Les Hivernales du Racing Club de Bruxelles – 33ème édition (03.02.2013)

Une lectrice fidèle et critique s’inquiétait de ce qu’aucun nouvel article n’ait alimenté le blog de Marathonien de coeur et d’esprit. C’était faire peu de cas de la recension du livre de Guillaume le Blanc, Courir : Méditations physiques, qu’il a bien fallu lire et relire afin d’en extraire à votre usage la substantifique moelle (souvenez-vous de Rabelais dans son Gargantua, « A l’exemple d’icelluy vous convient estre saiges, pour fleurer, sentir et estimer ces beaulx livres de haulte gresse, legiers au prochaz et hardiz à la rencontre ; puis, par curieuse leçon et méditation fréquente, rompre l’os et sucer la sustantificque mouelle. »).

Ensuite, les infos demandées à la plus haute instance du Challenge du Brabant Wallon pour réaliser une mise en perspective de l’édition 2013 à la suite de la première manche qui eut lieu à Nivelles le samedi 26 janvier 2013 n’étant pas encore parvenues à la rédaction, il a bien fallu faire l’impasse. Enfin, notre correspondant particulier au Marathon de Marrakech, qui se déroula le dimanche 27 janvier 2013, n’a pas rentré sa copie, ainsi le premier récit-marathon de la saison s’est-il vu lui aussi reporté à une date ultérieure…

Ce qui nous amène aux Hivernales du Racing Club de Bruxelles (RCB-GAL) dont la 33ème édition avait réuni 1.700 participants sur deux distances, 20 et 10 kilomètres, au départ de l’International School of Brussels, l’établissement sexagénaire d’enseignement en anglais, Avenue de la Foresterie à Boitsfort. Pour reprendre les termes des organisateurs, que ce soit dans la neige (et par -9° C l’an dernier) ou sous un pâle soleil hivernal (comme ce fut le cas cette année), le décor des Hivernales reste féérique.

Après un petit tour de chauffe et de décantation sous escorte policière dans Boitsfort, les coureurs repassaient par le point de départ, bifurquaient à gauche sur le Chemin des Silex, longeaient l’Etang de Boitsfort avant d’emprunter la Drève des Deux Montagnes et, en ce qui concerne les concurrents des 20 Km, rejoindre, par la Drève des Tumili, l’Hippodrome de Boitsfort. Une fois ce dernier contourné, l’on parcourut la Drève Lorraine sur plusieurs kilomètres pour atteindre Uccle et même Rhode-Saint-Genèse où l’on finit par retrouver la Drève et le Chemin des Tumuli à hauteur du carrefour de Groenendael, bien connu des navetteurs, où se situait le point de retour de cette randonnée dominicale et matinale dans une lumineuse Forêt de Soignes.

Avec Cioran, « éprouvons la fascination des extrêmes et arrêtons-nous quelque part entre le dilettantisme et la dynamite » pour saluer le valeureux podium des Aînées 3 (Christiane Vilain, Lauretta Van Lint et Françoise Franssen) et celui non moins valeureux des Vétérans 4 (Dirk De Vilder, Pasqualino Bonfito et Lorenzo Marachini) ainsi, bien sûr, que les victoires au scratch de Jérôme Philippe (1 h 9 min 23 s) et de Louise Deldicque (1 h 18 min 54 s) aux 20 Km.

875 concurrents furent classés au terme de cette 33ème édition des Hivernales sur les 20 Km (20,080 Km, précisèrent les organisateurs), 815 sur les 10 Km (9,980 Km). « Ma cosmogonie, disait encore Cioran, ajoute au chaos initial une infinité de points suspensifs », encore qu’ici sans doute faudrait-il parler de cosmologie. Et, en matière de cosmologie, permettez de vous recommander la lecture de Marathonien de coeur et d’esprit que vous pouvez commander via ce site pour la modique somme de 12,50 € en double-cliquant ici!

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi
1 Commentaire » pour Les Hivernales du Racing Club de Bruxelles – 33ème édition (03.02.2013)
  1. devick emily dit :

    Chouette petit portrait des Hivernales… tout en couleur!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*