Challenge Delhalle – Le Cross de Bousval : Une 40e clémente

Déjà, la 40e édition du Cross de Bousval ! Que le temps passe ! Je vous mentirais si j’affirmais que j’ai participé aux premières car elles remontent aux années 1970 et, comme je le raconte dans mon livre Marathonien de coeur et d’esprit, je ne me suis sérieusement mis à la course à pied qu’au début de la décennie suivante.

A l’époque glorieuse, avant que la « Printanière » ne lui chipe sa première place au calendrier, n’étions-nous pas près de (plus de ?) mille à courir les 14 km 350 m du Cross de Bousval ? Nostalgie quand tu nous tiens !

Quoi qu’il en soit, j’en ai couru une trentaine dont beaucoup constituaient la course d’ouverture de la nouvelle saison du Challenge Delhalle avant qu’il ne devienne « le challenge des courses nature » et qu’il ne mette donc l’accent (grave ?) sur ce qu’il a toujours été à mes yeux et à ceux de bon nombre.

C’était donc avant que le Challenge Delhalle n’épouse la tendance « trail » et que plusieurs courses, et non des moindres, dont le Cross de Bousval, n’empruntent des chemins creux, voire boueux, dès qu’elles le peuvent et où qu’ils se trouvent. Faut-il pour qu’une course soit nature qu’elle patauge pour autant dans la boue ?

Certains joggeurs ne sont pas de cet avis. Du coup, il y en a qui préférèrent faire des rondes autour d’un lac ou courir au diable vaut vert. Quelques grands clubs de jogging brabançons étaient absents. Bien heureusement, dimanche, la pluie ne se déversa sur Bousval qu’après la course, évitant aux valeureux concurrents qu’une partie du parcours ne se transforme en véritable patinoire.

Il y avait 583 inscrits, 563 partants, 556 finishers sur les 15 km et quelques vrais champions toutes catégories (Jonas Roels, vainqueur en 50:21, à près de 18 km/h, devant Balty, 51:24 ; Alexandra Tondeur, venue en voisine et première femme en 58:38, 26e au scratch) ainsi que dans les catégories (pensons ici à Roland Canivet, premier vétéran 4 en 1:10:10, Brigitte Doudelet, première aînée 3 en 1:20:47 et, bien sûr, tous et toutes les autres).

Autre signe des temps, le programme du Cross de Bousval est désormais complété par deux courses sur des distances réduites à 10 km (112 inscrits) et 5 km (78 inscrits), un record d’inscrits au total des trois courses, paraît-il. C’est que Bousval et Genappe, terres héroïques de précurseurs, sont devenues, sous la houlette généreuse (merci pour le beau T-shirt collector spécial 40e !) de René Denruyter et de son équipe de bénévoles, des terres où l’on galope beaucoup et en grand nombre, pour la forme et sous toutes les formes.

La prochaine course du Challenge Delhalle sera le Val d’Heure sur 14 km à Ham-sur-Heure, le dimanche 25 mars 2018 à 10 heures 45. Un Mini-Val d’Heure sur 7 km partira un quart d’heure plus tôt. L’auriez-vous cru ? C’est le jour où l’on change d’heure. Entre-temps, vous aurez eu le temps de vous défouler – dans tous les sens du terme – sur les chemins forestiers et routes campagnardes du Challenge de jogging du Brabant Wallon (les samedis 10 mars à Chaumont-Gistoux, 17 mars à Waterloo et 24 mars à Vieusart).

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Accomplissement de soi
1 Commentaire » pour Challenge Delhalle – Le Cross de Bousval : Une 40e clémente
  1. CANIVET ROLAND dit :

    Thierry Godefridi résume bien la situation : qu’est-ce qu’un bon jogging? Une ‘simple’ course nature ou une ‘simple’ course sur route? De fait il doit exister et il existe des courses de ce genre: la Portelette est une course ‘campagnarde’ mais essentiellement sur routes sans boue (juste un petit passage parfois délicat).

    Beaucoup d’organisateurs essayent d’ajouter des difficultés, alors que ce n’est pas indispensable. Il est vrai que le Challenge Delhalle nous propose des courses ‘nature’ mais souvent sur des terrains ‘délicats’ (Erpent, Bousval, et prochainement Ham-sur-Heure et Chimay …). Mais voilà, on choisit de les faire … même si à 70 ans et plus, elles sont sans doute (trop) difficiles. Merci de parler des performances des ‘vieux’ par ailleurs, car il faut mordre sur sa chique pour effectuer ces parcours …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*