Challenge Delhalle à Habay-la-Neuve : Diaz Rodriguez et Froment, une ardeur d’avance

« Quand on aime, on a toujours 20 ans », chantait Antoine dans ses Elucubrations. José Diswiscourt, le grand ordonnateur des Forges de la Forêt d’Anlier à Habay-la-Neuve, a beau aimer ses Forges depuis bientôt 20 ans, il ne cachait pas son anxiété en voyant la salle du Pachis se remplir de près de deux mille participants au total sur les deux distances (7 km et 19 km) de la 19e édition de cette course phare du jogging en région wallonne. « Mais, où va-t-on les mettre ? », se demandait-il. La question méritait d’être posée à un an de la 20e édition dont l’objectif sera de réunir 2000 coureurs en 2016. Le G.O. étant épaulé par sa femme et quelques membres de l’équipe de choc du Challenge Delhalle, tout se déroula finalement sans grand problème si ce n’est que la tombola tira en longueur en raison de l’absence de nombreux gagnants et que la belle délégation suédoise fut empêchée de profiter de la piscine du complexe sportif en raison des pannes d’électricité à répétitions et de l’intransigeance de la surveillante.

Après s’être montrée hésitante dans la matinée, la météo relativement fraiche (13° à 12 heures) s’éclaircit et resta sèche dans l’après-midi. Ce fut donc dans des conditions idéales que le peloton s’élança au son de la musique des Chariots of Fire de Vangelis de la place du village en direction de l’église pour rejoindre la somptueuse Forêt d’Anlier, avec ses 7000 hectares l’une des plus vastes du pays. (Puissent ces concurrents qui, insensibles à la beauté des lieux, se débarrassaient de leurs tubes de gels et autres déchets en pleine nature être condamnés à se faire pourchasser par une meute de sangliers. Ils les aideraient mieux que les gels à courir et leur apprendraient le savoir-vivre.)

Les Forges de la Forêt d’Anlier faisant partie du Challenge Delhalle des courses nature, les inconditionnels de ce dernier ne manquèrent pas le rendez-vous, même si pour beaucoup il leur fallût se déplacer de loin. Ce fut notamment le cas du vainqueur du jour, Alexander Diaz Rodriguez, venu de Bruges. Il se détacha dès la première grimpette et continua à son rythme pour s’imposer en 1:02:57 (à plus de 18 km/h) avec près de 2 min d’avance sur Thomas Loquet (1:04:52) et 3 min sur Jonas Roels (1:05:54). Ces deux restèrent ensemble jusqu’à la montée du 10e kilomètre comptant pour le Grand-Prix de la Montagne où Roels ressentit des crampes à l’arrière de la cuisse et dut laisser filer son adversaire.

La victoire dans la course féminine sur 19 km se disputa entre deux autres habituées du Challenge Delhalle, Sabine Froment et Virginie Vandroogenbroeck. Parties ensemble, elles échangèrent leurs positions jusqu’à ce que la première citée, championne de course de montagne, prenne une avance décisive à la faveur d’une montée. « Je ne me suis plus retournée de manière à ne pas me mettre du stress car je savais que Virginie me suivait à moins d’une demi-minute et qu’elle ne cessait de me voir », confia l’une ; « je savais que Sabine était plus forte dans les montées et j’espérais revenir sur une portion plus plate mais elle avançait aussi très bien sur le plat », avoua l’autre. Les deux rivales, âgées de 40 et 44 ans respectivement, réalisèrent de fort beaux chronos (1:15:48 et 1:16:15) qui les placèrent aux 28e et 30e rangs du scratch, tous sexes et catégories confondus. Sabine Vanderzwalmen termina troisième femme en 1:21:01. Les Mini-Forges sur 7 km furent remportées par Valère Hustin (22 ans) et Clémence Hubert (24 ans).

Les Forges de la Forêt d’Anlier font aussi partie du Challenge de la Convivialité dont elles sont la seule course disputée hors de France, aux côtés de marathons et autres escapades qui y ont lieu dans les grands terroirs (Médoc, Champagne, Beaujolais, Cognac, Blaye, Castelas etc.). C’est ce qui expliquait la forte participation française mais aussi la présence de la délégation suédoise qui, toute empreinte de l’esprit festif qui préside à ce challenge, ne manqua pas de s’attendre et de se regrouper au complet à chaque dégustation (Frangine, Mille Vertus, Rulles et Orval). Voilà une belle démonstration de l’aspect récréatif et communautaire qui donne aussi tout son sens à une saine pratique sportive. Congratulations, Sweden ! Twelve points ! And, sorry for the lights going out when you wanted to take a well deserved dip in the swimming pool.

* * *

Soutenez l’art et les lettres francophones ainsi que ce site dédié au jogging : commandez le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés sur ce site concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Suivez aussi Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook www.facebook.com/marathonien.coeur.esprit et sur Twitter @Marathonience.

 

 

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Accomplissement de soi
1 Commentaire » pour Challenge Delhalle à Habay-la-Neuve : Diaz Rodriguez et Froment, une ardeur d’avance
  1. Dewolf Philippe dit :

    Mille bravos aux organisateurs pour ces courses quasi-parfaites à tous les échelons. Tout y est quel que soit ce qu’on en attend. ( la compétition, la détente ou le franc amusement) Nous étions 11 de l’ESM Monceau-sur-Sambre et sommes rentrés dans notre Hainaut lointain avec une 1ère place dame, trois 1ères places ( A1, A2,V1)en catégories et une 2ème en V3. Je place le lien sur le site du club http://www.esmclub.be et attendons avec impatience plus de photos. Merci encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*