AIMS Marathon Runners of the Year : les reconnaissez-vous en tenues de gala?

Les reconnaissez-vous en tenues de gala ? Ces 12 derniers mois ont été particulièrement gratifiants pour le Kényan Eliud Kipchoge avec ses victoires dans trois World Marathon Majors, Chicago, Londres et Berlin (où il courut avec les semelles intérieures qui lui sortaient des chaussures et qui l’empêchèrent sans doute de s’approcher du record du monde – voir l’article sur le blog de Marathonien de coeur et esprit en cliquant sur ce lien). C’est donc tout naturellement que l’AIMS (Association of International Marathons and Distance Races) lui décerna sa distinction de meilleur coureur de marathon de l’année à l’occasion du gala qui eut lieu à Athènes à l’avant-veille du marathon qui s’y déroula le 8 novembre.

Kipchoge (31 ans depuis la veille du gala de l’AIMS) remporta les trois victoires dont question en descendant à chaque fois sous les 2 h 5 min. A Berlin, il réussit son meilleur temps personnel en 2:04:00 qui constitue la meilleure performance mondiale de l’année sur marathon. Il ne fait pas de secret de son objectif pour 2016 : « L’an prochain, je veux gagner la médaille d’or sur marathon aux Jeux Olympiques de Rio. L’or olympique est la seule médaille qui me manque ! » L’objectif suivant pourrait être, de l’aveu du coureur kényan, le record du monde de la distance.

Côté femmes, l’association internationale des marathons et courses sur longue distance attribua son prix de marathonienne de l’année à l’Ethiopienne Mare Dibaba qui se distingua particulièrement par sa victoire aux championnats du monde à Pékin en août 2015. Elle y précéda la Kényane Helah Kiprop d’une seule seconde au bout du plus époustouflant sprint final de l’histoire des championnats du monde (2:27:35 et 2:27:36). La Chine lui convient puisque Dibaba y courut le Marathon de Xiamen le 3 janvier 2015 dans le temps de classe mondiale de 2:19:52, deuxième meilleure performance mondiale de l’année (et son meilleur temps, le même à la seconde près qu’elle réalisa à Dubai trois ans plus tôt, le 27 janvier 2012). Dibaba s’était aussi adjugé la victoire (2:25:37) dans le Marathon de Chicago 2014 et termina deuxième du Marathon de Boston en avril 2015. (La période de référence pour l’attribution des prix de l’AIMS débutait en octobre 2014 et se terminait à la fin du mois de septembre de cette année-ci.)

L’AIMS regroupe plus de 380 organisations de marathons et courses sur longue distance dans plus d’une centaine de pays. Sur la photo (crédit : AMA/Koutroumanos) en haut de cet article, Eliud Kipchoge est entouré de Mare Dibaba (à gauche sur la photo) et de la Kényane Gladys Cherono (à droite), qui se classa seconde au vote pour le prix de la meilleure marathonienne de l’année.

* * *

Soyez automatiquement informé des prochains articles publiés concernant les plus grands marathons d’Europe et d’ailleurs, les événements et livres phares du jogging en vous abonnant au blog Marathonien de coeur et d’esprit via ce lien. C’est gratuit et vous pourrez à tout moment vous désabonner.

Soutenez ce site en commandant le livre Marathonien de coeur et d’esprit au prix de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via le lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, carnets de route d’un périple marathonien européen, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Suivez aussi Marathonien de coeur et d’esprit sur Facebook www.facebook.com/marathonien.coeur.esprit et sur Twitter @Marathonience.

 

Tagué avec: , , , , ,
Posté dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*