Jogging de la Piscine à Ocquier – Challenge Condruzien (25.08.2012)

Ce dernier samedi du mois d’août n’avait, d’un point de vue météorologique, plus rien à voir avec le samedi caniculaire de la semaine précédente. Le 18 août dernier, le plan d’intervention médicale d’urgence avait été déclenché à Nil-Saint-Vincent pour secourir une dizaine de concurrents du Challenge du Brabant Wallon, pris de malaises en raison de la forte chaleur. Il y régnait 41° C selon un participant et le parcours de l’épreuve était presque entièrement exposé. Les pompiers de Jodoigne étaient venus en renfort de ceux de Wavre et des ambulanciers de La Hulpe et avaient apporté une citerne d’eau pour rafraîchir les coureurs.

Eglise romane Saint-Remacle à Ocquier

Une semaine après et par quelque 20° C de moins, les fanas du jogging avaient le choix entre quelques fort belles épreuves en région wallonne : la Redoutable, splendide course pastorale organisée sur 10 et 20 km au départ de Sprimont par le Runners Team Sprimont et agrémentée de la Redoute, la célèbre côte de la classique cycliste Liège-Bastogne-Liège ; le 24ème Jogging des Poires organisé à Pesche (sic !) sur 11 km 710 et comptant pour le Challenge du Grand Couvin ; le Jogging de la Kermesse Saint-Antoine sur 10 km 550 à Tournai dans le cadre du Challenge ACRHO ; le Jogging du Gros Hêtre du Bertrix Basse-Semois Athletic Club sur 10 km 500 à Corbion ; la 5ème édition de l’OXFAM Trailwalker sur 100 km par équipes dans les Hautes Fagnes au départ d’Eupen ; la Corrida Blidégarienne (7 km) de l’Olympique Blaugies Jogging et, last but not least, le Jogging de la Piscine à Ocquier.

Les organisateurs de cette 14ème manche du Challenge Condruzien 2012 avaient annoncé deux tracés exigeants et magnifiques de 7,5 km et 12,5 km essentiellement sur chemins forestiers et campagnards, rehaussés de la découverte de paysages superbes et de vues exceptionnelles, aux confins des provinces de Liège, Namur et Luxembourg.

La bâtisse aux « Cint finièsses »

Voilà qui avait emporté la décision de Marathonien de coeur et d’esprit de se déplacer à Ocquier, commune à part entière jusqu’à sa fusion avec Clavier en 1977 et village des plus authentiques du Condroz, avec ses constructions en pierres, dont certaines remontent au Moyen-Âge central, comme l’impressionnante église romane dédiée à Saint-Remacle que l’on retrouve donc ici après avoir déjà croisé sa route, au début du mois, sur le site du Caillou-qui-Bique, à la Course du Poète à Angreau (Challenge Delhalle) !

Malgré une « redoutable » concurrence et à la satisfaction du président du Challenge Condruzien, Gaetano Falzone, ils furent finalement 220 coureurs et coureuses (dont 184 inscrits sur la distance de 12,5 km et 36 sur les 7 km) à rallier les bords de la piscine en plein air d’Ocquier, au pied de la bâtisse aux « Cint finièsses ». Ils furent tous récompensés par un parcours effectivement superbe, vallonné (162 mètres de dénivellation positive), sur des sentiers empreints de sérénité vespérale et, dans la sapinière, des fragrances incomparables d’arbres fraîchement abattus. L’accès à la piscine en plein air était gratuit pour tous : à une semaine près, ce serait le peloton tout entier qui s’y serait précipité après l’arrivée !

Challenge Condruzien au bord de la piscine en plein air d'Ocquier

La victoire échut à des quadragénaires : Freddy Loncar en 48 min 1 s pour une moyenne de 15,75 km/h chez les hommes et Françoise Piscart en 57 min 38 s pour une moyenne de 13,12 km/h chez les femmes.

Devant l’abondance de l’actualité de ce week-end, l’article du blog au sujet de la Descente de la Lesse 2012 (Challenge Delhalle) paraîtra avec un léger décalage. Le livre Marathonien de coeur et d’esprit (12,50 €) peut être commandé directement sur ce site en double-cliquant ici.

 

 .

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*