Marathon de Boston 2017 : ce lundi, 121e – Jordan Hasay en pleine résurrection

S’inspirant des Jeux Olympiques de 1896, le Marathon de Boston a été créé en 1897 et, depuis sa création, il a eu lieu chaque année sans interruption. C’est le plus vieux marathon annuel du monde. Il a habituellement lieu le troisième lundi d’avril et il fêtera cette année sa 121e édition. Avec les marathons de Tokyo, Londres, Berlin, Chicago et New York, le Marathon de Boston fait partie de la ligue des World Marathon Majors.

Il se déroulera ce lundi, à partir de 8 heures 50, heure locale, (départ des premiers handisports) jusqu’à 17 heures 30. Le départ de la course élites féminines précédera celui des hommes et du public de 28 minutes.

Sortant de deux semi-marathons accomplis en coup de vent, la wunderkind, étoile des pistes à la longue chevelure au temps de sa prime jeunesse, Jordan Hasay (25 ans) se retrouvera, lundi au Marathon de Boston, sous les feux de la rampe pour ses débuts sur la distance royale.

Titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université de l’Oregon, elle a rejoint le Nike Oregon Project Team du coach Alberto Salazar. Alors qu’elle avait multiplié les succès dans les catégories d’âge et les championnats universitaires au niveau national, la carrière professionnelle de Jordan Hasay n’a pas encore franchi les sommets que l’athlète avait atteints pendant sa jeunesse.

En 2015, un fasciite plantaire l’empêcha de se qualifier pour les championnats du monde et, l’année suivante, elle ne termina que 9e sur le 10.000 m et 13e sur le 5000 m des épreuves qualificatives américaines en vue des Jeux Olympiques de 2016 à Rio. Ces échecs incitèrent Jordan Hasay à suivre une nouvelle voie : la route !

L’automne dernier, elle remporta le championnat national féminin de 10 miles et, en janvier de cette année-ci, elle termina 4e du Semi-Marathon de Houston en 1:08:40 et devint la septième athlète américaine la plus rapide de l’histoire sur la distance. Elle fit mieux encore (1:07:55) ce mois-ci au Semi-Marathon de Prague et devint la 3e Américaine la plus rapide de l’histoire sur la distance, en finissant le 1er avril 6e d’une course dont toutes les autres places du top 10 étaient occupées par des athlètes kényanes.

La résurrection de la jeune athlète américaine fut endeuillée, en novembre 2016, par le décès inopiné, à l’âge de 56 ans, de sa maman, qui était aussi son mentor. C’est tout à la fois pour poursuivre sa renaissance et pour honorer la mémoire de sa maman qu’elle courra ce lundi à Boston le premier marathon de sa carrière, commencée à l’âge de 12 ans. « My mother was my number one inspiration. She was always my biggest fan. We talked about Boston before she passed and I’ll be out there running for her. » (Photos : Jordan Hasay – Source : Runner’s World)

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*