Alexandra Tondeur, le triathlon et l’excellence comme habitude

« Docteur, je veux gagner l’Ironman d’Hawaii. » Non, Alexandra Tondeur n’a pas pris rendez-vous chez un psychiatre. C’est à un spécialiste du sport qu’elle s’adresse. « Tu en es capable », lui répond-il. « A ce jour, j’ignore s’il plaisantait. Je préfère ne pas savoir », avoua-t-elle au Ry Country Club de Wavre où elle avait convié vendredi, jour de ses 28 ans, famille, amis et sponsors à la présentation de sa saison de triathlon.

Le triathlon est repris au programme olympique depuis les Jeux de l’an 2000 à Sydney dans une version courte (1,5 km de natation, 40 km de vélo, 10 km de course à pied). C’est la distance sur laquelle Alexandra Tondeur connut un premier grand succès en triathlon, à Gérardmer dans les Vosges. Après une année 2010 en tant que professionnelle sur le circuit ITU, elle dut arrêter le triathlon en 2011 et 2012 en raison d’une blessure à l’épaule et elle se consacra au cyclisme et au duathlon. Elle ne reprit le triathlon qu’en 2013. Elle fit ses débuts sur la longue distance 70.3 (1,9 km de natation, 90 km de vélo, 21 km de course à pied) en 2014. 2015 sera sa deuxième année professionnelle sur le circuit Ironman.

Avant d’aller chercher la victoire dans l’Ironman d’Hawaii, les objectifs d’Alexandra Tondeur seront d’intégrer le Top 15 aux championnats d’Europe, le Top 30 aux championnats du monde et le Top 60 dans le classement mondial du circuit Ironman 70.3 Pro. A plus long terme, elle visera à entrer dans le Top 30 du classement mondial Ironman Pro (3,8 km de natation, 180 km de vélo, 42 km de course à pied) et à se qualifier pour l’Ironman Pro Hawaii World Championship (le championnat du monde de la spécialité).

« Anything is possible », cette devise des Ironmen, « Warriex » en a fait la sienne. Si vous avez le bourdon, allez la voir, elle vous remettra d’aplomb ! Elle vous fera faire le plein de positive attitude. « Don’t wait for the perfect moment, take the moment and make it perfect ! » (N’attendez pas que le moment soit parfait, saisissez le moment et rendez-le parfait.) Et, si vous ne savez pas comment vous y prendre, elle vous répétera ces paroles d’Aristote, triathlète de la pensée au 4e siècle avant notre ère : « L’excellence est un art que l’on n’atteint que par l’exercice constant. Nous sommes ce que nous faisons de manière répétée. L’excellence n’est donc pas un acte mais une habitude. »

Alex aura l’occasion de s’en souvenir au cours de cette saison qui la verra concourir à Cannes (19 avril), Aix-en-Provence (3 mai), Barcelone (17 mai), Raleigh (USA – 31 mai), dans le Staffordshire (14 juin), à Luxembourg (20 juin) et dans le championnat d’Europe en Allemagne (9 août) afin de récolter les points nécessaires en vue d’une qualification pour le championnat du monde Ironman 70.3 (29 août, Autriche). Elle envisage de parachever sa saison par un Ironman complet à Majorque (26 septembre).

« Warriex » ne se pose pas de questions. Suivant le motto des SEALs (la force spéciale de l’US Navy), elle sait que « la seule journée facile, c’était hier » et elle dit d’elle-même : « je ne renonce jamais. »

« You can quit if you want, and no one will care. But you will know for the rest of your life ! » Qui a dit cela? C’est un officier naval américain, stationné sur une île du Pacifique où il eut l’idée de combiner les trois épreuves sportives les plus dures qui s’y déroulaient en une seule compétition. Il s’agit d’un certain John Collins. Le co-fondateur de l’Ironman d’Hawaii. « Abandonne si tu veux, et personne ne s’en souciera. Mais tu t’en souviendras pour le restant de tes jours ! »

 * * *

N’attendez pas que le moment soit parfait, saisissez le moment présent pour faire le plein de positive attitude, apportez votre soutien aux arts et aux lettres belges ainsi qu’à ce site : commandez le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix modique de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés sur ce site concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Suivez aussi Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook www.facebook.com/marathonien.coeur.esprit et sur Twitter @Marathonience.

 

Tagué avec: , , ,
Posté dans Dépassement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*