Jogging de Plancenoit 2019 : Un 14 juillet sur un théâtre de lutte

L’on ne parla guère de Plancenoit avant le XIIIe siècle. L’étymologie du nom remonterait à un incident qui s’y déroula. Un attelage emprunta sur la Lasne un pont en bois qui s’affaissa, sous le poids, à son passage, entraînant l’attelage dans un trou profond et le noyant, d’où le lieu aurait hérité du nom de « la planche qui noie ».

Un autre incident qui émailla l’histoire de Plancenoit fut l’insurrection de quelques têtes chaudes du village, avec à leur tête le maire, pour réclamer à l’abbaye d’Affligem un droit du pâture sur un pré en sa possession. L’abbé d’Affligem en appela au duc de Brabant et son bailli fit condamner devant la haute cour de Genappe le maire à une lourde amende et ses complices à accomplir le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, d’où, paraît-il, l’on ne revient jamais tout à fait comme l’on y est parti, le voyage retour fût-il, de nos jours, effectué sur compagnie aérienne ou par bus low cost, ce qui n’était évidemment pas le cas au XVe siècle.

Mais, le fait divers – et d’armes, quant à lui – qui marqua le plus l’histoire du village fut l’attaque de flanc décisive que les Prussiens y menèrent contre l’armée de Napoléon lors de la bataille de Waterloo.

Que le Jogging de Planchenois, forme de pèlerinage moderne (de 9,3 km) pour insoumis à l’ordre des choses et de la grasse matinée dominicale, s’est déroulé cette année un 14 juillet, jour de la fête nationale française – pour mémoire et ceux d’entre vous qui n’auraient pas complètement récupéré de leurs efforts de dimanche –, et que l’on s’y désaltère à l’Orval (et non à l’Affligem) prennent donc toute leur saveur à la lumière de l’histoire glorieuse de cette belle section de la commune de Lasne, où nous étions 218 à nous être rendus, dimanche, de bonne heure et de bonne humeur, sans nous y noyer (car la météo fraiche resta sèche).

Victoires au Jogging de Plancenoit 2019 de Pierre-Edouard Bleton (33:30) et de Daphné Cawet (42:38).

Le Challenge de jogging du Brabant wallon fait actuellement relâche. Profitez-en pour courir, le samedi 27 juillet à 16 heures, un autre jogging de tradition, l’Ardennaise, 38e édition, sur 21,5 km ou 8,5 km, à Louette-Saint-Pierre, près de Gedinne, aux confins verdoyants de la province de Namur (Challenge Delhalle).

* * *

Facebook ayant décidé sans raison apparente, ni explication, malgré plusieurs demandes, de frapper le site Marathonien-coeur-esprit d’ostracisme, il n’est plus possible à qui que ce soit d’envoyer un lien vers un quelconque article du site sur ce merveilleux réseau « social ». L’incitation à une pratique saine du sport et de la lecture y serait-elle considérée comme activité répréhensible ?

Pour recevoir directement un lien vers les articles de Marathonien-coeur-esprit dans votre boîte mail, veuillez vous abonner à la newsletter via l’onglet « Newsletter » sur le site ou en envoyer la demande à l’adresse de contact reprise sur le site (voir l’onglet « Contact »).

Merci d’inviter vos amis et connaissances à en faire de même ! Si cela ne vous intéressait plus, vous avez toujours la possibilité de vous désabonner de la même manière qu’exposée ci-dessus.

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*