Les 4 Cimes du Pays de Herve (10.11.2013)

Courtesy of Jo Defrère

Les 4 Cimes du Pays de Herve ne font partie d’aucun challenge. Leur marketing se limite à leur site Internet et à la distribution de feuillets au format A5 remis de la main à la main par Bernard Viaene à l’occasion de quelques grandes courses régionales. Elles proposent, au départ de Battice, une boucle de 33 km agrémentée de 17 côtes dont les 4 cimes (Charneux au km 6,5, Fort d’Aubin au km 17, Mauhin au km 22, Transpineux au km 30) avec un dénivelé total de près de 1.000 mètres et seulement deux kilomètres de plat. Elles se courent en novembre, un mois qui ne se caractérise pas par un ensoleillement généreux. Loin s’en faut. On le constata encore ce dimanche matin en s’y rendant alors qu’ils tombaient des cordes.

Et pourtant, pourtant, je n’aime que toi !, chante Aznavour. C’est cette rengaine que devaient fredonner les quelques centaines de joggeurs incrédules en s’abritant de la pluie drue et froide dans la vaste salle du Cercle Saint Vincent et dans les locaux du hall des sports où se situaient vestiaires et douches, dans l’attente du départ de l’édition 2013 des 4 Cimes du Pays de Herve. Le départ en fut finalement retardé d’un quart d’heure et, for me, for me, formidable, la pluie cessa subitement et s’abstint pendant toute la durée de l’épreuve.

C’est tout guilleret que l’on s’élança dans cette folle descente en direction de Bouxhmont en appréhendant quand même qu’il faudrait bien refaire la pente en sens inverse trente-deux kilomètres plus loin. Dès les premiers lacets de la première des 4 Cimes du Pays de Herve, après le premier ravitaillement, les T-shirts réapparaissaient de sous les anoraks, les gants rejoignaient les poches. L’on en eût presque oublié la saison. Rien ne changea jusqu’à ce que l’on eut dépassé Mauhin, Mortroux, Neufchateau.

A la Feuille, l’on empruntait des chemins de terre assez gras qui rappelèrent à tout un chacun les pluies de la nuit et du matin tandis que pointaient les rayons d’un soleil timide et réconfortant dans la montée vers le Fort d’Aubin. S’ensuivirent une belle descente avec une vision panoramique du Pays de Herve et la remontée vers la cime de Mauhin (km 22) après laquelle l’on retrouvait de gais lurons toujours à l’apéritif qui, selon toutes apparences, se prolongerait, de plus en plus braillard, jusqu’à ce que le dernier concurrent soit passé.

Pour les coureurs, c’est habituellement à cet endroit-là que commencent les choses sérieuses, les kilomètres s’accumulant et la cime du Transpineux se profilant au km 30 sur une portion du parcours exposée à un vent sournois. Restait par la suite, après le dernier ravitaillement avant l’arrivée, à plonger dans la descente raide qui menait en serpentant à l’ultime montée, tout aussi exigeante, vers la ligne d’arrivée.

Ils furent 737 à se pré-inscrire, dont 593 Belges, 113 Néerlandais, 25 Allemands, 2 Français et 4 Luxembourgeois. 611 concurrents furent classés : 531 hommes (1 junior, 154 seniors, 203 vétérans 1, 135 vétérans 2, 38 vétérans 3) et 80 femmes (18 seniors, 39 aînées 1, 20 aînées 2 et 3 aînées 3). Les victoires au scratch échurent à Gert Theunis (2:02:23) sur sa lancée du Marathon d’Amsterdam, bien qu’il avoua avoir dû se méfier d’un retour de Cédric Brennenraedts et Julien Dethier jusqu’au bout, et à Gaëlle André (2:34:09, classée 84ème au général).

Si autant d’informations peuvent vous être fournies aussi rapidement, c’est que les organisateurs des 4 Cimes du Pays de Herve non seulement vous invitent gracieusement à y participer et vous offrent une délicieuse collation après la course que vous dégustez en musique, mais ils distribuent aussi, dès la fin de la remise des prix, les résultats complets et imprimés de l’épreuve à tous les concurrents présents, un fameux exemple de convivialité et de générosité pour bien d’autres !

* * *

Avec Marathonien de coeur et d’esprit, parcourez villes et campagnes et jetez un regard nomade sur le monde et notre société au travers de neuf grands marathons en Europe (Paris, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone, Copenhague, Lisbonne, Siebengebirge et Las Palmas de Gran Canaria).

Soutenez l’art et les lettres et apportez votre soutien à ce site en commandant le livre, imprimé en France, au prix modique de 12,50 € (frais d’envoi compris à l’adresse de votre choix) via ce lien surligné en rouge. (Les oeuvres rares ne se trouvent pas dans toutes les bonnes librairies!)

Suivez aussi Marathonien de coeur et d’esprit sur Twitter @Marathonience..

Tagué avec: ,
Posté dans Accomplissement de soi
2 Commentaires » pour Les 4 Cimes du Pays de Herve (10.11.2013)
  1. Roberti de Winghe Max dit :

    Merci l’ami Thierry pour tes commentaires toujours élogieux pour cette course pas comme les autres dont je suis un habitué comme tu le sais. Les 4 Cimes du Pays de Herve, ce sont des retrouvailles, ce sont des souvenirs partagés pendant cette course où l’esprit doit se surpasser pour atteindre le sommet du mur de Bouxhmont. Bravo aux Mystères qui emmenés par David ont découvert ces paysages grandioses. Bravo à tous ces bénévoles qui nous offrent pareille fête chaque année.

  2. stéfanie dit :

    Les gais lurons, j’en fais partie et non non, on a couru et nous n’avons pas attendu que le dernier concurrent soit passé 😉 on n’a pas l’air ainsi mais on n’est pas là pour ne pas courir 😛 Si vous êtes encore de la partie cette année, vous nous reconnaîtrez, nous n’allons pas passer inaperçus 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*