste en un prologue en guise d’échauffement, 42 chapitres hauts en horizons divers et un épilogue en guise de retour au calme – comment aurait-il pu en être autrement ?

Tagué avec:
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*