Challenge de jogging du Brabant Wallon à Oisquercq : Saint Martin ou Saint Matthieu ?

Challenge du Brabant Wallon - Jogging d'OisquercqLa 22e édition du Jogging d’Oisquercq, agreste village sis dans la virginale vallée de la Sennette, constituait samedi la 16e étape du Challenge du Brabant Wallon 2016. Malgré la concurrence de 28 autres joggings répartis sur les trois jours de cette fin de semaine, 558 joggeurs y participèrent (457 sur la grande distance et 101 sur les 5,4 km).

Outre de son jogging, le village s’enorgueillit de son église Saint-Martin dont la tour romane date de la fin du XIIe siècle. Selon le récit qu’en a fait son contemporain Sulpice Sévère, Martin, encore simple catéchumène et soldat en poste à Amiens, trouva par un hiver de grand gel à la porte de la ville un homme mourant de froid. Ce voyant, Martin partagea son manteau de son arme de service et en donna la moitié au pauvre hère. Pour l’historienne Luce Pietri, ce serait aussi en raison de ses dons de guérisseur qui soulageait la souffrance des corps que Martin aurait rempli au IVe siècle sa mission de médecin des âmes confiées à sa vigilance sacerdotale.

Point ne fut besoin de partager sa chlamyde au Jogging d’Oisquercq. Après que les pluies du matin se furent dissipées, un beau soleil réchauffait la Sennette et ses flancs tantôt doux et fertiles, tantôt escarpés et arides (il en va de la nature comme de la vie). Comme les deux années précédentes, l’on ne partait plus de la plaine de jeux, mais de l’école communale située à la place des Grées du Lou, en face de l’église. Le parcours s’en trouve raccourci d’un kilomètre par rapport à l’ancien mais agrémenté d’un double « mur » à quelques encablures de l’arrivée, en plus des habituelles longues montées des 3e et 8e kilomètres qui confèrent à l’ensemble son dénivelé positif de quelque 260 mètres pour une distance de 11 km 250.

Quelques dizaines de concurrents ajoutèrent à ce parcours une touche personnelle qui loin de les soulager du supplice sévère ajouta à la souffrance des corps en leur faisant faire un détour par on ne sait quels chemins creux dans la confusion desquels certains finirent par miraculeusement retrouver le peloton de leurs poursuivants (!) et d’autres les croiser ! En attendant que Salomon et sa Reine de Saba armés de leur vigilance sacerdotale rendent leur jugement, que ces victimes de la martyrologie du jogging confient leurs souffrances physiques et métaphysiques à Saint Martin et méditent ces paroles d’un autre saint, Matthieu : « Plusieurs des derniers seront les premiers, et plusieurs des derniers seront les premiers. »

* * *

Le prochain jogging du Challenge du Brabant Wallon 2016 aura lieu à Nil-Saint-Vincent (Walhain-Saint-Paul), le samedi 20 août à 15 heures, sur une distance unique de 10 km 850.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec:
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*