Marathon de Séville (21.02.2016) : Sold out ! (13.000 participants)

Comme d’habitude, le Marathon de Séville, label de bronze de l’IAAF (Fédération internationale) pour la troisième fois et classé cinq étoiles par la European Athletics Association, a fait le plein d’inscriptions plusieurs semaines à l’avance. Dans un souci de qualité de l’organisation, le nombre de dossards attribués est limité à 13.000.

En cette année olympique, le Marathon de Séville servira de support au championnat national espagnol de marathon et offrira une qualification directe pour les Jeux de Rio 2016 aux champions nationaux masculin et féminin pour autant qu’ils remplissent les critères. Ce marathon étant l’un des plus plats d’Europe, il a aussi attiré plusieurs athlètes internationaux en quête d’un chrono.

Le Kényan Cosmas Kiplimo Lagat (20 ans, détenteur du record de l’épreuve en 2:08:33 depuis 2014 à l’occasion de ses très jeunes débuts sur la distance), sera à nouveau au départ. Sur le papier, il n’est toutefois pas le coureur le plus rapide du lot. L’Ethiopien Berhanu Shiferaw (22 ans, notamment 2e du Marathon de Pékin et 9e du Marathon de Séoul en 2015) qui peut se targuer d’un record personnel de 2:04:48 et le Marocain Adil Anani (35 ans, 10e du Marathon de Boston 2014) dont le palmarès affiche un chrono de 2:07:43, ont déjà couru un marathon plus vite que le jeune Kényan recordman de l’épreuve. Trois autres coureurs étrangers sont susceptibles de se mêler à la lutte aux avant-postes : le Zimbabwéen Cutbert Nyansango (33 ans, record personnel : 2:09:52), l’Erythréen Dawitt Weldeselasie (2e du Semi-Marathon de Valence en 2015, 60:26) et le Marocain Ahouchar (40 ans, 9e du Maraton de Valence 2015).

Pour d’autres, il s’agira avant tout de décrocher ou de conforter une qualification olympique. L’on pense ici au Belge Abdelhadi El Hachimi (41 ans, 16e du championnat du monde et 2e du Marathon de Dusseldorf en 2015, RP : 2:11:30) ainsi qu’aux Allemands Philipp Pflieger (28 ans, 16e du Marathon de Berlin 2015 en 2:12:50), André Pollmächar (32 ans, RP : 2:13:05) et Steffen Uliczka (15e du Semi-Marathon de Berlin 2015, 1:04:16) auxquels il conviendrait d’ajouter les athlètes d’Afrique du Sud, d’Ouganda, de Tanzanie, de Turquie, du Portugal et d’Argentine qui ont déjà atteint les normes olympiques ou s’en sont approchés, sans oublier les Espagnols (Alemayehu Bezabeh Desta, un champion du 5.000 m et du 10.000 m, Jesus Espana Cobo, autre champion de la piste et ancien athlète olympique, Raphael Iglesias Dominguez, ancien champion d’Espagne de marathon et quelques autres athlètes valant entre 2:10:00 et 2:14:00).

Le peloton féminin devrait être emmené par la Kényane Miriam Wangari (36 ans, RP : 2:27:53) et être composé à l’avant de la Brésilienne Marily Dos Santos (37 ans, 2:31:55), des Ethiopiennes Marta Tigabea (25 ans, 2e du Marathon de Madrid 2015, 2:31:54) et Zerife Worku Boku (32 ans, 2:32:59) et de trois Kenyanes ayant déjà couru sur marathon en moins de 2:35:00.

La présence du Belge Roger Königs (2:22:54 sur marathon et 1:08:29 sur semi-marathon) sur la liste des participants du « sub-top » annonce-t-elle une nouvelle tentative de son épouse Ferahiwat Gamachu Tulu de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio, après le Marathon de Francfort que les époux Königs avaient terminé « bras dessus, bras dessous » en octobre en 2:40:40 ? (Photos : Marathon de Séville)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*