Marathon de Porto 2014 : L’Ethiopien Serbessa a mis fin à une série de 10 victoires kenyanes

Porto était lumineuse, samedi, sous le soleil et beaucoup se promenaient sur les bords du Douro en tee-shirts et bermudas. Quand l’on évoqua cette météo radieuse et les prévisions pour la course, Tiago Teixeira, cheville ouvrière du Marathon de Porto, se montra pourtant soucieux : « Espérons que demain il fasse comme aujourd’hui ! »

Malgré le vent, les conditions de course furent bonnes, la température n’excédant pas les 15° C, jusqu’à ce que vers 13 h 15 l’on ne put plus confondre les grondements sourds du large avec le roulement des vagues de l’océan contre la digue et que n’éclate un très gros orage. Des trombes d’eau s’abattirent sur les malheureux qui terminèrent en plus de 4 heures 15. Ce sont eux les grands vainqueurs du jour.

Cela n’enlève rien aux mérites de l’Ethiopien Workneh Serbessa (22 ans) qui s’imposa en 2:13:10 (assez loin du record de l’épreuve de Philemon Baaru en 2:09:51 en 2011) et qui mit fin à une série de dix victoires kenyanes, ni à ceux de sa compatriote Marta Tigabea Mekonen (24 ans) qui remporta la victoire féminine en 2:31:54 (record de l’épreuve : 2:30:40 en 2009 par Prisca Jeptoo qui remporta par la suite le Marathon de Paris et une médaille d’argent aux J.O. de Londres).

Organisation

La météo est bien le seul paramètre sur lequel une organisation n’a aucune prise (à moins de n’organiser une Coupe du Monde de football en plein désert, s’entend). Le comité du 11e Marathon de Porto maîtrisa fort bien son sujet. L’inscription se faisait sur un site multilingue à des tarifs évoluant, à partir de 35 €, en fonction de la date d’inscription. L’Expo Marathon et la « pasta party » avaient lieu dans le centre de congrès des Douanes, un bâtiment dessiné par l’architecte français Jean Colson et construit en 1869, au bord du Douro et près du centre-ville.

Pendant la course, les ravitaillements se suivaient tous les 5 kilomètres et étaient bien fournis, tout d’abord en eau, par la suite aussi en boisson énergétique et en fruits. Le Marathon de Porto ne lésina pas sur les cadeaux : deux tee-shirts de bonne facture, un sac à dos, une superbe médaille (l’une des plus belles qui ait été remise à votre auteur marathonien favori au terme de ses 54 marathons !) et, in fine, une bouteille de Porto. Dommage que ceux qui n’avaient pas de bagage en soute eussent dû la vider avant d’embarquer.

Score « Marathonien de coeur et d’esprit » : 18/20.

Parcours

Le président de l’AIMS (l’association internationale des marathons) n’a sans doute jamais couru le Marathon de Porto. Dans son message dans le magazine du marathon, il déclare que le circuit plat et le décor spectaculaire donnent à tous les participants le loisir d’améliorer leurs records personnels. L’on court le long de l’océan Atlantique et de l’estuaire du Douro, certes, mais le parcours n’est pas plat pour autant. En outre, il y a peut-être autant de pavés, de toutes formes et dimensions, à Porto qu’il y en a à Rome.

Score : 16/20.

Ambiance

Avec ses 4042 finishers en provenance de 51 pays, le Marathon de Porto 2014 fut le plus grand marathon jamais couru au Portugal. Même en additionnant les deux marathons de Lisbonne, le nombre des arrivants n’y atteint pas celui de Porto qui a pulvérisé son record antérieur. Fort présent au départ et à l’arrivée ainsi qu’aux alentours de la vieille ville et du Ponte Luis où les coureurs enjambaient le Douro pour une boucle d’une dizaine de kilomètres sur l’autre rive, le public était assez clairsemé sur le reste du parcours. Par contre, des animations musicales galvanisaient les foulées à intervalles réguliers.

Score : 17/20.

Accessibilité

Bien que les organisateurs vous invitent à vous y déplacer en voiture, en train (ligne directe à partir de Madrid), en bateau ou en avion, c’est ce dernier qui reste le plus pratique à partir de la Belgique avec plusieurs possibilités de vols directs low cost au départ des aéroports de Bruxelles et de Charleroi. Porto est notamment aussi reliée directement à Lille par compagnie aérienne à bas prix. L’aéroport de Porto est moderne et desservi par le métro. 45 Belges et 302 Français furent repris au classement.

Score : 19/20.

Destination

Créée environ 200 ans avant notre ère, Porto donna son nom au Portugal. Elle compte aujourd’hui près de 250.000 habitants, 1,8 million si l’on considère l’agglomération. C’est la deuxième plus grande ville du Portugal après Lisbonne. Entre les deux villes existe une rivalité qui ne se limite pas à celle des supporters des deux clubs phares du football, FC Porto et Benfica Lisbonne. (Le Marathon de Lisbonne faisait l’objet de l’un des chapitres du livre Marathonien de coeur et d’esprit.)

Le Marathon de Porto vous fait visiter la plupart des quartiers emblématiques de la ville. Comme il évite néanmoins d’escalader et de dégringoler les rues de la vieille ville, cette dernière mérite une visite la veille ou le lendemain du marathon, à moins que vous ne préfériez faire du surf le long des plages de l’Atlantique (la destination est prisée par les amateurs).

Une « Family Race » sur 16 km ainsi qu’un « mini-marathon » sur 6 km font du Marathon de Porto une destination propice à un déplacement de club ou en famille sportive.

Score : 18/20.

Avec un total de 88/100, le Marathon de Porto obtient une grande distinction au palmarès « Marathonien de coeur et d’esprit ».

* * *

Les plus grands marathons d’Europe, joggings d’exception en Belgique et livres phares du running : soyez automatiquement informé des prochains articles publiés en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Soutenez l’art et les lettres belges et apportez votre soutien à ce site en commandant le livre, imprimé en France, au prix modique de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Suivez aussi Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook www.facebook.com/marathonien.coeur.esprit et sur Twitter @Marathonience

 

 

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi
1 Commentaire » pour Marathon de Porto 2014 : L’Ethiopien Serbessa a mis fin à une série de 10 victoires kenyanes
  1. Nous adhérons à votre philosophie sportive de désintéressement matériel et de dépassement de soi, auxquels nous ajouterions la solidarité, puisque notre projet est de proposer des voyages marathons dans le but de récolter des fonds et développer des orphelinats en Afrique. Nous vous invitons à découvrir notre projet sur notre site http://www.passeport-marathon.fr et espérons vous croiser prochainement sur une course. Salutations sportives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*