Le jogging aux temps du corona

Les joggeurs seraient-ils devenus de pires nuisances que les trottinettes électriques en ville et que ces chiens pas toujours accommodants fréquentant les sentiers de nos bois et campagnes sans être tenus en laisse ?

Certes, si, promeneur du dimanche, vous rencontrez au détour d’un bois un joggeur ruisselant et soufflant comme un phoque qui détourne son souffle puissant vers vous pour vous saluer dans un ahanement rauque et une exhalaison profonde, ce n’est pas glamour aux temps du corona.

N’empêche, à défaut de s’infliger la corvée des achats de première nécessité qui s’apparente à un nième épisode de The Walking Dead, cette série d’horreur américaine mettant en scène des zombies ayant survécu à l’apocalypse, le jogging constitue pour beaucoup un judicieux exutoire pour s’extraire de chez eux et d’eux-mêmes et nul doute que cette possibilité qu’offre la pratique de la course à pied n’ait suscité de nouvelles vocations.

A moins que vos pantalons, longs ou courts qu’importe, en fibre élastomère n’aient servi à approvisionner l’atelier familial de masques ou n’aient été produits dans quelque atelier chinois, à Wuhan en particulier, ce qui pourrait aux yeux de bon nombre les rendre impropres à l’usage par les temps qui courent (eux aussi), à moins que, donc – la pratique du jogging est non seulement permise mais même conseillée, surtout, ami·e·s, que l’air n’a plus été aussi pur qu’aujourd’hui depuis le début de la révolution industrielle.

Jogger est donc désormais aussi politiquement correct que l’écriture inclusive, pour autant que vous ne projetiez pas vos aérosols dans la figure des braves piétons poussant leurs caddies surchargés et – une étude belgo-néerlandaise le préconise – vous restiez à dix mètres au moins de tout ce qui bouge, car il est devenu difficile de faire la différence entre un inoffensif piéton avec un masque fabrication maison et un ours mal léché avec une muselière.

* * *

Pour recevoir directement un lien vers les articles de Marathonien-coeur-esprit.com dans votre boîte mail, veuillez vous abonner à la newsletter via l’onglet « Newsletter » sur le site ou en envoyer la demande à l’adresse de contact reprise sur le site (voir l’onglet « Contact »).

Merci d’inviter vos amis et connaissances à en faire de même ! Si cela ne vous intéressait plus, vous avez la possibilité de vous désabonner de la même manière qu’exposée ci-dessus.

Facebook ayant décidé sans raison apparente, ni explication, malgré plusieurs demandes, de bloquer l’url du site Marathonien-coeur-esprit.com, il n’est plus possible à qui que ce soit d’envoyer un lien vers un quelconque article du site sur ce merveilleux réseau « social ». L’incitation à une pratique saine du sport et à la lecture y serait-elle considérée comme activité répréhensible ?

Tagué avec: ,
Posté dans Connaissance de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*