Marathon de Xiamen 2016 : Victoires du Kényan Kipruto et de l’Ethiopienne Edesa

Première compétition de l’IAAF en cette année olympique, le Marathon international de Xiamen a été remporté samedi, le 2 janvier, par le Kényan Vincent Kipruto et l’Ethiopienne Worknesh Edesa. Ils succèdent au palmarès de cette épreuve au Kényan Moses Cheruiyot Mosop et à l’Ethiopienne Mare Dibaba.

Médaille d’argent sur le marathon aux championnats du monde de 2011, le Kényan de 28 ans est sorti vainqueur d’une lutte à six sur les dix derniers kilomètres pour s’imposer en 2:10:18. Composé initialement de 13 coureurs, le groupe de tête passa la marque des 10 km en 30:35, celle des 20 km en 1:01:31 et celle des 30 km en 1:32:30. Sur les dix derniers kilomètres, le seul Kényan d’un groupe de six coureurs, Kipruto fut entouré de cinq Ethiopiens, Feyisa Bekele, Shura Kitata, Abdela Godana, Alemu Gemechu et Gebre Mekuant.

Gemechu fut le premier à se faire décrocher, puis Mekuant au 36e km et Godana au 38e km. Au 39e km, Bekele se mit à ralentir, laissant s’échapper les deux derniers rescapés du groupe, lesquels restèrent au coude à coude jusqu’à 200 mètres du finish. Kipruto l’emporta de 2 sec au sprint devant Kitata, un jeune coureur de 19 ans qui avait terminé troisième du Marathon de Shanghai il y a deux mois en y accomplissant un record personnel de 2:08:53. Bekele termina 3e à Xiamen en 2:11:09.

Kipruto n’avait couru qu’un seul marathon en 2015, celui de Paris dans lequel il se classa 14e. Samedi, il remporta sa quatrième victoire sur un marathon après avoir déjà triomphé à Paris en 2009 ainsi qu’à Otsu (Lake Biwa, Japon) et à Francfort en 2013. Alors qu’il détient un record personnel de 2:05:13 (lorsqu’il termina 3e à Rotterdam en 2010), Kipruto fut le plus lent des vainqueurs de ces neuf dernières années à Xiamen. Il resta à 4 min du record de l’épreuve (2:06:19) qu’avait réalisé son compatriote Moses Mosop en 2015. Sans doute le vent contrariant qui soufflait samedi sur cette ville côtière de 3,5 millions d’habitants a-t-il ralenti les coureurs, d’autant plus que ces derniers empruntaient par deux fois le Yanwu Bridge qui surplombe un bras de mer sur 2,2 km.

Bien qu’elle soit restée elle aussi bien en-deça du chrono (2:19:52) de sa compatriote et future championne du monde Dibaba en 2015, Edesa, la lauréate chez les femmes, réussit à 23 ans à améliorer son record personnel (2:31:06 à Marrakech en 2015) de plus de 7 min. En effet, elle franchit la ligne d’arrivée à Xiamen en 2:24:04 après s’être détachée de toutes ses adversaires dès le 25e km. En 2015, sa victoire à Marrakech lui avait valu la 172e place au classement mondial IAAF. Gageons que son chrono dans ce premier marathon officiel de l’année lui vaudra une belle progression à ce classement en fin d’année.

27.000 coureurs ont participé au Marathon de Xiamen 2015.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez aussi Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook www.facebook.com/marathonien.coeur.esprit et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*