Marathon de Berlin 2015 : Pour Kipchoge, l’essentiel c’est l’esprit, pas le corps !

© SCC Events / Victah Sailer

L’équipementier d’Eliud Kipchoge entendait-il appliquer les principes aérodynamiques de l’aileron dans le domaine aéronautique de manière à équilibrer sa foulée ou ceux du spoiler dans le domaine automobile de manière à améliorer son adhérence ? Que les semelles intérieures lui soient sorties des chaussures dès le premier kilomètre du Marathon de Berlin constitue un incident jamais vu à ce niveau de compétition. Ce « problème technique » lui a peut-être coûté le record du monde, objectif avoué du champion kényan, et le bonus de 50.000 € qui l’en eût récompensé, ce qui dans le monde du football spectacle représente de la roupie de sansonnet mais dans celui du marathon reste une somme considérable.

Alors que les gros plans sur ses chaussures se succédaient et les commentaires foisonnaient sur la chaîne de télévision allemande ARD, le Kényan parut le dernier à s’en émouvoir. A aucun moment, il n’essaya d’arracher ces appendices malencontreux et ces derniers ne l’empêchèrent pas de placer, avec le sourire, un démarrage décisif à une dizaine de kilomètres de l’arrivée, d’améliorer son record personnel et de réaliser la meilleure performance chronométrique de l’année et la neuvième meilleure de tous les temps sur marathon (2:04:00).

Revenant quelques heures après sa victoire à Berlin sur sa carrière jusqu’à présent, Eliud Kipchoge soulignait qu’en ce qui le concerne ainsi que son entraîneur de longue date, Patrick Sang, médaille d’argent du 3000 m steeple au J.O. de 1992, le maintien d’un état de fraîcheur mentale est encore plus important que le conditionnement physique. Kipchoge jouit bien sûr d’une superbe condition. Il l’a démontré pendant plus d’une décennie, remportant à 19 ans le titre mondial sur 5000 m contre Kenenisa Bekele à Paris en 2003, une médaille d’argent sur la même distance quatre ans plus tard et une autre d’argent aux J.O. de Pékin en 2008. Mais, la philosophie de l’athlète et de son entraîneur déborde clairement du cadre du mantra « Train Hard, Win Easy » (plus dur l’entraînement, plus facile la victoire).

« Après Berlin, je dois préparer Rio mais les Jeux Olympiques n’auront lieu que dans onze mois. C’est encore loin et je souhaiterais d’ici là courir un autre marathon, probablement au printemps prochain. Onze mois sans un marathon serait trop long. Vous avez besoin de tester le corps et ça dira à l’esprit et au corps qu’un autre marathon [le marathon olympique] vient », déclara Kipchoge. Il ne fait aucun doute, étant donné son statut, que tout promoteur de marathon est susceptible de revoir son budget afin de s’assurer de ses services. Mais ce commentaire supplémentaire révèle la subtilité de l’approche de l’athlète et de son entraîneur : « L’essentiel, c’est l’esprit, pas le corps ».

La sélection en vue d’un championnat peut prendre des contours byzantins et être affectée de toutes sortes de rebondissements, de sorte qu’Eliud Kipchoge ne considère nullement comme acquis de prendre place dans l’équipe olympique kényane. Son entraîneur Patrick Sang et lui restent toutefois confiants dans la pertinence de leur collaboration qui a débuté il y a 12 ans et de leur programme de préparation qui a conduit Kipchoge à devenir un super crack de la piste avant de se tourner vers la route et de se montrer l’égal de n’importe quel autre marathonien à l’heure actuelle.

Kipchoge vit à Eldoret. Sa base d’entraînement se situe à Kaptagat, à environ 30 km. Qu’il coure ou non le marathon olympique en 2016, le champion kényan a promis de revenir dans la capitale allemande pour le marathon de 2017 dans le but d’améliorer son temps, de préférence avec les semelles bien collées au fond des chaussures.

Voici le rappel du classement des dix premiers hommes au Marathon de Berlin 2015:

1. Eliud Kipchoge KEN 2:04:00

2. Eliud Kiptanui KEN 2:05:21

3. Feyisa Lilesa ETH 2:06:57

4. Emmanuel Mutai KEN 2:07:46

5. Geoffrey Mutai KEN 2:09:29

6. Reid Coolseat CAN 2:10:28

7. Koen Naert BEL 2:10:31

8. Yared Shegumo POL 2:10:47

9. Koji Gokaya JPN 2:10:58

10. Scott Overall GBR 2:11:24

* * *

Commandez le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés sur ce site concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Suivez aussi Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook www.facebook.com/marathonien.coeur.esprit et sur Twitter @Marathonience.

 

Tagué avec: , ,
Posté dans Connaissance de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*