Marathon de Cologne : « Your Cologne. Your goal. » Pfeiffer et D. Schöneborn, vainqueurs

Un ami liégeois, président de club et de l’un des plus beaux challenges de Wallonie, m’avait un jour demandé de lui recommander un marathon pas trop éloigné et susceptible de convenir à une « sortie de club ». S’il me posait à nouveau la question aujourd’hui, je lui répondrais : Cologne, incontestablement !

Cologne avec son 1,1 million d’habitants est une ville de l’importance de la région de Bruxelles-Capitale. Principale ville du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, devant Düsseldorf et Dortmund, elle est la quatrième ville d’Allemagne, derrière Berlin, Hambourg et Munich. Autant dire que les ressources hôtelières et touristiques y abondent, à la portée de tous les budgets.

Traversée par le Rhin, majestueux à sa hauteur, Cologne est notamment célèbre pour sa cathédrale (le « Dom ») et pour son eau de Cologne. Que les organisateurs du Marathon de Cologne aient choisi pour devise « Der Dom ist das Ziel ! » et l’aient traduite par « Your Cologne. Your Goal. » s’explique ainsi.

Fondée par les Romains au premier siècle de notre ère, Cologne hérita des fêtes dionysiaques et des Saturnales de l’Antiquité sous la forme de son carnaval, que certains n’hésitent pas à qualifier de 8e merveille du monde, voire de 5e saison, tant il est réputé pour sa magnificence.

Le Marathon de Cologne et ses courses connexes, le semi-marathon et le marathon-relais, sont imprégnés de ce patrimoine. Partant à hauteur de la gare de Deutz, de l’autre côté du pont ferroviaire emblématique Hohenzollern, sur la rive opposée à celle de la cathédrale, les trois courses enjambent le Rhin dès leurs premiers kilomètres pour pénétrer dans l’Innenstadt et suivre un tracé entièrement urbain en étoile, à l’abri de toute circulation, dans une ambiance de fête populaire, musicale, pleine d’enthousiasme et d’émotions tout au long et jusqu’à l’arrivée sur un vaste tapis rouge vif devant la cathédrale.

Quatrième marathon d’Allemagne au nombre des arrivées (derrière Berlin, Francfort et Hambourg), le Marathon de Cologne n’a pas sacrifié à la chasse aux performances mirifiques, en ces temps où les records tombent comme les feuilles à l’automne. C’est un coureur du cru, Hendrik Pfeiffer, qui s’est imposé en 2:15:19 devant un autre Allemand, un Luxembourgeois et… une Allemande, native de la région qui plus est, Debbie Schöneborn, première dame donc et remarquable 4e au scratch en 2:31:18.

Votre auteur marathonien favori, qui s’est contenté de s’aligner sur le semi-marathon dans lequel il termina troisième de sa catégorie d’âge, avait eu la prescience de vous proposer des photos des deux futurs vainqueurs (hommes et femmes) du marathon dès avant qu’il eut lieu, dans sa présentation de la semaine passée.

Le Marathon de Cologne 2020 aura lieu le dimanche 4 octobre 2020. (Photos : Köln Marathon)

* * *

Facebook ayant décidé sans raison apparente, ni explication, malgré plusieurs demandes, de bloquer le site Marathonien-coeur-esprit.com, il n’est plus possible à qui que ce soit d’envoyer un lien vers un quelconque article du site sur ce merveilleux réseau « social ». L’incitation à une pratique saine du sport et à la lecture y serait-elle considérée comme activité répréhensible ?

Pour recevoir directement un lien vers les articles de Marathonien-coeur-esprit.com dans votre boîte mail, veuillez vous abonner à la newsletter via l’onglet « Newsletter » sur le site ou en envoyer la demande à l’adresse de contact reprise sur le site (voir l’onglet « Contact »).

Merci d’inviter vos amis et connaissances à en faire de même ! Si cela ne vous intéressait plus, vous avez la possibilité de vous désabonner de la même manière qu’exposée ci-dessus.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*