Challenge du Brabant Wallon 2018 : Jogging à l’Hèze, ne vous déplaise

Dans l’interview exclusive qu’elles accordèrent à Marathonien de coeur et d’esprit après le Jogging à l’Hèze, deux accortes joggeuses wavriennes affirmèrent que le parcours leur avait bien plu et qu’il ne leur avait « pas paru si difficile que ça. C’est vrai qu’on n’a pas arrêté de papoter, ajoutèrent-elles, ça fait passer le temps. » Combien elles en mirent pour parcourir les 13,3 km, les six montées (sans compter le faux plat d’environ un kilomètre au départ), les 267 mètres de dénivelé positif, elles ne le précisèrent pas mais, bien sûr, comme le chantait Léo Ferré, « avec le temps, va, tout s’en va », et, apparemment donc, les dénivelés s’aplanissent.

Pour une majorité des autres participants (491 sur les 13,3 km, 63 sur les 6,2 km, 554 au total) à cette 26e édition du Jogging à l’Hèze, ce dernier reste la course la plus « sélective » du Challenge de jogging du Brabant Wallon bien que, dans leurs genres, les parcours d’Orp-Jauche, Wavre, Baisy-Thy dans deux semaines, Gastuche après les vacances, ne se défendent pas mal non plus.

Bref, vraiment à l’aise, ne vous déplaise, le Jogging à l’Hèze ne l’est pas, à moins de donner le temps au temps, comme l’eût dit Cervantès (les plus futés d’entre vous auront saisi que ça rime avec le reste…), et il y en a certes de moins ardus, d’autant que, comme le veut l’un des 25 axiomes de la course à pied, « courir en montée vous ralentit plus que courir en descente ne vous accélère ».

Et si, ayant couru les 20 Km de Bruxelles le dimanche précédent, vous enfreigniez cet autre axiome de la course à pied qui prescrit un jour de repos par kilomètre et demi de course, le Jogging à l’Hèze vous invitait de fait à un superbe circuit de découverte de ce charmant coin discrètement blotti dans la campagne grézienne.

Victoires de Martin Braquet (48:36), devant Guillaume Demeulemeester (48:39), Benoît Berthe (48:40), Alexis Matthys (48:47, lire son passionnant commentaire de la course en tête sur sa page Facebook) et Julien Thonnart (50:17), et de Marleen Renders (1:00:55), devant Karen Peeters (1:01:47), Anne Joly (1:03:55), Isabelle Godefridi (1:04:52) et Nathalie Lucas (1:06:50), sur les 13,3 km ainsi que de Mathias Vanmunster (22:15) et de Katarzyna Kaczkielo (29:13) sur les 6,2 km. (Photos de Laurent Saublens)

La prochaine course du Challenge de jogging du Brabant Wallon, le Jogging d’Ottignies Louvain la Neuve, organisé par le Club Sportif de la Dyle dans les bois de Lauzelle et des Rêves, aura lieu samedi prochain, 9 juin 2018, à 15 heures. Rendez-vous au centre sportif Jean Demeester, rue de l’Invasion 80, à Ottignies.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec:
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*