Marathon de Barcelone, ce dimanche : « Animo » le JAMES de Louvain-la-Neuve !

Une déferlante jaune fluo submergera la capitale catalane ce dimanche 12 mars 2017 à partir de 8 heures 30 lorsque sera donné le départ du Marathon de Barcelone. En effet, pas moins d’une cinquantaine de représentants de l’hyper-dynamique club de jogging du JAMES de Louvain-la-Neuve y participeront.

Si la présence des « tortues » du JAMES s’était fait discrète au Cross de Bousval (Challenge Delhalle) de dimanche dernier, c’est que leur coach, pardon, leur gourou, Eddy Kuypers, qui participera lui aussi au Marathon de Barcelone, avait recommandé l’abstinence à ses marathoniens, et pas uniquement dans le domaine de la course à pied (pas d’alcool, pas de féculents, pas de…). Renseignements pris à une source très proche des intéressé(e)s, quand le coach parle, chacun se le tient pour dit, a fortiori ceux (une dizaine) dont le Marathon de Barcelone sera le premier.

Les Catalans font remonter la naissance de leur épreuve et du premier marathon populaire ayant eu lieu en Espagne au Marathon de Catalogne qui se déroula à Palafrugell, le 12 mars 1978. Comme le relate Miquel Pucurull dans son histoire circonstanciée du Marathon de Barcelone, l’édition 1980 fut certes la première à être disputée à Barcelone même, mais elle s’inscrivait dans la continuité des marathons qui avaient été disputés, en 1978 et en 1979, à Palafrugell, un petit village de l’Empordà, faute pour le créateur de l’épreuve, Ramón Oliu, d’avoir obtenu les autorisations nécessaires en vue de l’organiser à Barcelone même.

Ramón Oliu, chimiste de profession, avait débarqué des Etats-Unis où, à 47 ans, il avait couru le Marathon de New York. Il s’étonna à son arrivée qu’aucun marathon populaire n’existât en Espagne. Le seul marathon qui avait lieu en Espagne à l’époque était le championnat national qui se disputait chaque année dans une province différente. C’est avec d’autres coureurs rencontrés sur la piste cendrée des anciennes installations du FC Barcelone, dont Domingo Catalán, le futur champion du monde sur 100 kilomètres, que Ramón Oliu organisa le premier marathon populaire d’Espagne qui fut couru par 185 concurrents (dont 138 le terminèrent).

En cette année du 25e anniversaire des Jeux Olympiques de Barcelone en 1992, les organisateurs du Marathon de Barcelone espèrent une participation supérieure à 20.000 coureurs (20.287 s’étaient inscrits en 2016, 16.506 avaient franchi la ligne d’arrivée), ce qui place l’épreuve catalane parmi les cinq marathons les plus populaires d’Europe. Le peloton devrait provenir pour moitié de l’étranger et comporter un cinquième de femmes.

* * *

Les deux paragraphes ci-dessus relatifs à l’histoire du Marathon de Barcelone sont extraits du livre Marathonien de coeur et d’esprit dont un chapitre était consacré à la 33e édition de ce marathon en 2011. Illustrations de cet article: Marathon de Barcelone.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*