Ardennaise 2021 : De grandes classiques du jogging se meurent-elles ?

Ce weekend était celui de l’Ardennaise. Vous vous souvenez, « la course qui dure 24 heures », l’homme au chapeau de paille et à la chemise à fleurs, oh, yeah !, notre Van Gogh du micro, le bar à champagne, la soirée torride et la nuit à la belle étoile, le petit-déjeuner offert par l’organisateur le lendemain de la veille, et bien sûr aussi la course sur quelque 20 km au travers du massif de Croix-Scaille jusqu’à la Tour du Millénaire et retour. (Photo : Isabelle Henneresse)

Ce sont là plein de souvenirs que l’auteur de cet article vous invite à partager dans son dernier livre Chemin faisant – Carnets de route (voir ci-dessous) dans lequel sont évoquées l’Ardennaise et d’autres grandes classiques de jogging. Certaines d’entre elles ne seront-elles bientôt plus que ça, un souvenir, se meurent-elles ?

Que la course des Forges de la Forêt d’Anlier à Habay-la-Neuve se fut déroulée cette année dans des conditions presque normales compte-tenu des circonstances, certes par vagues de départs séquencés mais avec chronométrage électronique réel, certes sans soirée, ballerines, tutus et tout et tout, il ne faut point trop exiger en ces temps covidés, avait fait espérer qu’il puisse en aller de même pour l’étape du Challenge Delhalle à Louette-Saint-Pierre. Il paraîtrait que la commune y ait fait objection.

Du coup, elle se déroula en virtuel. Ce n’est franchement pas la même chose. Alors que nous étions jadis plusieurs centaines à crapahuter dans le magnifique dédale forestier de la Croix-Scaille, nous étions cette année 93 à nous être inscrits, 20 furent classés sur les 20 km 220 officiels (car il fallait être équipé pour fournir un fichier gpx de sa trace – what the hell ? chanterait Avril Lavigne), d’autres étaient bien présents mais ne furent pas repris au classement officiel, d’autres enfin coururent l’Ardennaise dans leur jardin ou à l’endroit où leur en prit l’envie et furent algorithmiquement classés dans le classement « dénivelé 0 ».

On vous le dit : ce n’est décidément pas la même chose. Mais cela reste une joie d’y rencontrer des amies et amis, fidèles d’entre les fidèles, et d’évoquer la mémoire de ceux qui en ses temps glorieux coururent l’Ardennaise, même l’an dernier alors qu’elle n’eut pas lieu du tout, et qui désormais ne la courront plus, même s’il elle devait un jour à nouveau bien avoir lieu.

* * *

Soutenez le site Marathonien de coeur et d’esprit et offrez le nouveau livre à un proche. Il est en stock !

Dans Chemin faisant, ses Carnets de route qui ont été publiés au début de l’année, votre auteur joggeur et marathonien préféré met en avant une pratique récréative et conviviale de la course à pied sur route et à travers champs et bois.

Achetez ce livre paru cette année sur Amazon.fr ou directement chez l’éditeur en Belgique en cliquant sur le lien correspondant à votre choix.

Ce recueil de près de 200 pages consiste en un prologue en guise d’échauffement, 42 chapitres hauts en horizons divers et un épilogue en guise de retour au calme – comment aurait-il pu en être autrement ?

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi
2 Commentaires » pour Ardennaise 2021 : De grandes classiques du jogging se meurent-elles ?
  1. Christophe Delaere dit :

    Dear Thierry, Heureusement, je conserve (et porte régulièrement) un T-shirt de cette belle épreuve. C’est une pièce d’une autre époque, c’était “avant” et il n’y a pas longtemps ! Le 33K éd. 2021 des Crêtes spadoises avait sans doute aussi moins de saveur mais je ne pouvais comparer puisque mon expérience se limitait , jusque-là, au 21K. Sportivement, Christophe D.

  2. ROLAND CANIVET dit :

    Bonjour Thierry,

    Tout ce que tu écris est bien juste et on peut se poser des questions … Habay a été une course merveilleuse (et sous le soleil …) avec une organisation remarquable! Même l’après-course était chouette:on a pu boire un Orval à son aise, dans une excellente ambiance ET en respectant les contraintes (sous le contrôle discret de policiers bien sympatiques). Et on se dit, on est enfin reparti … Hélas, ce n’était qu’un feu de paille. J’ai fait Lombise en virtuel: j’ai lancé mes 2 (!) GARMIN et … elles n’ont rien enregistré …. ma course ne compte évidemment pas! Cet incident ne se serait pas produit, si la course avait été normale … Et samedi dernier, j’ai fait ‘L’Ardennaise’ en virtuel : aucune saveur évidemment … C’est désespérant … Que pouvons-nous encore espérer? Il faut rester optimiste bien sûr, mais à 74 ans, ce n’est pas gai!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*