Marathon : Amsterdam of Brugge ? Andere Wahl : Frankfurt !

Une sémillante joggeuse, le « plus beau sourire du Challenge de jogging du Brabant Wallon », s’était interrogée au début du mois sur la page Facebook « Marathonien 42,195 km » quant au meilleur choix entre Amsterdam et Bruges pour un premier marathon. La question provoqua 21 « Likes », un « Wouah » et 52 commentaires, sans compter les « Likes », « Coeurs » et expressions faciales suscitées par les commentaires et les commentateurs eux-mêmes.

Pionnier : « Bruges, c’est la première fois, tu pourras dire que tu en étais ! ». Gourmand : « Fromage ou chocolat ? » Sous influence : « Ça dépend si à l’arrivée tu préfères une bière ou un pétard ! » Joueur : « Pile ou face ! » ou encore « Choisir entre Bruges et un autre marathon équivaut à choisir entre un billet de 100 € et un billet de loto vierge ! ». Surréaliste : « Fais les deux ! » (Ils ont tous les deux lieu le 15.10.2017…). Dragueur : « Amsterdam (ou Bruges, c’est selon) car j’y serai, il faut que tu viennes, faisons connaissance ! Hahaha ! » Parcimonieux : « Bruges, plus près et moins cher ! »

Au bout du compte, Amsterdam semblait l’emporter dans les préférences des commentateurs. Bien qu’il soit difficile de comparer un marathon dont c’est la première édition dans une ville aussi sublime soit-elle à un monument de la spécialité qui a lieu dans une capitale de l’athlétisme (avec départ et arrivée dans le stade olympique où se déroulèrent aussi les championnats d’Europe d’athlétisme l’an dernier), cette chronique marathonienne vous a exposé les atouts du Marathon d’Amsterdam auquel elle avait attribué la cote de 93/100 sur base de ses cinq critères habituels d’évaluation (organisation, parcours, ambiance, accessibilité, destination).

S’immisçant dans le débat sur Facebook, votre auteur marathonien voyageur préféré s’était permis de suggérer une autre destination pour un premier marathon : Francfort (29.10.2017). En se référant à l’édition 2016 (son 62e marathon) qui n’avait jusqu’à présent pas encore fait ici l’objet d’une évaluation, voici quelques-unes des raisons de choisir Francfort comme destination pour un premier marathon :

Organisation

Le Marathon de Francfort est le plus ancien marathon urbain d’Allemagne. Le départ de la première édition avait été donné par Emil Zatopek. Pour la troisième fois, il servira de support au championnat d’Allemagne de marathon. Il dispose en sus du label « Gold Road Race » de l’IAAF (la fédération internationale d’athlétisme). Ce label de qualité distingue les organisations d’un niveau exceptionnel. Seuls deux marathons en bénéficient en Allemagne. Devant cette double reconnaissance, nationale et internationale, comment ne pas attribuer au Marathon de Francfort un 20/20 pour ce qui est de l’organisation ?

Parcours

Le Marathon de Francfort accrut considérablement sa notoriété et devint l’un des plus rapides de la planète en 2011 lorsque Wilson Kipsang y franchit la ligne d’arrivée en 2:03:42, à 4 sec du record du monde qu’avait réussi Patrick Mackau (2:03:38) un mois plus tôt à Berlin. Quand il se remémore cette première tentative de sa part de s’attaquer au record du monde, Wilson Kipsang dit se souvenir de la gentillesse des gens et de l’arrivée à l’intérieur de la « Festhalle ». (Kipsang réussira finalement à battre le record du monde à Berlin en 2013 en 2:03:23 et il s’alignera à nouveau au départ à Berlin à l’automne.) Rapidité d’un parcours essentiellement plane, premiers et derniers kilomètres tracés dans le centre-ville, arrivée dans un cadre spectaculaire font du Marathon de Francfort un bon choix pour un premier essai sur la distance mythique. (Cote : 19/20)

Ambiance

S’il est moins nombreux qu’à Berlin, voire même qu’à Hambourg, toutes deux plus peuplées que Francfort, le public y est néanmoins très nombreux tout le long du parcours du marathon, tant dans le centre-ville que dans les faubourgs, et liesse et exubérance se mêlent pour encourager les exploits de tous et de chacun. (Cote : 19/20)

Accessibilité

Francfort se situe à moins de quatre heures d’autoroute de Bruxelles. Comptez une heure et demie de plus à partir de Paris. C’est à Francfort qu’est situé le principal aéroport d’Allemagne, le 4e plus grand d’Europe au nombre des passagers (après Londres, Paris et Amsterdam). Les plus éloignés ne manqueront pas d’options pour rejoindre Francfort. Qu’ils soient venus par la route ou par les airs, tous trouveront dans la capitale financière européenne d’abondantes possibilités de séjour, à la carte et à prix modérés. (Cote : 20/20)

Destination

La course-relais qui se dispute par équipes de quatre en même temps que le marathon, sur la même distance et sur le même parcours, fait de Francfort, en plus de l’accessibilité, une destination idéale pour une sortie de club. Si Francfort n’est pas Paris, ni Berlin, ni Rome, cette ville à taille humaine au bord du Main, un affluent du Rhin, ne manque ni de charme, ni d’intérêt. Son marathon est classé premier parmi les marathons urbains préférés des coureurs sondés par marathon4you.de et deuxième « toutes catégories » derrière le mirifique marathon-nature du Rennsteiglauf en Thuringe. (Cote : 19/20)

Avec une cote globale de 97/100, le Marathon de Francfort (accédez au site en français via le lien) figure donc aussi et avec la plus grande distinction parmi les marathons préférés de cette chronique marathonienne de coeur et d’esprit. (Photos : Frankfurt Marathon)

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*