20 Km de Bruxelles 2019 : Mémorables 40es et devoir de mémoire

Cette édition mémorable des 20 Km de Bruxelles (40e anniversaire, près de 34.000 finishers, un tiers de femmes, proportion en progression constante vers l’égalité des sexes constatée ailleurs – aux Etats-Unis par exemple –, 137 nations représentées) ne peut nous faire oublier que nous remontions autrefois la rue de la Loi, après avoir traversé le rond-point Robert Schuman, du nom de l’un des pères fondateurs de l’idée européenne (avec Jean Monnet, Konrad Adenauer, Johan Willem Beyen, Paul-Henri Spaak, Joseph Bech et Alcide De Gasperi), et que désormais nous bifurquons à gauche sur le rond-point, dans la rue Froissart, et remontons par la rue Belliard.

Autrefois, c’était avant que le terrorisme islamiste ne frappe à Bruxelles, le 22 mars 2016, tue 32 personnes et en blesse 340 autres, à l’aéroport de Bruxelles et dans une rame de métro à la station Maelbeek, devant laquelle, depuis lors, et ce n’est pas un hasard, les coureurs ne passent donc plus. Cette année-là, les 20 Km de Bruxelles ont perdu leur innocence.

A la veille des élections européennes, fédérales et régionales belges de ce 26 mai, les blocs de béton qui agrémentent désormais le parcours des 20 Km de Bruxelles et l’important dispositif policier qui le cerne doivent nous rappeler que les partis qui ne condamnent pas avec la plus grande fermeté les idéologies mortifères, voire, pire, qui encouragent le radicalisme, l’intégrisme et le barbarisme (que l’on songe au tract électoral distribué à Bruxelles par ce parti se proclamant pour l’autorisation de l’abattage des animaux sans étourdissement), ces partis ne méritent pas nos suffrages dans une société qui se veut démocratique et fondée sur des institutions laïques.

Quant aux aspects purement sportifs des 20 Km de Bruxelles, gageons que la presse officielle et subsidiée vous aura informés à satiété. Epinglons toutefois le bien sympathique podium féminin qu’a rendu cette 40e édition des 20 Km de Bruxelles, avec Alexandra Tondeur (32 ans, 1:13:04), Amélie Saussez (31 ans, 1:14:16) et Hélène Depoorter (31 ans, 1:17:41), « road-runneuses » que l’on a vues au départ d’épreuves des challenges de jogging régionaux, Challenge du Brabant wallon et Challenge Delhalle en particulier, et le beau vainqueur « hommes », Valentin Poncelet (27 ans, 1:00:34) devant Nick Van Peborgh (1:02:31) et Justin Mahieu (1:02:42). (Photos : 20 Km de Bruxelles)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*