Les Forges de la Forêt d’Anlier – Challenge Delhalle à Habay-la-Neuve (16.06.2012)

Retour de Marathonien de coeur et d’esprit sur le Challenge Delhalle pour la sixième manche de la saison 2012, les Forges de la Forêt d’Anlier, samedi, au départ de Habay-la-Neuve, à la frontière de la Gaume et de l’Ardenne. La course tire son nom des forges datant de l’âge pré-industriel autour desquelles le village s’est formé à partir du XVIème siècle et, notamment, une forge située au Pont d’Oye par lequel passent les coureurs.

Dès que, sur l’E411 en provenance de Bruxelles, l’on s’était approché à une centaine de kilomètres de Habay, il fallait admettre que les prévisions météorologiques sont rarement démenties lorsqu’elles annoncent de la pluie. C’est, en effet, elle qui présida aux ébats du jour. José Diswiscourt, cheville ouvrière de l’organisation et optimiste endurci, fit remarquer qu’il y avait amélioration par rapport à l’année précédente. Des averses de grêle s’étaient alors ajoutées au déluge.

La pluie ne gêna pas vraiment la progression des coureurs que la forêt protégeait sur plus de 80% du parcours. Certes, pour éviter le plongeon, il valait mieux regarder où l’on mettait les pieds sur la pelouse détrempée située après la descente du premier kilomètre. Par la suite, certains passages boueux en incitaient certains à un surcroît de prudence et d’autres aux dépassements hasardeux. Les organisateurs avaient instauré des détournements balisés aux endroits les plus précaires.

Le parcours des « Forges » se présentait, comme à l’habitude, essentiellement en montée sur les onze premiers kilomètres, avec des points culminants peu après le septième kilomètre et au sommet de la côte de 7 à 10%, longue d’un kilomètre, après le dixième. Les huit derniers kilomètres s’inscrivaient en descente à l’exception d’un escalier abrupt à gravir à moins d’un kilomètre de l’arrivée, après le ravitaillement en « EPO » (« Energie Par Orval ») du 18ème.

Sans constituer une course facile – le dénivelé positif est de 250 mètres, les Forges de la Forêt d’Anlier ne comportaient aucune difficulté insurmontable pour un joggeur entraîné régulièrement. La présence de groupes musicaux (fanfares, djembé, trompes de chasse) ainsi que les nombreux ravitaillements (dont ceux en bières locales) et épongeages entretenaient l’ardeur.

Challenge de la convivialité, de la fête et des grands terroirs à Habay

Le fait que les « Forges » fassent partie du Challenge de la convivialité, de la fête et des grands terroirs – tout un programme ! – se manifestait, outre par la dégustation des crus du terroir – Rulles et Orval, les animations le long du parcours, le repas convivial et la soirée dansante, aussi par la participation de nombreux coureurs français costumés, un aspect fêtard de la course à pied en France évoqué dans le livre Marathonien de coeur et d’esprit.

Le 21 juillet 2012, jour de la fête nationale belge, le Challenge Delhalle fera étape à Louette St. Pierre (près de Gedinne) pour la 31ème édition de l’Ardennaise, organisée sur 22 km 800 et presque entièrement sur chemins forestiers par le Jogging Club Croix-Scaille.

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*