Le Cross de Bousval – Challenge Delhalle (03.03.2013)

Les habitués du Challenge Delhalle se firent quelque peu décoiffer au Cross de Bousval qui avait attiré 725 participants dimanche après-midi. En effet, le vainqueur, Mats Lunders, survola cette deuxième manche à plus de 18 km/h, couvrant les 14 km 250 (et probablement plus, comme on vous l’explique par la suite) en 47 min 47 s (3 min 18 s de moyenne au km). Ce vainqueur inattendu, qui avait toutefois remporté la Descente de la Lesse en 2010, à l’âge de 19 ans, au Challenge Delhalle, est le champion de Belgique 2011 et 2012 sur 5000 m. Originaire de Lierre, âgé de 22 ans et entraîné par Véronique Collard, cet athlète d’1 m 86 et 64 kg vaut 13 min 37 s 48/100 sur 5000 m et 28 min 35 s 71/100 sur 10.000 m. Avec ces temps, il décrocha deux sélections pour les championnats d’Europe en 2012 à Helsinki, où il était le plus jeune concurrent sur les deux distances. Le deuxième classé du Cross de Bousval (et déjà deuxième de cette Descente de la Lesse 2010), Abdeljebber Sihammane, termina à plus de deux minutes !

Etait-ce la conséquence de l’arrivée d’un nouveau régisseur, toujours est-il que le Cross de Bousval s’était fait un peu plus trail avec l’inauguration d’un nouveau tronçon plus nature, terre et pierres qui menait à la Chapelle du Try-au-Chêne. Du coup, plus personne, pas même le nouveau régisseur, ne pouvait affirmer avec certitude quelle était la distance du parcours, sauf qu’elle était supérieure à celle de l’an dernier… Ne doutons pas que d’ici l’an prochain, un membre éminent du comité d’organisation ne calcule la distance exacte à la roue d’arpenteur afin de clore les supputations. Ceci dit, le nouveau parcours emporta l’unanimité, même la souriante Louise Deldicque s’en étant accommodée pour s’imposer chez les femmes en 57 min 11 s (temps réel, soit une moyenne supérieure à 15 km/h) et prendre sa revanche sur sa rivale victorieuse dans la première manche du Challenge Delhalle 2013 à Erpent.

Le Cross de Bousval fut malheureusement émaillé d’un incident dont les conséquences auraient pu être dramatiques et qui opposa un automobiliste imprudent et belliqueux à un groupe de joggeurs venus à la rescousse d’un des leurs, victime d’une agression de la part de l’emporté. Qu’il y ait ou non eu provocation d’un côté ou de l’autre, les joggeurs sont toujours perdants dans ce type de situation. Outre que, sauf erreur, ils restent tenus de se conformer aux règles de la circulation, ils sont bien avisés de garder présent à l’esprit qu’ils sont extrêmement vulnérables face aux usagers motorisés, en particulier ceux dont le véhicule constitue l’appendice le plus proéminent de leur personnalité. Enfin, ne serait-il pas infiniment regrettable que la survenance de tels incidents n’incite finalement les pouvoirs publics, toujours mus des meilleures intentions lorsqu’il s’agit d’édicter un règlement dans un domaine dont ils n’ont qu’une connaissance sommaire, à imposer plus de contraintes encore aux organisateurs de joggings, ou ne découragent ces derniers de continuer et de s’exposer à des risques qu’ils ne maîtrisent plus ?

A cet égard, si vous vous étiez étonnés de ce que le pourtour du champ au km 11 ait été balisé d’un ruban rouge et blanc, sachez que le passage du peloton sur ledit champ en 2012 avait coûté 200 € d’indemnisation aux organisateurs du Cross de Bousval…

Puisse le 22ème Jogging du Ronvau comptant pour le Challenge du Brabant Wallon, samedi prochain 9 mars 2013 à 15 heures à Chaumont-Gistoux, permettre à chacun de retrouver la sérénité sur ses 12 km 200, “dans un écrin de verdure aux coeur des Ardennes brabançonnes”. Retrouvez-y Marathonien de coeur et d’esprit, ravi de vous y dédicacer le livre que vous pouvez d’ores et déjà commander via ce lien: commander.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*