Marathon de Francfort : « Dès l’instant où tu auras foi en toi, tu sauras comment vivre »

La nature peut vous avoir comblé de talents physiques, mais est-ce suffisant pour faire de vous un athlète ? Ceux qui suivent de longue date l’actualité athlétique se souviendront de la réponse fournie pendant sa carrière sportive par Sebastian Coe, champion olympique par deux fois sur 1500 m, multiple recordman du monde et actuel président de l’IAAF (la Fédération internationale d’athlétisme), à la question de savoir quel était le facteur primordial de ses exploits sportifs : « The top nine inches. »

« Les quelque vingt-trois centimètres du dessus. » Selon ce grand champion d’athlétisme, c’est bien dans la tête que ça se passe. Ou, comme Goethe, ce Francfortois de génie, l’eût dit : « Sobald du dir selbst vertraust, wirst du wissen, wie man lebt ». Dès l’instant où tu as foi en toi-même, tu sauras comment vivre…

Pour la première fois dans l’histoire du plus ancien « city marathon » d’Allemagne, le Marathon de Francfort, dont c’était dimanche la 38e édition, une femme a brisé la barrière des 2 heures 20 min. En franchissant la ligne d’arrivée dans la Festhalle en 2:19:10, la Kényane Valary Aiyabei a réalisé un mémorable record (personnel et de l’épreuve) et est devenue la douzième femme la plus rapide de l’histoire mondiale du marathon. (Photo ci-dessus : Frankfurt Marathon – Victah Sailer, PhotoRun)

Cette athlète de 28 ans prit le départ à un rythme effréné. Elle passa le cap des 10 km en 31:44, un chrono qui donnait à penser qu’elle s’attaquait au record du monde de 2:14:04 que sa compatriote Brigid Kosgei avait établi deux semaines auparavant à Chicago.

Valary Aiyabei connaissait bien son donneur d’allure, s’agissant de son mari, Kenneth Tarus, lequel, victime de maux d’estomac, dut toutefois quitter la course au 15e km. Rien n’y fit. La future lauréate continua sur sa lancée et elle franchit la mi-course en 67:42, ralentissant par la suite mais restant en-dessous du record de l’épreuve qu’une de ses lointaines poursuivantes, l’Ethiopienne Meskerem Assefa, avait réussi 12 mois plus tôt.

« Courir seule n’est pas facile, concéda la lauréate du jour. J’ai dû me battre et m’arracher jusqu’à la fin. » Sobald du dir selbst vertraust…

Les deux meilleures Européennes méritent aussi la mention « distinction ». La Britannique Stephanie Twell (2:26:40) et l’Allemande, de la LG Eintracht Frankfurt, Katharina Heinig-Steinruck (2:27:26) accomplirent toutes les deux le minimum olympique de 2:29:30 en vue des Jeux de Tokyo 2020. (Photo ci-dessous : de gauche à droite, Stephanie Twell, Valary Aiyabei et Katharina Heinig. Crédit : Mainova Frankfurt Marathon – Norbert Wilhelmi.)

14.196 coureurs en provenance de 110 pays s’étaient inscrits au 38e Marathon de Francfort, une IAAF Gold Label Race. S’y ajoutaient les 2 700 équipes de 4 coureurs et/ou coureuses du marathon-relais organisé en même temps et sur le même parcours.

La France (395 arrivants) et la Grande-Bretagne (322) étaient les deux pays – hors Allemagne – les plus représentés à l’arrivée du marathon proprement dit. Parmi les 182 finishers belges figurait votre auteur marathonien favori, dont c’était le 65e marathon officiel, nouvel épisode, à allure modérée, des Souffrances du jeune Werther, après une absence de 2 ans et demi, plus longue qu’il ne l’eût souhaité, sur la distance.

Marathonien de coeur et d’esprit avait attribué une appréciation globale de 97/100 au Marathon de Francfort en 2016. Cette cote augmente d’un point (98/100) pour la qualité des ravitaillements pendant et après la course ainsi que les animations musicales le long du parcours. L’organisation reçoit une mention spéciale pour le site en français.

Le prochain Marathon de Francfort aura lieu le dimanche 25 octobre 2020. Inscrivez-vous dès à présent et profitez du tarif le plus avantageux ! Sobald du dir selbst vertraust…

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Connaissance de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*