1:59:59 : « Breaking2 », trois marathoniens en route pour décrocher la lune

breaking2-hero-group« Décrocher la lune » : obtenir l’impossible, selon le dictionnaire. C’est la mission que la marque Nike a assignée aux trois athlètes qu’elle a sélectionnés pour tenter de franchir, dans le cadre de son projet baptisé Breaking2, le seuil des deux heures sur le marathon.

Beaucoup considèrent cette prouesse comme impossible. En effet, cela revient à améliorer l’actuel record du monde du Kényan Dennis Kimetto (2:02:57 à Berlin en 2014) de 3%, soit de courir chaque kilomètre 4 sec 22/100 plus vite (2 min 50 s 61/100 au lieu de 2 min 54 s 83/100), ce qui, pour paraphraser Neil Armstrong, le premier homme ayant marché sur la lune, est un petit pas pour l’humanité, mais un bond de géant pour un homme.

L’impossible est-il à notre portée?

Pour atteindre cet objectif, la marque américaine a constitué une équipe multidisciplinaire de spécialistes éminents dans les domaines de la science et du sport afin d’adopter une approche holiste des athlètes, des produits, de la préparation, de la nutrition et de l’environnement. « Le projet Breaking2, déclare Nike, fournit l’opportunité d’explorer si l’impossible est à notre portée. C’est l’incarnation ultime de ce que nous considérons comme notre raison d’être : être une source d’inspiration et d’innovation pour chaque athlète sur la planète. »

Le seul échec serait, selon la marque, de manquer d’audace. Pour réaliser son défi, elle a fait appel à un trio de super cracks, le Kényan Eliud Kipchoge (5/11/1984, 32 ans), l’Erythréen Zersenay Tadese (8/2/1982, 34 ans) et l’Ethiopien Lelisa Desisa (14/1/1990, 26 ans).

Eliud Kipchoge

Ne s’étant consacré à la course à pied qu’après avoir terminé ses études secondaires, entraîné depuis ses débuts par Patrick Sang, Eliud Kipchoge se signala à l’attention générale en 2003 lorsqu’il enleva à l’âge de 19 ans le titre de champion du monde sur 5000 m en 12:52:79 devant le Marocain Hicham El Guerrouj et l’Ethiopien Kenenisa Bekele. Battus par ces deux derniers sur le 5000 m des J.O. d’Athènes en 2004, le Kényan dut s’y contenter d’une médaille de bronze et, en 2008 à Pékin, il retrouva à nouveau sur sa route Kenenisa Bekele qui le priva de la médaille d’or olympique.

Kipchoge fit des débuts fracassants sur marathon en 2013 à Hambourg où il battit le record local en 2:05:30. Cette victoire fut suivie d’une deuxième place à Berlin la même année (2:04:05) et de six victoires consécutives au plus haut niveau (Rotterdam 2014, 2:05:00 ; Chicago 2014, 2:04:11 ; Londres 2015, 2:04:42 ; Berlin 2015, 2:04:00 ; Londres 2016, 2:03:05 et première médaille d’or olympique aux Jeux de Rio 2016, 2:08:44).

Zersenay Tadese

Zersenay Tadese fut jusqu’à présent avant tout un spécialiste du semi-marathon. Il s’adjugea quatre fois consécutivement le titre de champion du monde (2006-2009) et un cinquième titre en 2012 sur la distance dont il détient le record du monde en 58:23, un chrono obtenu lors du Semi-Marathon de Lisbonne en 2010. Il fut aussi un excellent coureur de cross (une médaille d’or, deux d’argent et une de bronze aux championnats du monde sur la longue distance) et participa aux quatre derniers Jeux Olympiques (2004, 2008, 2012, 2016). En 2009, il réussit un exploit que seul le Kényan Paul Tergat avait réalisé avant lui, celui d’enlever la même année une médaille aux championnats du monde sur trois types différents de surface (le bronze en cross country, l’argent sur piste en 10.000 m et l’or sur route en semi-marathon). Son record personnel n’est toutefois actuellement que de 2:10:41 sur marathon (Londres 2012).

Lelisa Desisa

Lelisa Desisa, le plus jeune du trio, fit ses débuts sur marathon en 2013 à Dubai. Il s’y imposa en 2:04:45, l’un des chronos les plus rapides sur marathon pour une première participation et son meilleur chrono à ce jour. Quelques mois plus tard en 2013, il remporta l’édition tragiquement célèbre du Marathon de Boston. Dans un geste unanimement apprécié, il rendit sa médaille de vainqueur à la ville de Boston en hommage aux victimes de l’attentat à la bombe qui l’endeuilla cette année-là. Desisa se classa à nouveau premier du Marathon de Boston en 2015 et termina deuxième en 2016 derrière son compatriote Lemi Berhanu.

L’encadrement des athlètes comportera des experts en bio-mécanique, coaching, design, développement des matériaux, nutrition, psychologie et physiologie du sport. Nike annoncera en 2017 quand et où la tentative de franchissement du seuil des 2 heures sur marathon aura lieu. A suivre sur la page d’accueil de Marathonien de coeur et d’esprit. (Photos : Nike)

breaking2-1-59-59

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Dépassement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*