London Marathon 2016 : Eliud Kipchoge à 8 s du record du monde, « C’est déjà du passé! »

London Marathon 2016 - MAprès son autoritaire victoire, la deuxième consécutive dans la Marathon de Londres, disputé hier, le Kenyan Eliud Kipchoge a révélé qu’il faisait d’une médaille d’or aux Jeux Olympiques de Rio 2016 son prochain objectif. Lui qui a remporté six des sept marathons auxquels il a participé depuis 2013 (victoires à Hambourg – Rotterdam – Chicago – Berlin et Londres par deux fois et aussi une deuxième place à Berlin), n’est, à cette heure, pas encore assuré de sa sélection !

Emergeant de la plus grande constellation de champions jamais assemblée au départ d’un marathon, avec entre autres Kipsang (ancien recordman du monde du marathon), Kimetto (l’actuel recordman du monde), Bekele (28 titres majeurs dans des compétitions internationales sur piste dont trois médailles d’or aux Jeux Olympiques et cinq médaille d’or aux championnats du monde, recordman du monde du 5000 m et du 10 000 m), Biwott (le vainqueur du dernier New York City Marathon), Ghirmay Ghebreslassie (le champion du monde en titre de marathon), Eliud Kipchoge a confirmé à Londres qu’il était l’actuel maître de cette distance en menant de bout en bout et en terminant en 2:03:05 à 8 sec du record du monde, devenant ainsi le deuxième athlète plus rapide de l’histoire du marathon.

A l’arrivée, Kipchoge repoussa l’idée que son chrono eût été meilleur encore si la météo avait été plus clémente et il n’avait pas changé d’avis quand on lui reposa la question le lendemain : « Je n’ai pas de regrets. Dans le sport, les regrets sont un signe d’indiscipline. Je crois en moi-même et la confiance vient de l’entraînement et de la mise en condition. Londres 2016 appartient à présent au passé. Mon prochain objectif est la médaille d’or aux Jeux Olympiques », une gloire à laquelle il n’a jamais accédé à ce jour. (Il fut médaille de bronze aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004 et médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008, à chaque fois sur 5000 m.)

Après avoir franchi la mi-course en 1:01:24 (la première moitié de course la plus rapide de l’histoire du Marathon de Londres), Kipchoge et Biwott (2e, 2:03:51, nouveau record personnel) distancèrent leurs rivaux l’un après l’autre (d’abord l’Ethiopien Regassa, 6e en 2:09:47, et l’Erythréen Ghebreslassie, finalement 4e en 2:07:46, puis Wilson Kipsang qu’une chute à un ravitaillement a peut-être gêné, 5e en 2:07:52, et, enfin, Kenenisa Bekele, 3e en 2:06:36). Chemin faisant, Kipchoge et Biwott battirent conjointement le record du monde des 30 km (1:27:13).

Huit Britanniques se classèrent parmi les vingt premiers, dont Callum Hawkins à la huitième place (2:10:52), devant le recordman du monde de marathon en titre, Dennis Kimetto (9e en 2:11:44). Derek Hawkins, le frère du premier cité, franchit la ligne d’arrivée en 12e position (2:12:57).

L’épreuve élite féminine fut aussi émaillée d’une chute, qui eût pu être tragique. Ce fut une outsider, la Kényane Jemima Sumgong (2:22:58) qui s’imposa en après avoir distancé la lauréate de 2015, l’Ethiopienne Tigist Tufa (2:23:03), de 5 sec dans les derniers hectomètres mais, surtout, après s’être relevée d’une chute spectaculaire dans laquelle sa tête frappa le pavement dans le 22e des 26,2 miles. Florence Kiplagat (la recordwoman du monde de semi-marathon en 1:05:12) arriva 3e en 2:23:39. Mary Keitany, déjà deux fois victorieuse dans le Marathon de Londres et grande favorite de cette 36e édition, termina en 9e position en 2:28:30, précédant de moins d’une demi-minute la Portugaise Jessica Augusto (2:28:53).

39,523 athlètes ont pris le départ du London Marathon 2016 et seuls 377 n’ont pas franchi la ligne d’arrivée. L’un des arrivants fut le 1.000.000e de l’histoire de ce marathon qui se courut pour la première fois en 1981. Marathonien de coeur et d’esprit reviendra dans un prochain article de cette chronique sur l’aspect récréatif de ce marathon, le 59e de son auteur. (Photos : London Marathon)

lLondon Marathon 2016 - W

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

 

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*