Rennsteiglauf 2016 : participation record au « marathon préféré d’Europe »

Rennsteiglauf 2016D’après le magazine en ligne « pure player » Marathon4You.de, dont le dernier sondage annuel a récolté 13.564 votes se répartissant sur 222 organisations, le GutsMuths Rennsteiglauf est « le marathon préféré d’Europe » devant le Marathon de la Jungfrau et celui de la ville de Hambourg. L’échantillon de ce sondage n’est pas « scientifique » puisque participaient au vote ceux qui en avaient envie et la comparaison entre un marathon nature et un marathon citadin n’est pas évidente, mais, ce qui dénote de l’intérêt de ce grand rendez-vous de la course à pied nature en Allemagne, le Rennsteiglauf Marathon arrive en sixième position des plus grands marathons allemands au nombre des finishers après ceux de Berlin, Hambourg, Francfort, Munich et Cologne. De surcroît, le marathon proprement dit ne représente qu’une partie du Rennsteiglauf dont le programme est complété par un super-marathon de 72 km, un semi-marathon et des marches nordiques (17 et 35 km). Au total, plus de 16.400 coureurs et marcheurs (un record en 44 éditions!) se sont égayés samedi dans la réserve naturelle de la Thuringe. Ils étaient plus de 2200 super-marathoniens à Eisenach pour les 72 km, plus de 3100 marathoniens à Neuhaus am Rennweg, près de 8000 semi-marathoniens à Oberhof. Contrairement aux années précédentes où les températures ne dépassaient pas les 10° C et où, lors d’une édition, la neige était tombée la veille, la météo, samedi, était ensoleillée et printanière.Rennsteig

Organisation

Selon le journal local Freies Wort, le bénéfice économique du Rennsteiglauf pour cette région qui était le poumon vert de l’ancienne RDA d’avant la réunification, s’élèverait à 8 millions €. Le comité d’organisation a manifestement le souci de le répartir équitablement entre les entités locales situées le long de ce chemin de grande randonnée qui suit les crêtes des monts de Thuringe, des confins de la Bavière à la Hesse, en pleine forêt, sur 170 km. En effet, les courses démarrent à des endroits différents et les dossards sont distribués sur les lieux de départ des courses et marches et non au point commun d’arrivée à Schmiedefeld am Rennsteig. C’est un inconvénient si les membres de votre groupe s’inscrivent à des épreuves différentes et souhaitent disposer de leurs dossards la veille du jour J ! En effet, d’Eisenach (lieu de départ du super-marathon) à Neuhaus am Rennweg (lieu de départ du marathon), il y a 116 km par la route, soit un trajet d’une heure et demie… L’inscription s’effectue sur le site Internet du Rennsteiglauf et, pour les étrangers, le montant de l’inscription peut se régler en cash sur place. Les droits d’inscription couvrent notamment l’utilisation de bus gratuits le samedi au départ des principaux lieux de villégiature pour amener les concurrents aux différents points de départs ainsi que des navettes en boucle pour les ramener. (18/20)

Parcours

Le départ du marathon a lieu sur la piste d’athlétisme du lycée de Neuhaus situé à 792 m d’altitude. Le peloton traverse le village en montant pour rejoindre une route nationale qu’il descend jusqu’à son entrée en forêt dans le sixième kilomètre. Le parcours présente un dénivelé positif de 769 m et atteint son point culminant à la tour de Masserberg, située au km 18,3 et à une altitude de 841 m. « Roulant » sur sa première moitié, il emprunte sur sa seconde moitié une portion de sentier rocailleux et hérissé de racines et il est agrémenté d’une succession de petites bosses qui, la fatigue s’accumulant, en incitent beaucoup à les gravir en marchant. Avant de courir le marathon du Rennsteiglauf, un néophyte devrait avoir couru un autre marathon, voire s’essayer d’abord sur le semi dont le dénivelé positif est de 351 m et le point culminant, situé à 974 m. Le succès du semi est tel qu’il a obligé les organisateurs à en limiter la participation et à le dédoubler en ajoutant la marche nordique de 17 km. (18/20)

Ambiance

La gymnastique d’avant le départ du marathon (balancements de gauche à droite avec les mains au ciel et bras dessus, bras dessous) est rythmée par la musique folklorique de la fanfare locale et vous plonge dans un état de douce hébétude, même si le réveil a été plutôt matinal, les bus qui vous emmènent au départ du marathon partant vers 6 h 30. (Certains hôtels servent le petit-déjeuner à partir de 2 h 30, les super-marathoniens s’élançant d’Eisenach à 6 h.) Les huit ravitaillements (eau minérale, cola, Apfelschorle, Haferschleime, thé, bière, Wurst) sur le parcours et à l’arrivée du marathon sont eux aussi accompagnés d’une forme ou l’autre de musique et empreints de liesse populaire. Pour le reste, vous êtes libres de méditer en écoutant le chant des oiseaux ou le souffle de la forêt et de bavarder avec votre voisin ou voisine. L’ambiance monte encore de plusieurs crans lors de l’après-course sous le grand chapiteau. (18/20)

Accessibilité

A moins que vous ne veniez des Îles Canaries ou d’une destination méditerranéenne prisée par les Allemands pour son ensoleillement, l’aéroport d’Erfurt-Weimar qui dessert la capitale de la Thuringe ne constitue pas une option pour vous rendre dans la région. L’aéroport international de Francfort, par contre, n’est qu’à environ deux heures. Restent le train (moyennant quelques connexions, certes, mais les trains allemands roulent, ils sont à l’heure et les horaires et transferts sont aménagés pour vous faciliter l’existence) ou la route, la voie préférée par la plupart des participants dont une majorité venait de l’extérieur de la Thuringe. Par la route, Bruxelles est à quelque 600 km, Paris à quelque 800 km. De nombreux types d’hébergements sont disponibles dans la région, du gîte à l’auberge rustique et à l’hôtel 4 étoiles. Beaucoup d’établissements sont toutefois réservés un an à l’avance et affichaient complet. Il vous est aussi loisible de camper sur la prairie à côté de l’arrivée à Schmiedefeld et d’ajouter ce piment à l’aventure. (18/20)

Destination

L’attrait essentiel de la destination réside dans le Rennsteig, la nature étalée à flanc de coteaux et la randonnée. Il paraît douteux que des Rennsteigläufer aient profité de leur séjour dans la région pour visiter les châteaux des environs ou le musée de l’armurerie à Suhl ou pour y découvrir la gastronomie locale. Même à lui seul, le Rennsteig justifie le déplacement, de préférence en groupe et dans un esprit trail consensuel. (18/20)

Le marathon du Rennsteiglauf obtient avec un score global de 90/100 la plus grande distinction au palmarès Marathonien de coeur et d’esprit dont c’était le 60e.

* * *

Les vainqueurs du jour au scratch furent Daniela Oemus (5:55:38) et Marc Schulze (5:17:38) sur le super-marathon de 72 km, Annika Krull (3:08:56) et Marcel Krieghoof (2:36:45) sur le marathon, Nicole Kruhme (1:21:50) et Marcel Bräutigam (1:10:46) sur le semi-marathon. (Photos : Gutsmuths-Rennsteiglauf)

Rennsteiglauf 2016

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*