Marathon de Hambourg : Soccol, so cool !

Veni, vidi, vici. Meselech Melkamu dont la venue au Marathon de Hambourg avait été annoncée en dernière minute a pulvérisé le record féminin de l’épreuve qui s’est disputée dimanche et constituait pour nombre de marathoniens une avant-dernière occasion de se mettre en valeur en vue d’une sélection olympique. Malgré un vent contrariant sur la seconde moitié du parcours, la championne éthiopienne, deuxième femme la plus rapide de l’histoire sur 10 000 m, a couru en 2:21:54 (5e meilleure performance mondiale de l’année) et a relégué à 4 min 32 s la lauréate de 2015, sa compatriote Meseret Hailu (2:26:26).

« Je pense que sans le vent j’aurais pu descendre sous les 2 h 20 aujourd’hui car le parcours est rapide et j’ai réalisé l’une des meilleures prestations de ma carrière, a déclaré Melkamu (30 ans) à l’arrivée en exprimant l’espoir d’être retenue dans la sélection olympique de son pays.

D’autres marathoniennes franchirent à Hambourg une étape supplémentaire, voire décisive, sur la route des JO de Rio. L’Allemande Anja Scherl courut une grande partie de la course en 7e position avant d’accomplir une fantastique remontée jusqu’à la troisième place en améliorant son record personnel de plus de 8 min (2:27:50) et de se qualifier pour les Jeux Olympiques au détriment d’Anna Hahner (2:30:21 à Berlin en 2015). Du côté belge, le Marathon de Hambourg bouscula aussi la hiérarchie olympique. Manuela Soccol reprit avec brio (2:37:09 et 14e femme) la place dont l’avait temporairement privé Hanna Vandenbussche, une semaine auparavant, lors du Marathon de Paris. Quant à la troisième soeur jumelle du « Trio pour Rio », Leila Luik (2:42:11), elle s’est assurée de ce que l’Estonie envoie bien le trio au complet aux Jeux Olympiques de Rio, un fait unique dans les annales du marathon.

Chez les hommes, l’Ethiopien Tesfaye Abera (âgé de 24 ans) a remporté sa deuxième victoire significative de l’année sur marathon. Après avoir triomphé dans le rapide et lucratif Marathon de Dubai en janvier dans un temps (2:04:23) qui reste à ce jour la meilleure performance mondiale de l’année, il s’est imposé à Hambourg en 2:06:58. Fort de 10 hommes à la mi-course franchie en 62:49, le groupe de tête n’en comprenait plus que cinq au 30e km (1:29:29) et, par la suite, la course pour le titre se résuma à un duel entre le grand Abera (1 m 92) et le petit Kenyan Philemon Rono (2:07:20). Ce dernier résista à une première attaque de son adversaire au 35e km mais ne put plus réagir à la deuxième, peu avant le 40e km. (Photos : Haspa Hamburg Marathon)

Malgré une remarquable 8e place (et une première dans la catégorie d’âge M40) chez les hommes, Abdelhadi El Hachimi (2:13:10) échoua à Hamburg à 19 sec de la qualification olympique. Michael Brandebourg, 28e au classement général à Hambourg, améliora son record personnel sur marathon et réussit lui aussi, comme Justin Mahieu (2:18:13) à Rotterdam une semaine plus tôt, le minimum olympique pour la forme puisque seuls trois athlètes par pays seront qualifiés pour les JO. Onze marathoniens belges – six hommes et cinq femmes – ont réussi la norme olympique sur marathon.

L’échéance du 30 avril en ce qui concerne la réalisation d’un chrono utile en vue d’une sélection pour les JO est désormais proche. Les marathons de Düsseldorf et de Zurich de dimanche prochain bousculeront-ils une dernière fois les hiérarchies belges du marathon ?

Marathon de Hambourg 2016

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

 

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*