Challenge Delhalle – Descente de la Lesse 2014 : 1244 finishers

Souvenez-vous de cette rengaine de Bob Dylan : « And it’s a hard, it’s a hard, it’s a hard, it’s a hard, it’s a hard rain’s a-gonna fall« . La pluie transfigura le parcours de la Descente de la Lesse, antépénultième manche du Challenge Delhalle 2014, qui s’est déroulée dimanche de Houyet à Dinant. Par endroits, l’on eût dit que la rivière avait subrepticement quitté son lit la nuit d’avant pour laver la roche, mettre à nu les racines, imprégner le parcours de boue et le joncher de flaques parfois étendues et profondes, même là où de mémoire de descendeur de Lesse il n’y en avait jamais eu auparavant, comme au début de la montée dans le domaine privé de Walzin par exemple. Mais voilà, s’il est bien une chose sur laquelle les organisateurs d’un événement sportif, aussi exceptionnel soit-il, n’ont aucune prise, c’est la météo.

L’époque est toutefois loin où le journaliste américain James Gleick s’inspirait d’exemples météorologiques pour vulgariser la Théorie du Chaos (et de l’incertitude). Désormais, sous nos latitudes, l’on sait plus ou moins quel temps il fera, deux semaines à l’avance. Les organisateurs de l’ARCH, dont le souci de communication régulière et à bon escient, par courrier électronique et sur Facebook, est éminemment louable, avaient donc recommandé aux 1 400 inscrits à la Top Lesse et la Lesse ’13 de se chausser comme pour un trail.

Esprit « trail » quand tu nous tiens (à coeur) ! (« Coeur-esprit », tu saisis, tu saisis, dirait Jean Luc Sttellla Fonck !) Sans doute cette recommandation concernant les chaussures trail ne consistait-elle finalement qu’en un lapsus de type freudien. Les organisateurs ne nous avaient-ils pas concocté un petit sentier tressautant rive gauche, tout de glisse, roc et racine, nous obligeant à crapahuter en bord de Lesse sur environ deux kilomètres au lieu de nous laisser gentiment dérouler sur du tarmac juste avant de rejoindre la Meuse ? Ne nous disent-ils pas bénignement que le cours de la Lesse, cette eau coulant sur une pierre soi-disant plate (selon son étymologie), fait 89 km et ferait un beau trail ? Vite, qu’on remonte le pont sur le gué de Walzin et qu’on en revienne au tracé original avant qu’ils ne nous fassent visiter le gouffre de Belvaux et traverser les grottes de Han !

Ce sont 812 coureurs qui s’élancèrent de Houyet sur la grande distance, 436 de Gendron sur la « petite » (13 km quand même!). Seuls quatre coureurs n’ont pas terminé (tous sur la Lesse ’13). Les victoires échurent à Lander Van Droogenbroeck en 1:18:10 et Sabine Froment (1:33:20) sur la Top Lesse, à Alexandre Cellier (49:06) et Amélie Bihain (57:07) sur la Lesse ’13.

Cette 34e Descente de la Lesse, commentée depuis 22 ans par l’incomparable Jean-Pierre Buix, l’ancien maire de Buis-les-Baronnies (un village de Drôme provençale), bénéficiait de l’appui de près de 200 bénévoles et d’une organisation impeccable à tous égards. Elle a confirmé l’excellence de la 32e édition du Challenge Delhalle dont les prochaines manches auront lieu le dimanche 14 septembre à Amay (Semi Vert d’Amay sur 21,1 km) et le samedi 20 septembre à Jurbise (La Forestière sur 14 km). La remise des prix du Challenge Delhalle 2014 a été fixée au samedi 15 novembre 2014.

* * *

Les plus grands marathons d’Europe, joggings d’exception en Belgique et livres phares du running : soyez automatiquement informé des prochains articles publiés en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Soutenez l’art et les lettres belges et apportez votre soutien à ce site en commandant le livre, imprimé en France, au prix modique de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Suivez aussi Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook www.facebook.com/marathonien.coeur.esprit et sur Twitter @Marathonience

 

Tagué avec: , ,
Posté dans Accomplissement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*