Breaking2 – Un marathon sous les 2 heures : les choses se précisent

Ceux qui avaient espéré voir les trois coureurs sélectionnés par Nike pour courir un marathon sous les deux heures tenter l’exploit dans l’une des grandes capitales marathoniennes (Berlin, Londres, New York, Chicago, Boston ou Tokyo) déchanteront. C’est l’autodrome de Monza qui a finalement été retenu par la marque américaine comme théâtre de la tentative « Breaking2 » et cette dernière se déroulera en quelque sorte comme une tentative contre le record du monde de l’heure à vélo, c’est à dire en dehors d’une compétition officielle.

Le choix de la marque s’est porté sur une boucle de 2 km 400 à Monza en raison des circonstances météorologiques qui y règnent et semblent les plus propices à réaliser l’exploit : une température de 12° C, un degré hygrométrique de 12mmHg, le fait que le ciel y soit souvent couvert et protégerait les coureurs de la chaleur et l’absence de courants d’air dès lors que le circuit est éloigné des côtes et est à l’abri des arbres.

Que le circuit retenu soit couvert d’asphalte (la surface préférée pour une course sur route), qu’il ne présente aucune dénivellation et que sa longueur de 2400 m favorise une gestion optimale de l’effort, de l’hydratation et de la nutrition constituent d’autres éléments qui ont déterminé le choix de Monza pour cette quête du Graal sur la distance mythique du marathon.

Les circonstances dans lesquelles cette tentative de descendre sous les deux heures sur le marathon aura lieu font que le record – si record il y a – n’aura pas de caractère officiel, même si l’on tenait compte des critères présidant normalement à l’organisation d’un marathon officiel.

Mardi, les trois athlètes participant au projet Breaking2 ont participé à un test grandeur nature sur la distance d’un semi-marathon à Monza (près de Milan). Le Kényan Eliud Kipchoge, médaille d’or sur marathon au Jeux Olympiques de Rio en 2016 et dernier vainqueur du Marathon de Londres, a couvert les 21,1 km en 59:19, précédant l’Erythréen Zersenay Tadese (59:40) et l’Ethiopien Lelia Desisa (1:02:00). (Illustrations : Nike)

L’Érythréen Zersenay Tadese est le recordman du monde de semi-marathon avec un chrono de 58 min 23 s qu’il a réussi le 21 mars 2010 lors du semi-marathon de Lisbonne, au Portugal. Le record du monde du marathon a été réalisé par le Kényan Dennis Kimetto le 28 septembre 2014 à Berlin lorsqu’il y avait terminé en 2 h 02 min 57 s.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , ,
Posté dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*