La Marchoise – Challenge Condruzien à Marche-en-Famenne (15.09.2012)

King Charles, compagnon cavalier

A la descente du TGV à la gare de Lyon Part Dieu, destination d’un déplacement professionnel de deux jours dont l’aller fut accompagné d’un ravissant épagneul nain cavalier King Charles, il régnait, mardi, une température de 30° C. Le temps d’un premier rendez-vous d’affaires, de gros nuages noirs s’étaient agglomérés dans le ciel et Lyon ne tarda pas à être submergée par de violents orages et des pluies abondantes. Les ASICS Trainer restèrent au fond du sac de voyage et la sortie d’entraînement dans le parc urbain de la Tête d’Or (ouvert en 1857 et contemporain du Central Park de New York, aujourd’hui paradis d’une foule de joggeurs) fut remplacée par une visite à « Mon Bistrot à Moi », un restaurant jeune et agréable d’un excellent rapport qualité-prix dans le quartier des Brotteaux (non loin de la gare de Lyon Part Dieu).

La salade bressane (des foies de volaille sautés servis sur des bouquets de mâche et des fonds d’artichauts cuits, accompagnés d’une vinaigrette parfumée à la moutarde et au citron et allongée d’une cuillère à café de cognac et de porto), la pièce de boeuf saignante aux girolles et le tiramisu aux framboises ainsi qu’un verre de vin blanc et un autre de vin rouge du Rhône ravivèrent les idées de création d’entreprise qui avaient germé pendant la traversée de Spontin pour se rendre au fil du Bocq au jogging d’Evrehailles (Challenge Delhalle), le samedi précédent.

Institut Sainte-Julie, adresse du jour à Marche-en-Famenne

C’est dans le même état d’esprit plaisir, nature et entreprise que Marathonien de coeur et d’esprit – excusez le détour, on y arrive ! Mais qui vous avait dit que le livre ne parlait que de course? – avait choisi la Marchoise (Challenge Condruzien et Challenge Famenne-Ardenne) comme course de la semaine. Les attentes étaient grandes. En effet, Test Achats a classé Marche-en-Famenne première ville de Wallonie et sixième de Belgique (derrière Bruges, Hasselt, Louvain, Genk et Gand) parmi les villes où il fait bon vivre et la Marchoise était organisée par le club Trail Attitude Famennoise, toute une philosophie en soi.

La Marchoise, km 1

La Marchoise fait incontestablement partie de ces courses trois étoiles (« valant le déplacement », suivant le système de cotation du guide gastronomique bien connu) qui font du Challenge Condruzien le challenge de courses à pied sans doute le plus scénique de Wallonie. En plus d’avoir prévu un vaste parking, des vestiaires avec douches, une petite restauration et une généreuse tombola, Etienne et son bataillon orange de Trail Attitude Famennoise avaient soigneusement balisé un parcours nature exigeant et de toute beauté sur 12 km 300 d’une dénivellation positive de 200 mètres à travers bois et campagne. Au moment de déguster les fruits de la région offerts à l’arrivée, nombreux furent les participants – 245 sur la grande distance et 77 sur les 5,1 km – à exprimer leur ravissement.

La Marchoise, km 2

La recherche d’opportunités entrepreneuriales dans la première ville de Wallonie où il fait bon vivre fut remise à une prochaine visite car, le départ de la course ayant été donné à 18 heures, après la dernière Chouffe du jour à parler Corrida du Beaujolais Nouveau (16.11.2012), 10 Miles de la Chandeleur et Trail Grimace du Grand-Georges avec Etienne et sa charmante Catherine de Russie, Marche-en-Famenne était déjà passablement endormie.

La prochaine manche du Challenge Condruzien de jogging sera Li Binamêye des d’Zys, le samedi 29 septembre 2012 à 16 heures 30, à Fraiture-en-Condroz. Trois distances figureront au programme: 19 km 500, 9 km 300 et 3 km.

Le livre Marathonien de coeur et d’esprit (12,50 €) peut être commandé directement sur ce site en double-cliquant ici. Si vous aimez cet article, ne manquez pas de le recommander sur Facebook ou Twitter !

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*