Challenge Delhalle – Cross de Bousval : La bourrée des labourés

Quand un grain mêlé de grêle vous surprend en rase campagne à une heure du départ d’une course, fût-elle un cross, l’envie ne vous prend-elle pas de faire demi-tour ? Ne tendriez-vous pas à oublier que le premier tiers des 15 kilomètres de la course en question, bien que ça monte et ça descende un tantinet, se déroule sur du tarmac ? Vos appréhensions modulées par des « j’y vais, j’y vais pas » ne se focaliseraient-elles pas sur ces portions glaiseuses et glaireuses de parcours dont vous vous souviendriez qu’elles traversent des champs sur plusieurs kilomètres avec pour seul intermède, pavé et bétonné, une ascension qui vous mènerait directement de l’église au cimetière ?

Sur les 590 inscrits, ils furent 562 dont 130 femmes à prendre le départ de la 38e édition du Cross de Bousval, l’une des plus anciennes courses hors stade du pays, et 556 à le terminer malgré que les pluies du jour et des autres jours en aient transformé plusieurs kilomètres en patinoire, vous forçant dans ce charmant village typique du Brabant wallon, arc-bouté sur la Dyle, à danser la bourrée des labourés pour éviter de valser ou, si, bienheureux, vous étiez parti en dernier, à admirer gonflées par l’aquilon ces mantes délurées rendant grâce à ceux qui imploraient miséricorde quand à l’entrée du 6e kilomètre et par la suite les rafales vous claquaient le grésil au visage.

Cette édition épique de la doyenne des courses d’un Challenge Delhalle encore plus nature que d’habitude couronna ceux qui profitèrent au mieux des rares éclaircies : Jérôme Philippe (51:08) vainqueur devant Sergio Strollo (52:07) et Thomas Loquet (52:24) chez les hommes, Virginie Vandroogenbroeck (58:43, classée à une remarquable 23e place au scratch général) en surclassement chez les femmes. Ayant déjà remporté huit fois le Challenge Delhalle (six fois en catégorie dames et deux fois chez les aînées 1), si Virginie Vandroogenbroeck remportait à nouveau le Challenge Delhalle, elle égalerait le record de Marie-Paule Ketelslegers, lauréate cinq fois (1992-1996) chez les aînées 1 et quatre fois (1997-2000) chez les aînées 2.

Deux autres courses agrémentaient le programme du jour. Elles étaient destinées aux adhérents des programmes Je cours pour ma forme (JCPMF). Une course sur 5 km réunit 91 inscrits, tous partants et tous arrivés. Une autre sur 10 km avait attiré 118 inscrits dont 111 franchirent la ligne d’arrivée. Les résultats complets de ces différentes épreuves sont disponibles via le lien suivant: Cross de Bousval 2016.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

 

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*