Challenge de la Ville de Namur à Flawinne – Le Jogging des Gozettis (14.10.2012)

Nathalie, figure emblématique du Challenge de la Ville de Namur

En ce dimanche où tout le monde avait sorti la voiture, y compris apparemment certains qui n’en avait plus l’usage depuis un certain temps, Marathonien de coeur et d’esprit avait fait élection du Jogging des Gozettis, antépénultième manche du Challenge de la Ville de Namur à Flawinne, comme escapade du week-end.

Quelques instants avant le départ

Drève Flovana

Depuis la fusion des communes il y a 35 ans, Flawinne, village de quelque quatre mille quatre cent habitants en bord de Sambre, a intégré la Ville de Namur, capitale de la Région wallonne. Connue notamment pour ses casernes et ses commandos ainsi que pour son club de foot, le Standard, voisin de l’Etoile Rouge de Belgrade (cela ne s’invente pas!), Flawinne aurait des origines remontant à la préhistoire. Une étymologie rapproche le nom du village de la découverte de la tombe d’un citoyen romain du nom de Flavinius (ou Flavianus). Les Romains s’établirent à la faveur de la conquête de Jules César et leur présence fut attestée par la découverte de nombreuses pièces de monnaie datant des deux premiers siècles de notre ère.

Le château et ses murailles

C’est par une température inférieure à 10° C que les 169 conquérants du jour, dont certains s’étaient emmitouflés comme en plein hiver, prirent le départ. Les organisateurs de cette sympathique manifestation avaient eu la judicieuse initiative de reporter leur épreuve du matin à l’après-midi en raison des élections.

De la Sambre toute proche, l’on ne vit pas grand chose car l’ingénieux parcours formait, au départ du centre sportif local, une sorte de « huit » vallonné d’environ dix kilomètres et utilisait au mieux la cartographie du village. Il empruntait des chemins à travers la campagne et le Bois de la Flache et, à l’aller et au retour, il longeait la Drève Flovana et les murailles du Château de Flawinne, les portions de tarmac étant ainsi fort réduites.

Dans le Bois de la Flache

Compte-tenu des abondantes averses de pluie de la veille, ce fut aussi un petit miracle qu’il n’ait pas fallu chausser des bottes de sept lieues pour franchir les flaques et passages boueux. Le temps sec et ensoleillé du matin avait permis à la terre d’absorber le trop plein. Les tronçons plus gras n’entravèrent guère la progression des concurrents comme en témoignent les performances chronométriques des meilleurs et personnelles de quelques autres se contentant de courir et ne jouant pas au photographe amateur…

Quant au nom du jogging, il provient de ce que l’on surnomme les habitants de Flawinne « les Gozettis », du fait que c’est à Flawinne que l’on dégusterait les meilleurs spécimens de cette spécialité culinaire namuroise, les gosettes aux fruits!

Le livre Marathonien de coeur et d’esprit (12,50 € pour 176 pages d’une impression soignée) comportent des récits personnels sur neuf marathons phares en Europe (Rome, Madrid, Copenhague, Berlin, Lisbonne, Barcelone, Paris, Siebengebirge – dans les Hautes Fagnes allemandes – et Las Palmas de Gran Canaria) ainsi qu’un regard sur trente participations consécutives aux 20 Km de Bruxelles. Il peut être acheté directement chez l’éditeur Texquis en double-cliquant sur le lien ici!

Tagué avec: ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*