Ras al-Khaimah, Barcelone : Les semi-marathons les plus rapides du monde ?

Cette chronique vous les ayant présentés la semaine dernière, elle vous restait redevable d’un compte-rendu sur les semi-marathons de Barcelone et de Ras al-Khaimah (ou Ras el Khaïmah, suivant le site officiel du ministère français des Affaires étrangères), deux destinations réputées parmi les plus rapides du monde pour ce qui est du semi-marathon.

Ras al-Khaimah

Deux mille quatre cent un coureurs ont pris part vendredi dernier au semi-marathon de la ville de Ras al-Khaimah dans l’émirat du même nom qui fait partie des Emirats arabes unis, tout comme Dubai, destination prisée pour son marathon au mois de janvier. Les participants (dont 34,4% de femmes) représentaient 95 nationalités. 99% d’entre eux ont terminé l’épreuve, dans des temps moyens de 2:02:21 pour les hommes et 2:16:58 pour les femmes. Le plus jeune coureur était âgé de 15 ans, le plus âgé de 74.

En présence d’une participation élite très relevée, ce sont l’Ethiopien Birhanu Legese et la Kenyane Cynthia Limo qui se sont imposés. Legese (22 ans) a appliqué la tactique qui lui avait déjà réussi à Berlin et à Delhi l’an dernier. Il resta au sein du groupe de tête pendant toute la course et régla son monde au sprint, le Kényan Stanley Biwott (vainqueur du Marathon de New York 2015) finissant dans le même temps (1:00:40). Chez les femmes, la course prit tournure dans le dernier kilomètre lorsque Cynthia Limo (1:06:04) prit quelques enjambées d’avance sur sa compatriote Gladys Cherono (1:06:07), les deux femmes se classant 16e et 17e au scratch général. Les six premières femmes descendirent sous les 67 minutes et cinq d’entre elles améliorèrent leurs records personnels, attestant par là de la rapidité du parcours. (Photo : PhotoRun/RAK Half Marathon)

Barcelone

Le semi-marathon de Barcelone a couronné dimanche deux Kenyans, Vincent Kipruto et Florence Kiplagat, celle-ci pour la troisième fois consécutive. Le vent a empêché les vainqueurs de faire mieux que 1:02:54 pour Kipruto et 1:09:19 pour Kiplagat, laquelle avait été en outre souffrante la semaine précédente. Le vainqueur homme resta ainsi à près de trois minutes du record de l’épreuve (1:00:04) réalisé par Eliud Kipchoge en 2010 et la lauréate mit quatre minutes de plus par rapport aux deux records du monde qu’elle avait établis lors des éditions 2014 et 2015 de ce semi-marathon dans la capitale de la Catalogne.

L’Italien Daniele Meucci (1:02:55), actuel champion d’Europe sur marathon, et l’Ethiopien Abdi Fufa (1:02:57) sont restés dans la foulée du vainqueur jusqu’au sprint final. Chez les femmes, les accessits échurent à la Suédoise Isabellah Andersson (1:10:50) et à la Portugaise Jessica Augusto (1:10:58). L’Allemande Anna Hahner, actuellement qualifiée pour les J.O. de Rio sur marathon, termina neuvième (1:14:03), précédée par ses compatriotes Anja Schneider (4e, 1:11:17), Franziska Reng (5e, 1:12:33) et Katharina Heinig (6e, 1:12:55). Ces performances donneront-elles à ces dernières des rêves olympiques ?

Le seul record officiel qui tomba cette année dans la 26eédition du semi-marathon de Barcelone fut finalement celui du nombre des inscrits : 16.459 dont 34 % d’étrangers qui tous se sont réjouis de l’ambiance et des dix-sept points d’animation destinés à l’entretenir de même que la foulée. (Photo : eDreams Mitja Marathon Barcelona)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: ,
Posté dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*