Athens Marathon. The Authentic, ce 11/11 : Une « success story » grecque

Un seul marathon au monde dispose, selon ses organisateurs, d’un statut particulier dans l’histoire du sport mondial et ce n’est pas le Marathon de New York, ni celui de Londres, ou de Berlin, ou de Tokyo, mais bien le « Athens Marathon. The Authentic ».

Les organisateurs s’en expliquent. Les coureurs retournent – et ce sera à nouveau le cas ce dimanche 11 novembre 2018 – sur les traces de ce qui est à l’origine même de la discipline du marathon, à savoir la course légendaire du soldat et messager grec qui est supposé avoir couru de la ville de Marathon sur la côte nord-est de l’Attique jusqu’à Athènes pour annoncer la victoire des Grecs sur les Perses dans l’un des épisodes des Guerres médiques au Ve siècle avant notre ère. Selon la légende, après qu’il fut arrivé à destination, le malheureux messager, Phidippidès, s’écroula et mourut.

Cette histoire dramatique servit d’inspiration à la naissance de l’épreuve du marathon moderne lors des premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne qui eurent lieu à Athènes en 1896. Ce premier marathon eut une influence décisive sur la popularité de la course à pied et du sport comme phénomène social : l’on estime aujourd’hui à plusieurs millions le nombre de coureurs et coureuses à pied qui participent chaque année à plus de mille marathons de par le monde.

Le Marathon d’Athènes suit le parcours historique qu’emprunta Phidippidès de Marathon à Athènes. Il se déroule sur la distance officielle de 42 km 195 m et il se termine dans le Stade panathénaïque, le stade antique d’Athènes, qui fut précisément rénové pour les premiers J.O. de l’ère moderne, en 1896. Le Athens Marathon respecte les critères d’organisation les plus élevés pour un événement de ce type.

Pour la première fois dans l’histoire du Marathon d’Athènes, le peloton atteindra le nombre de 18.750 coureurs, dont 15.000 étrangers. Il affiche « complet » : les inscriptions ont été clôturées deux mois avant la date du marathon.

Pour cette 36e édition du « Athens Marathon. The Authentic », les organisateurs ont appelé les coureurs à porter des écharpes vertes le long de la route qui a été touchée par des incendies de forêt meurtriers dans la ville de Mati pendant l’été en guise de soutien aux efforts de reboisement.

La Grèce elle-même a certes encore du chemin à parcourir avant de se remettre complètement sur pied, mais si le Marathon d’Athènes peut servir de témoignage de sa résilience, il ne fait aucun doute qu’elle y parviendra.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner via le même lien.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook et sur Twitter @Marathonience.

Tagué avec: , , , ,
Posté dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*