35e Marathon de Francfort sous le soleil : Grande fête populaire et beaux champions

frankfurt-marathon_podium-hLa 35e édition du Marathon de Francfort restera l’une des plus mémorables de ce marathon urbain, le plus ancien d’Allemagne. Un soleil impérial attira environ 500.000 spectateurs le long du parcours, encouragea 11.882 marathoniens et marathoniennes à franchir la ligne d’arrivée (6,5% de plus que lors de la précédente édition) et présida à de belles luttes pour les podiums.

Le Kényan Mark Korir, chez les hommes

Chez les hommes, le Kényan Mark Korir triompha en 2:06:48 de ses compatriotes Martin Kosgey (2:07:22, inattendu à ce niveau) et Cybrian Kotut (2:07:28) après que le trio soit passé en 1:03:00 à la mi-course avec le groupe de tête. « Ayant échoué au printemps dans la défense de mon titre au Marathon de Paris, j’entendais me racheter ici, dans le Marathon de Francfort, confia le vainqueur. Quand j’ai senti le rythme faiblir au 35e km, j’ai forcé l’allure et pris de l’avance sur mes deux derniers adversaires. Aujourd’hui, je suis très content de moi. »

Koen Naert, le meilleur représentant belge sur marathon aux J.O. de Rio 2016, termina à Francfort à une fort belle 8e place dans l’excellent temps de 2:12:27 (1:04:58 sur la première moitié, 1:07:30 sur la seconde), à un peu plus d’une minute de l’Américain Robert Curtis (surprenant 4e en 2:11:20) et dans la foulée des trois autres concurrents le précédant, les Ethiopiens Tadesse Tola (2:11:52) et Achamie (2:12:19) ainsi que le Norvégien (Erythréen d’origine) Weldu Gebretsadik (2:12:20), qui faisaient encore tous trois partie du groupe de tête à la mi-course.

L’Ethiopienne Mamitu Daska, chez les femmes

Chez les femmes, l’Ethiopienne Mamitu Daska, déjà victorieuse en 2011 à Francfort, triompha pour la deuxième fois (2:25:27). Elle n’exclut pas d’y être l’an prochain même si, cette fois, elle s’imposa dans la douleur. Passant à la mi-course (1:10:40) en compagnie de la jeune Sutume Asefa Kebede (qui abandonna au 37e), Daska (33 ans) s’isola par la suite en tête mais fut victime de problèmes d’estomac au 25e km et dut vomir en courant. Elle réduisit considérablement son allure à partir du 35e km et faillit voir revenir dans les ultimes hectomètres son ancienne compatriote, aujourd’hui naturalisée allemande, Fate Tola qui échoua à 15 sec (2:25:42). Deuxième, cette dernière s’adjugea toutefois le titre national de sa nouvelle patrie. Agée de 29 ans et maman d’une petite fille, Tola vit désormais à proximité de Francfort, à Gelnhausen, également dans la Hesse.

« Ce fut une journée de rêve », déclara Jo Schindler, le directeur de la course qui en est le responsable depuis 15 ans. « Nous organisons le marathon avec tout notre coeur et les coureurs ne s’y trompent pas. » Le chef des sports de la ville de Francfort parla, quant à lui, d’une atmosphère de grande fête populaire. (Cette chronique marathonienne de coeur et d’esprit reviendra dans un prochain article sur le Marathon de Francfort 2016, le 62e de son auteur qui le termina en 3:43:59, 22e de sa catégorie, nachdem alles was drin war gegeben zu haben.) (Photos : Frankfurt Marathon.)

frankfurt-marathon-2016-mamitu

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*